Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

25/02/2011

L'oppidum d'Ambrussum à Villetelle (Hérault)

ABRUSSUM 1.jpg

J'ai entendu parler du site Ambrussum à VILLETELLE il y a longtemps mais je n'y avait jamais été. Il y a quelques semaines j'en ait réentendu parler, suite à la construction du Musée dedié au site dans un espace naturel réaménagé.

ambrussum,villetelle,oppidum,éspace muséographique.

Je m'y suis rendue par une belle journée ensoleillée, une balade très intéressante sur ce site romain classé Monument historique en 1974. Une belle promenade dans la nature tout en découvrant petit à petit les vestiges. 

ambrussum,villetelle,oppidum,éspace muséographique.

On peut admirer la seule arche restante dans le Vidourle du pont Ambroix, les restes d'habitations, les remparts, la voie Domitia avec ses ornières en très bon état de conservation. Une partie des remparts c'est effondrée dommage.

B.JPG

Ce musée va ouvrir ses portes le 25 juin 2011, la construction est déjà terminée et s'intègre dans le paysage, les aménagements continuent sur place afin que tout soit prêt.

FUTUR MUSEE D'AMBRUSSUM (25 JUIN 2011)

 AMBRUSSUM 2 FEVR 2011 MONTAGE.jpg

Le musée comprend un éspace d'accueil dedié aux expositions temporaires, une salle d'exposition permanente, une salle audio-visuelle, une boutique. Voici quelques photos, j'ai hâte de pouvoir découvrir les objets qui y seront exposés.

site archéologique ambrussum,villetelle,oppidum,éspace muséographique.

LORSQUE VOUS VOYEZ CE ROCHER TOURNEZ A DROITE

SAM_3260.JPG

Voici la présentation de l'Espace Muséographique d'AMBRUSSUM :

MUSEE AMBRUSSUM LUNEL.pdf

SAM_3238.JPG

La Via Domitia, qui traversait l'actuel Languedoc-Roussillon, est la plus ancienne voie romaine construite en Gaule. Son tracé, proche de ceux de l'autoroute A9 et de la R.N. 113, a été élaboré vers 120 avant J.-C. par "Cneius Domitius Ahenobarbus" qui était proconsul. Il annexa la région en donnant son nom à la voie antique.

AMBRUSSUM 20 FEVRIER 2011.jpg

Reliant Rome à Cadix, cet axe de communication majeur contribua au développement de la Narbonnaise. Les agglomérations gauloises situées sur son passage devinrent des relais d'étape, comme ce fut le cas pour l'oppidum d'Ambrussum.

CHEMIN POUR LA VOIE PAVEE ET OPPIDUM A 200 M

ambrussum,villetelle,oppidum,éspace muséographique.

Le nom d'Ambrussum, nous est parvenu grâce à plusieurs itinéraires antiques et à deux pièces de monnaies en argent portant les quatre lettres latines "AMBR". C'est grâce au pont Ambroix, encore appelé ainsi à l'époque moderne, que le souvenir de la ville s'est perpétué.

PLAN DU SITE

ambrussum,villetelle,oppidum,éspace muséographique.

LE PONT AMBROIX

Cet imposant ouvrage d'art de plus de 100 m de long, qui comptait probablement onze arches, permettait à la Voie Domitienne de franchir le Vidourle.

SAM_0320.JPG

Ce pont, qui est sans doute un des plus anciens de la région, aurait été construit aux alentours du début de notre ére, peut-être même au moment où était crée la station routière, vers 30 avant J.-C. Encore utilisé au Moyen-Âge comme l'attestent la construction d'une chapelle au XII e siècle et l'installation d'une petite communauté religieuse au XIIIe siècle, il fut partiellement démantelé au XIVe siècle par les habitants de Gallargues.

ambrussum,villetelle,oppidum,éspace muséographique.

Les crues du fleuve furent également responsables de la déstruction de plusieurs arches. Ainsi, alors qu'il en comptait encore deux lorsque Gustave COURBET au XIXe siècle (tableau conservé au Musée Fabre à Montpellier), la crue en 1993 emporta l'avant dernière arche.

ambrussum,villetelle,oppidum,éspace muséographique.

