Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

Alignement de Renaghju sur le Site de Cauria en Corse

Visualiser l'album

Alignement de Renaghju sur le Site de Cauria en Corse

Alignement de Renaghju

HISTORIQUE

En 1840 Prosper Mérimée mentionne ce site, entre 1964 et 1968, Roger Grosjean inventorie cet alignement qui sera classé Monument Historique en 1972.

En 1975 Jean Liégeois redresse et replante des menhirs (file ouest) et fouille une sépulture ruinée, probablement un coffre, au nord-est (à votre gauche). En 1997 la Collectivité Territoriale de Corse acquiert ce monument.

De 1994 à 2000, André D'Anna fouille cet alignement, ces recherches étant des études préalables à la valorisation menée par la CTC. Ces travaux, apportent des éléments de réponse notamment sur l'évolution de ces monuments en lien avec d'autres sites mégalithiques, du Sartenais et de la Corse.

DESCRIPTION

Cet ensemble de pierres dressées tel que vous le voyez aujourd'hui, d'aspect ruiniforme et apparemment désordonné a subi plusieurs phases d'occupation, de construction, de destruction et d'abandon. Il comprend au moins 170 monolithes.

- 1e phase : vers 5 700 ans avant notre ère, soit au début du Néolithique (cardial). Un petit groupe d'agriculteurs-pasteurs s'installe au bord d'une source, (au pied de l'escarpement en face de vous). Les archéologues ont mis au jour un habitat, ces hommes n'érigent pas de monolithes.

- 2e phase : entre 4 500 et 4 300 avant notre ère (Néolithique moyen), première construction d'un alignement d'une soixantaine de petits menhirs, organisé en 2 files principales, comportant un grand menhirs. Dans d'autres régions de Corse, des monuments ont été datés de cette période. Ces datations confirment donc l'apparition en Corse du mégalithisme dans la première moitié du 5e millénaire.

- 3e phase :entre le début du 3ème et la fin du 2e millénaire (fin du Néolithique et début de l'âge du Bronze), à côté du premier monument les hommes en érigent un second comportant 70 grands menhirs organisés en 4 files. Les constructeurs du 2e monuments ont renversé, étêté, les petits menhirs du premier monument et les ont parfois utilisés pour caler les bases de leurs menhirs. La sépulture au nord-est faisait vraisemblablement partie de cet ensemble. Cette même association se retrouve notamment dans l'alignement de "Pallaghju" ( 4 km à vol d'oiseau, que je n'ait pas vu, ce seras pour l'année prochaine). Cet alignement a pu être utilisé jusqu'au premier siècle de notre ère, puis a été abandonnée. Certains monolithes ont été cassés, détruits, couchés à terre puis remployés plus tard dans des murs parcellaires voisins.

QUELLE EST LA FONCTION DES ALIGNEMENTS?

Généralement orientés nord-sud, ils sont situés sur des voies de passage, à la croisée des chemins, sur des cols ou comme dans le cas des deux alignements d'I Stantari (à 300 m au sud) et de Pallaghju près de points d'eau et des sources. I Stantari et Renaghju ont certainement dû "fonctionner" ensemble à l'âge du Bronze et auraient été implantés de part et d'autre du point d'eau : le "Pozzu Rossu", qui à l'époque devait être plus étendu. Leurs fonctions sociale, commémorative, culturelle, symbolique nous échappent mais leur édification illustre une volonté ostentatoire de marquer un territoire, de s'approprier un espace. Leur implantation qui n'a rien d'aléatoire témoignerait aussi de préoccupations matérielles et économiques, liées à la survie d'une société.

(Source des textes : L. OGEL, Direction du Patrimoine de la Collectivité Territoriale de la Corse)