Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

Abrivado des Plages au Grau du Roi (34)

Visualiser l'album

Abrivado des Plages au Grau du Roi (34)

Je vous emmène en cette magnifique journée ensoleillée du 7 mars 2015 à la plage.

La mer est calme, les bateaux sont de sortie au loin avec leurs SPIS colorés gonflés qui naviguent tous sur une mer calme.

Ça change de la journée du 5 mars qui était venteuse et froide, le vent soulevait le sable c'était très beau à voir les effets sur le sable et l'eau.

Mais là, je vous emmène au Grau-du-Roi (en Occitan Lo Grau dau Rei) pour assister à une manifestation que j'adore et qui maintient nos traditions taurines avec le "17e Festival d'Abrivado des Plages".

Les habitants du Grau-du-Roi s'appellent les Graulens et Graulennes.

Le mot "Grau" désigne le débouché d'un étang sur la mer.

Le petit village de pécheurs de l'origine a développé cette activité traditionnelle tout en s'ouvrant au tourisme.

La Commune du Grau-du-Roi constitue la seule ouverture sur la mer du département sur la mer.

Cet abrivado est le premier de la région, il marque le début de la saison des fêtes.

Le samedi 7 mars 2015 à 11 heures onze abrivados (4 taureaux encadrés par des gardians à cheval).

Onze Manades nous ont ébloui sur un parcours de 2,5 km au départ du centre hospitalier de la Plage du Boucanet vers le parking (ou attendent les camions pour enfermer les taureaux) de la Plagette – Villa Parry.

La plage était bondée de spectateurs, aficionados, attrapaïres (jeunes qui courent derrière les taureaux en tirant leurs queues pour les faire sortir de l'enfermement des gardians) et amateurs de sensations fortes comme moi j'aime.

Nous étions très nombreux, d'abord derrière les barrières dans la cage en plein milieu de la plage, mais rapidement on en est sorti car les gens se sont mis devant nous.

On ne voyait rien lors du passage des chevaux et taureaux, on voulait être face aux chevaux et aux taureaux qui arrivaient à toute allure soulevant du sable, un peu d’adrénaline..., chouette de les voir arriver de loin c'était sensationnel.

Hélas un taureau s'est échappé et a renversé un monsieur en bord de plage avant d'aller se rafraîchir dans la mer.

Les gens applaudissent car ils n'attendent que ça (qu'il aille à la mer) avant que les gardians ne le rattrapent et l'attachent pour le ramener, il y en a eu qu'un.

Les secours sont arrivés très rapidement, une fois immobilisé sur la civière, ils l'ont vite évacué vers le centre hospitalier, espérons qu'il s'en sortira sans trop de dommages.

Puis quelques minutes après, ils ont du faire face à un malaise d'un monsieur sur les gradins derrière les grilles cette fois-ci, la voiture des secouristes est arrivée assez vite.

On en sait pas plus mais je souhaite un bon rétablissement à ces deux personnes qui sont venues comme nous, passer un agréable moment hélas terni par ces accidents j'espère sans gravité.

Toutes les règles de sécurité sont mises en place pour perpétuer les traditions camarguaises, et permettre à la municipalité de la ville du Grau Du Roi de maintenir les traditions taurines.

Mais c'est le public qui ne respecte pas les consignes de rester derrière les barrières, je suis la première à ne pas le faire.

J'espère juste que ces accidents ne remettront pas en causes nos traditions taurines et ces beaux événements, ils faut les vivre pour ressentir ces sensations de joie, de fête, on aimerait presque être à la place de ces gardians.

En tout cas nous avons eu une très belle abrivado (malgré les incidents), des gardians (il y a aussi des femmes, mais au fait on les appelle comment d'ailleurs) exceptionnels sur leurs chevaux.

J'ai adorée les voir galoper en tenant les taureaux pour ne pas qu'ils s’échappent, mais c'est arrivée et c’est trop beau de voir le mouvement de foule, tout le monde court... en essayant de s’éloigner de la trajectoire des taureaux.

Ça y est, la saison est ouverte on va pouvoir aller assister dans différents villages à ces belles manifestations qui parlent de nos traditions (et je ne suis pas de la région pourtant).

On peut rendre hommage aux gardians pour tout leur investissement, le travail fourni, la passion et l'amour avec lequel il le font.

Si vous avez regardé "Thalassa vendredi 6 mars 2015 La Camargue en toute liberté", la Camargue était à l'honneur.

Magnifique soirée avec des paysages exceptionnels, (je ferais des notes sur le Patrimoine et les paysages naturels, sa faune et sa flore variée), c'est un endroit que j'aime beaucoup.

Dans l'émission les gardians disaient qu'il leur fallait un deuxième travail pour pouvoir vivre, ils ne vivent plus de leur passion.

Vous pourrez revoir cette émission pendant 7 jours sur le Site de :

http://www.france3.fr/emissions/thalassa

Après la fin de la bandido, nous reprenons la voiture pour Aigues-Mortes petit restaurant, puis direction la Tour de Carbonnière qui est ouverte à la visite à Saint-Laurent-d'Aigouze et l'Abbaye de Psalmody (qu'un ami m'avait montré il y a quelques années, enfin les ruines car elle se trouve dans une propriété privée, je vous en parlerais plus tard).

L'Abbaye de Psalmody

Fondée au VIIIe siècle par le moine Corbila, sur une île au milieu des marais, l'abbaye bénédictine de Psalmody a rayonné sur toute la région pendant près de huit siècles.

Vers 1240, Louis IX achète une partie de ces terres lorsqu'il entreprend la construction d'Aigues-Mortes afin de marquer l'ouverture de son royaume sur la Méditerranée.

Aujourd'hui, il ne subsiste de Psalmody que quelques ruines (propriété privée fermé à la visite).

En tout cas j'ai passée une agréable journée, le temps était avec nous, on commence à sentir les prémices du printemps enfin... dans quelques jours.