L'OPPIDUM

Les premiers vestiges furent découverts sur la colline dés le milieu du XVIIIe siècle. Au XIXe siècle, les signalements de trouvailles se multiplient : mobilier néolithique, tombes et cases gauloises, maisons médiévales et romaines, ainsi que différents objets (fibules, lances, épées, monnaies ...) sont mis à jour. Aprés l'arrêt des fouilles vers 1920, les recherches reprennent en 1967 sous la direction de J.-L. Fiches (archéologue CNRS).

 

ambrussum,villetelle,oppidum,éspace muséographique.

Même si des véstiges du Néolithiques (vers 2300 avant J.-C.), des céramiques de l'âge de bronze (VIIIe siècle avant J.-C.), des tessons d'amphore étrusque et un morceau de coupe grecque (VIe - Ve siècle avant J.-C.) sont découverts. Ce n'est qu'a la fin du IVe siècle avant J.-C. que se constitua une véritable ville fortifiée, l'oppidum.

UNE PARTIE DU REMPART EFFONDRE

ambrussum,villetelle,oppidum,éspace muséographique.

LES HABITATIONS GALLO-ROMAINES

Les habitations visibles sur la colline datent de la seconde moitiè du Ier siècle après J.-C. et ont été abandonnées au début du IIe siècle, en même temps que le reste de l'oppidum.

ambrussum,villetelle,oppidum,éspace muséographique. 

QUARTIERS BAS

ambrussum,villetelle,oppidum,éspace muséographique.

Masquant les constructions antérieures, ces vastes demeures de 400 m² s'inspirent des modèles urbains romains où les parties les plus proches de l'entrée étaient utilisées par des esclaves ou des domestiques, tandis que les pièces du fond étaient occupées par les propriètaires.

HABITATIONS A COTE DES REMPARTS 

ambrussum,villetelle,oppidum,éspace muséographique.

La construction de DOMUS à AMBRUSSUM témoigne de la romanisation des habitants même si les techniques de construction et certains aménagements restent de tradition indigène.

ambrussum,villetelle,oppidum,éspace muséographique.

LA VOIE

La voie pavée, creusée de profondes ornières, constituait l'artère principale de l'agglomération. Elle était bordée de bâtiments et de ruelles. Le trafic était limité par sa forte pente (9%) et sa faible largeur qui ne permettait pas le croisement des véhicules. Construite au Ier siècle après J.-C., elle rejoignait le pont grâce à un plan incliné aujourd'hui disparu.

EN CONTREBAS LE PONT AMBROIX VU DE LA FIN DE LA VOIE PAVEE 

ambrussum,villetelle,oppidum,éspace muséographique.

LA FIN DE LA VOIE PAVEE EN BAS LE PONT

ambrussum,villetelle,oppidum,éspace muséographique.

L'ÉDIFICE PUBLIC

Daté du Ier siècle avant J.-C., ce long bâtiment était largement ouvert au nord sur une place dallée, quatre piliers, dont on a retrouvé l'emplacement, supportaient la toiture. La fonction de ce lieu n'a pu être determinée car l'ensemble a été démantelé dés les milieu du IIe siècle par des récupérateurs de matériaux. Peut-être le portique abritait-il un petit marché.

EDIFICE AUX QUATRE PILIERS QU'ON APERCOIT

ambrussum,villetelle,oppidum,éspace muséographique.

LE REMPART

Vestige le plus ancien visible sur la colline, le rempart a été construit dés la création de l'agglomération. il a subi de nombreux remaniements : les tours, primitivement quadrangulaires, ont été remodelées en tours arrondies, elles seront également multipliées au cours du IIe siècle avant J.-C. Dans son état actuel, il conserve 26 tours sur une longueur de 635 m. La partie située au dessus du Vidourle a aujourd'hui entièrement disparu, elle a été épierrée à l'époque moderne pour alimenter les fours à chaux.

ambrussum,villetelle,oppidum,éspace muséographique.

LA STATION ROUTIERE

Depuis 1980, les recherches ont porté sur le rélais routier implanté vers 30 avant J.-C., à proximité du Vidourle. Traversé par la Voie Domitienne qui contournait l'Oppidum par le nord, on y a mis en évidence des installations de service pour les usagers de la route : des ilôts comportant une vaste cour derrière, une entrée charretière pour accueillir les voyageurs et leur équipage, des bains à usage public, une maison qui abritait une forge pour la réparation des attelages, un enclos cultuel (lieu de culte).

ambrussum,villetelle,oppidum,éspace muséographique.

