Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

L'église et la Fontaine Sainte-Marie de Montferrer (66)

Visualiser l'album

L'église et la Fontaine Sainte-Marie de Montferrer (66)

Montferrer est un petit village de montagne qui se situe à une altitude de 815 mètres dans le Haut Vallespir dans les Pyrénées-Orientales, exposé plein Sud sur les flancs du Canigou en fait un lieu idéal pour randonner ou se reposer et profiter de la nature. Les habitants de Montferrer s'appellent les Montferrerois.

Il est le départ de nombreux sentiers de randonnée. Des cours d'eau et de nombreuses forêts (châtaigniers, chênes verts, hêtres, pins) sont le lieu idéal pour les amateurs de pêche, de chasse et de cueillette de champignons.

On y trouve une très belle fontaine devant le cimetière et l'église Sainte-Marie ou Notre Dame de l'Assomption.

A l'intérieur du cimetière même, une chapelle Romane juste à côté de l’église Sainte-Marie, elle est très simple et s'appelle la Chapelle Saint-Luc -de-Montferrer.

Adresse : Rue Principale 66150 MONTFERRER

Cet édifice est probablement cité dès 938, mais la première mention sûre date de l’an 1159, année de consécration de l’édifice par Artaud évêque d’Elne.

Cette église est typique de l’art roman évolué du XIIe au XIVe siècle, mais elle a été élevée sur un édifice antérieur du Xe siècle, dont les restes sont visibles sur les côtés nord de la nef et du clocher.

En 1321 un acte de vente approuvé par Dalmau II Seigneur de Castelnou mentionne l’existence d’une cellière associée à l’église.

Description :
Il s’agit d’un édifice à nef unique couvert en berceau brisé, terminé par une abside semi circulaire à l’est et flanqué de part et d’autre du vaisseau par deux chapelles formant un transept.

D’autres chapelles non saillantes ont été aménagées tardivement dans l’épaisseur des murs.

Une grande sacristie a été construite tardivement sur le côté sud de l’abside.

On accède à l’église par la façade sud, grâce à un portail en plein cintre orné de chapiteaux de marbre et d’un tympan à quatre archivoltes ( XIIIe siècle).

Le clocher qui est une Tour Carrée se dresse au nord, (il s’élève à douze mètres de hauteur pour 4 mètres de côté), où il est accolé contre la chapelle.

On y accède par une petite porte percée dans le mur nord de l’église et surmontée d’un important tympan monolithique.

Il est composé de quatre niveaux, sa base est sobre, sur le premier niveau s’ouvre une fenêtre en plein cintre sur chaque face.

Aux deuxième et troisième niveaux, sur chaque face s’ouvre une fenêtre géminée avec colonnette fine et chapiteau sculpté, ces fenêtres sont plus élancées au troisième niveau.

Au quatrième niveau sur chaque face est située une grande arcade en plein cintre, l’une d’entre elles porte le cadran de l’horloge.

Il est couvert d’un toit pyramidal à quatre pentes surmonté d’une croix en fer forgé.

Jusqu’au troisième niveau l’appareil peut être daté du XIe siècle, à partir du quatrième niveau, il date du XIIe siècle, il est composé de grands carreaux taillés disposés en assises régulières.

L’église possède son pavement d’origine à base de lauzes de schiste taillées et fort bien ajustées.

Elle appartient au style roman tardif mais des parties plus anciennes démontrent qu’elle a été construite sur un édifice antérieur qui pourrait remonter au XIe siècle.

Deux cloches sont placées à l’intérieur du clocher, la première est datée de 1818, elle est l’œuvre de Miquel et Estève Barbari d’Olot fondeurs.

La deuxième est datée de 1847, elle est l’œuvre de Raymond Cribailler Aîné de Perpignan fondeur.

L’église conserve un très beau sarcophage des Seigneurs de Montferrer (Famille Dalmau de Castelnou, 1322, classé Monument Historique), un retable du maître autel de 1778, un encensoir en argent de 1687, une croix en fer forgé dans le cimetière et une cuve baptismale monolithique de granit.

Il y fait bon s'y promener, c'est un village fleuri avec des paysages verdoyants, les gens y sont très accueillants et sympathiques.

Un sentier balisé nous indique le Château de Montferrer et la Fontaine du Brigadier, les ruines du château bâti au VIIII e siècle sous les Carolingiens appartenait aux Seigneurs de Castelnou. Il veillait sur les habitants de la vallée environnante.

La végétation est luxuriante et les fleurs présentes partout colorient le paysage de nombreuses et magifiques couleurs, c'est très beau à admirer et à sentir, des effluves délicates nous enivrent et contribuent à rendre inoubliables ces balades dans la nature si riche et variée.

Je n'ait pas pu aller voir les ruines du Château, j'avais un rendez-vous, mais j'ai adoré ce village, mais comme tous les villages que j'ai visité. C'est une région que j'aime beaucoup et ou il y a tellement de belles choses à voir, aussi bien culturelles que de sites naturels à découvrir.

Je vous souhaite de l’apprécier comme moi je l'ai aimée, en attendant d'autres visites dans des lieux que je n'ait pas encore vus.