Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

Quand la mer se déchaîne... sur nos côtes Méditérranéennes.

Visualiser l'album

Quand la mer se déchaîne... sur nos côtes Méditérranéennes.

Même si la mer n'est pas aussi belle les jours de tempête (c'est les restes de la tempête du 28/11/2014), que lorsque le soleil brille haut dans le ciel, lorsqu'il se reflète dans la mer et que des milliers d'étoiles dansent sur ce bleu immense envoutant qu'on aimerait presque s'y noyer.

La mer si on l'aime, on l'aime par tous les temps, lorsqu'il fait beau et qu'elle scintille comme si des milliers d'étoiles avaient quitté la nuit pour nous montrer toute leur beauté le jour.

On l'aime aussi lorsqu'elle gronde, lorsqu'elle est boueuse, lorsque les vagues déferlent sur les rochers en faisant de grandes gerbes d'eau, les embruns qui viennent sur notre visage mais qu'importe, la beauté de ce paysage est si magnifique avec le bruit des vagues, qu'on ne s'en lasse jamais.

Mon rêve... un petit studio face à la mer pour pouvoir l'admirer et l'entendre tous les jours, toutes les nuits, toute la vie.

Comme disait le chanteur "Calogero" dans sa chanson "Face à la Mer", face à la mer, j'aurais dû grandir, face contre terre, j'aurais pu mourir, je me relève, je prends mon dernier rêve.

http://youtu.be/f-AVX_oBnFo

Un poème sur la mer déchainé :

Quand la mer se déchaine...
(Jean-Claude Brinette)

Que la mer est belle avec ses blancs moutons
Mais soudain, elle se change en mégère impromptue
Fantastique et sublime, semblable à mille démons
Qui fondent sur les maisons et font trembler les nues !

Dans un ciel assombri, déchiré par l'éclair,
Le vent et le tonnerre font plier les grands arbres,
Ballottant les oiseaux qui cherchent un repaire,
Neptune et Jupiter, ont réuni leurs armes !

L'homme seul, au milieu des éléments déchaînés,
Doit lutter pour sa vie et sauver son bateau,
Face aux furies infernales si déterminées,
Qui veulent à tout prix : l'emmener au fond des eaux...

Pauvres marins luttant contre : vagues et orages,
Il vous reste "un ami – un guide sur la terre"
Debout sur les rochers, tout au bord du rivage,
Un ange solitaire scintille dans les ténèbres.

Seul, stoïque, le gardien de phare – coupé du monde,
Assume et reste là... pour que les autres vivent !
Harcelé de milliers de lames qui l'inondent,
L'encerclent, l'agrippent et meurent en vaines offensives !

Là où finit la terre, la mer a son royaume !
Belliqueuse : elle monte jusqu'au toit des maisons,
Elle envahit les quais, et roule sur les chaumes,
Bousculant sur la digue les curieux de saison.

Le port avec ses rues sont recouverts d'écume,
Comme en pleine montagne, on marche dans la neige !
La mer est mécontente et montre sa rancune,
Mais les vieux loups de mer, connaissent bien son manège !
Déesse irascible, elle veut des sacrifices...
En sortant de son lit, comme une amante cruelle,
Elle emporte avec elle les meilleurs de nos fils !
Mais qui oserait dire : que la mer n'est pas belle ? ...

En ce moment, la mer est tellement sale suite aux épisodes Cévenols (pourtant qu'elles sont belles nos Cévennes...) je n'ait jamais assistée à ces pluies diluviennes comme cette année.

Comme on a appris dans les cours de Géographie... toutes les rivières vont à la mer, voilà pourquoi elle est si sale et les plages pleines de détritus de toutes sortes.

Il pleut tellement depuis septembre, nous en sommes à 10 épisodes Cévenols, catastrophiques pour plusieurs villes et villages.

Les rivières sortent de leurs lits occasionnant beaucoup de dégâts surtout en perte humaines (une pensée pour ces victimes et leurs familles).

Une pensée aussi, même si ce n'est que du matériel... mais on les voit nettoyer leurs maisons dans un état catastrophique... je les plains et je leurs souhaite à tous bon courage.

Voici un article du Midi Libre qui montre les photos de ces intempéries.

http://www.midilibre.fr/2014/11/28/intemperies-envoyez-nous-vos-photos,1089220.php