Une partie de ce quartier était implantée en zone inondable, alors que le Vidourle n'était pas encore contenu par des digues et des levées de terre. Pour s'y maintenir, les occupants ont dù procéder à plusieurs réprises entre 10 avant J.-C. à de gros travaux de terrassements. Mais ce ne sont pas les crues du Vidourle qui causèrent l'abandon des lieux. La station routière connut, semble-t-il, un déclin lent et régulier à partir du milieu du IIe siècle, peu aprés l'abandon de la ville haute.

ambrussum,villetelle,oppidum,éspace muséographique.

La partie centrale du quartier fut abandonnée vers le milieu du IIe siècle de sorte qu'à la fin de l'Antiquité, seuls de grands bâtiments situés en péripherie nord étaient occupés et des récupérateurs de matériaux exploitaient dejà les ruines voisines.

site archéologique ambrussum,villetelle,oppidum,éspace muséographique.

La fouille du relais a livré de nombreux objets relatifs à la vie quotidienne gallo-romaine dont certains sont particulièrement caractéristiques de sa fonction routière (bandages de roue en fer, élèments de harnachement en bronze) mais, parmi les plus remarquables, il convient de citer un dépot de 43 deniers et bijoux en argent accompagnés de dés (déposés aau Musée Archéologique de Lattes).

REMPARTS A GAUCHE ET HABITATIONS

ambrussum,villetelle,oppidum,éspace muséographique.

"SITE ARCHEOLOGIQUE D'AMBRUSSUM"

Rélais de la Voie Domitienne

34400 VILLETELLE

ambrussum,villetelle,oppidum,éspace muséographique.

Le jour de ma visite il y avait une tente sur le parking avec des étudiants du "Master Valorisation et Médiation des Patrimoines de Montpellier III, qui faisaient visiter le site et découvrir son histoire aux personnes présentes.

LIVRET DU SITE AMBRUSSUM

ambrussum,villetelle,oppidum,éspace muséographique. 

J'ai demandé un livret que je trouve très intéressant, très bien fait, il nous fait découvrir un peu plus en détail l'histoire de ce site. On y apprend par exemple que le pont d'Ambroix possédait à l'origine entre 9 et 11 arches et faisait environ 180 mètres de long.

site archéologique ambrussum,villetelle,oppidum,éspace muséographique. 

Avant qu'il n'existe le passage se faisait à gué, et aboutissait sur la rive droite du Vidourle à flanc de colline pour  rejoindre l'oppidum. On y trouve tant d'autres informations sur la garrigue, sur les moulins du Vidourle, les digues, les capitelles, les manades, les fours à chaux etc, merci à eux.

SUITE AU DON DE M. ET MME ANDRE BENEDITE

ambrussum,villetelle,oppidum,éspace muséographique.

JE VOUS INVITE A ALLER DECOUVRIR CE MAGNIFIQUE SITE

ET N'OUBLIEZ PAS LE MUSEE LE 25 JUIN 2011 


19/02/2011

Vercors la Cour des Fusillés à la Chapelle-en-Vercors

la cour des fusillés à la chapelle-en-vercors.

Un autre "LIEU DE MEMOIRE" très important qui se trouve à La Chapelle-en-Vercors, un joli petit village entouré de paysages verdoyants, qui a payé un lourd tribut pendant la guerre.

la cour des fusillés à la chapelle-en-vercors,musée.

C'est le premier village que j'ai visité dans le Vercors il y a plusieurs années, je dois dire que cela m'avait énormement marquée. Être dans cette "COUR DES FUSILLES" avait été un moment très émouvant, penser à la tragédie qui s'était déroulée dans ce lieu me rendait très triste.

DSCN42222009-07-21.JPG

Dans cette cour on retrouve dans une grange restaurée qui jouxte la cour, un espace muséographique rendant hommage aux martyrs. Un endroit intéressant ou l'on pouvait voir (je n'ait pas pu visiter le musée en 2009) des objets que je n'avait vu que dans les livres ou la télévision, c'était très émouvant et triste.

Beaucoup d'images, d'affiches, de documents, des casques allemands, des armes, divers objets ayant appartenu à des résistants. Des lettres émouvantes, des images de villages en feu, des avions allemands bombardant les villages et tant d'autres objets, j'étais sortie de la atterrée par tout ce que ce village et le Vercors en général avaient subi.

la cour des fusillés à la chapelle-en-vercors,musée.

Lors de ma dernière visite j'ai regrettée de ne pas avoir revu le musée, comment avait il évolué, je me suis baladée dans la Cour des Fusillés ou je me suis recueillie un moment en pensant à tous ces jeunes gens. J'essayerais d'y retourner pour revoir ces endroits de souvenirs, cela doit être un moment privilegié de pouvoir assister aux commémorations qui ont lieu dans le Vercors.

Le village est classé "Station Verte de Vacances et village de Neige". Le Vercors est très agréable en hiver avec ses stations de ski. Au printemps la nature se reveille avec ses prés verts, ses fleurs, les chants d'oiseaux ou les vaches dans les champs avec les sons de cloches. L'été beaucoup d'éspaces et de paysages somptueux pour aller faire des randonnées et découvrir des grottes et lieux de mémoire sur la résistance.

la cour des fusillés à la chapelle-en-vercors.

Le 25 juillet 1944 les soldats allemands entrent dans la Chapelle-en-Vercors, ils rassemblent toute la population et prennent en otage 16 jeunes entre 17 et 38 ans. Le soir même le village est incendié, les jeunes sont froidement executés dans la cour de la ferme ALBERT appelée la "COUR DES FUSILLES".

Dans cette ferme d'ALBERT ne restent que deux pans de mur, un escalier qui encadre la cour ou a eu lieu le drame, l'ouverture d'une fenêtre, le mur sert de support aux plaques commémoratives.

la cour des fusillés à la chapelle-en-vercors.

la cour des fusillés à la chapelle-en-vercors,musée.

Au milieu de la cour trône une grande plaque en verre avec gravés les noms et âges de chaque jeune assassiné avec cette phrase inscrite :

En ce lieu, le 25 juillet 1944,

Seize hommes de la Chapelle-en-Vercors,

Ont étés abattus par les nazis.

Un panneau du Site National Historique de la Résistance accroché au mur, raconte ce qui s'y est passée :

la cour des fusillés à la chapelle-en-vercors.

A partir du 21 juillet 1944, les soldats allemands lancent de violentes offensives contre les maquisards et les habitants du Vercors. A la Chapelle-en-Vercors, les soldats recherchent armes et terroristes, ils exigent la collaboration du maire Elie REVOL et du Curé PITAVY qui refusent.

Rassemblés dans la soirée, la population est alors divisée en deux groupes, un rassemblant les jeunes hommes, l'autre les hommes plus âgés. Les femmes et les enfants sont alors enfermés dans l'école avec le Maire et le Curé.

la cour des fusillés à la chapelle-en-vercors.

Dans la nuit du 25 juillet les soldats allemands détruisent et incendient une centaine de maisons et fusillent 16 jeunes hommes dans la cour de la ferme Albert qu'ils incendient aussi.

Pour évoquer cette tragédie, une stèle en verre a été installée dans la cour de l'ancienne ferme, un éspace muséographique crée afin de retracer les évenements, une invitation à se souvenir et se recueillir.

Destruction et reconstruction :

Après le passage meurtrier des troupes allemandes, le Vercors est dans un état de désolation. De nombreux villages et fermes isolées ont été bombardées, incendiées et pillées. Sur 573 bâtiments détruits, 459 sont situés dans le Vercors Drômois.

Dés 1945 architectes et ingénieurs élaborent des projets d'aménagement conçus selon trois principes urbains : le zoning, la salubrité et la monumentalité.

la cour des fusillés à la chapelle-en-vercors.

Le bourg est alors recomposé avec de grands axes et deux places, tandis que l'église était désenclavée. trois cent fermes sont aussi rebâties, avec pour objectif la modernisation des habitations et des bâtiments agricoles.

En 2003 le Label Patrimoine du XXe siècle est attribué par le Ministère de la Culture à la Chapelle-en-Vercors, ainsi qu'à la ferme des Aubanneaux, pour la qualité de cette reconstruction.

la cour des fusillés à la chapelle-en-vercors.

Comment venir à la Chapelle-en-Vercors :

http://maps.google.fr/maps?f=q&source=s_q&hl=fr&a...

La Cour des Fusillés

Le Village

26420 La Chapelle-en-Vercors

"RESPECT"

Pour toutes les personnes qui se sont battues,

Qui ont donné leurs vies,

Pour que nous puissions être "LIBRES",

Ne les oublions pas.

Jamais. . .

 

12/02/2011

Olargues village médiéval

olargues,le donjon,l'éscalier de la commanderie,musée d'arts et traditions populaires,le castrum,le pont du diable.

Au pieds de la montagne du CAROUX se trouve OLARGUES, un village pittoresque classée parmi "LES PLUS BEAUX VILLAGES DE FRANCE" pour une très belle balade.

PANORAMA OLARGUES

15 AOUT 2010 OLARGUES 453.jpg

OLARGUES se trouve à 50 km environ de BEZIERS en arrivant par la route de LAMALOU-LES-BAINS on aperçoit le village, sur une petite colline verdoyante à notre gauche le clocher, ancien donjon du château.

MAQUETTE DU CASTRUM

15 AOUT 2010 OLARGUES 162.jpg

J'ai beaucoup aimée me balader dans les ruelles de ce village, malheureusement l'église était fermée, ce qui est souvent le cas dans les villages (suite aux dégradations et vols), mais c'est vraiment dommage car ce sont de véritables monuments à voir.

ENTRÉE DE LA COMMANDERIE OU EST INSTALLÉE LE MUSEE

OLARGUES VILLE MONTAGE.jpg

J'ai trouvé cette vidéo qui montre le village avec ses ruelles pavées en pente, ces maisons en pierres, Olargues est un très joli village médiéval avec des monuments tels que :

- Le Pont du Diable du XIIe siècle.

15 AOUT 2010 OLARGUES 075.jpg

- Le Musée des Arts et Traditions Populaires dans l'escalier de la Commanderie (64 marches en pierre, chacune taillée dans une seule et même pierre), il se trouve dans une ancienne maison bourgeoise.

6.jpg

- Le clocher du XIIe siècle qui était l'ancien Donjon du château avec ses vestiges.

15 AOUT 2010 OLARGUES 056.jpg

- L'église du XVIIe siècle avec son orgue classée et ses tableaux du XIXe siècle, hélas fermée lors de ma visite du village. 

VIDEO SUR LA VILLE D'OLARGUES

   

Il se situe dans le Parc Naturel du Haut Languedoc dans un écrin de verdure avec le "JAUR" qui coule et permet de cultiver la vigne, oliviers, pêchers, abricotiers et cerisiers ainsi que des potager que l'on peut voir aux abords du fleuve.

15 AOUT 2010 OLARGUES 541.jpg

Un ouvrage magnifique mais très difficile et coûteux à construire qu'est le "PONT DU DIABLE", il l'a été au tout début du XIIIe siècle (en 1202). D'architecture romane ce fut un vrai défi lors de sa construction car fut utilisé un aplomb rocheux au dessus de la rivière comme base de construction.

15 AOUT 2010 OLARGUES 561.jpg

Des fouilles récentes ont eu lieu sur les hauteurs de la colline, qui ont permis de remettre à jour les vestiges de l'ancienne église ainsi que des traces d'habitats de l'ancien château construit à partir du XIe siècle. L'église Saint Laurent elle au début du XIIIe siècle, ils sont en  cours de restauration.

15 AOUT 2010 OLARGUES 060.jpg

J'ai fait une très belle balade avec une montée un peu raide pour admirer de près sur la colline le donjon avec les ruines du château. On côtoie de très jolies maisons en pierre en cours de réstauration.

15 AOUT 2010 OLARGUES 084.jpg

D'agréables jardins suspendus dans ces maisons parmi les ruelles pavées dont une qui m'a beaucoup plu je m'y serais bien vue en vacances, elle est en vente mais... beaucoup trop de passages de touristes et la ruelle étroite.

15 AOUT 2010 OLARGUES 566.jpg

Petite mais très pittoresque, avec une porte, une petite fenêtre, un banc en pierre devant la maison, un grand arbre devant avec un petit muret délimitant une petite cour, charmante maison j'imaginais ses habitants assis sur le banc prénant le frais lors des soirées d'été.

15 AOUT 2010 OLARGUES 130.jpg

Une fois arrivée en haut de la colline non sans peine, on admire un paysage magnifique à perte de vue ainsi que les ruines du château assez importantes.

olargues,le donjon,l'éscalier de la commanderie,musée d'arts et traditions populaires,le castrum,le pont du diable.

olargues,le donjon,l'éscalier de la commanderie,musée d'arts et traditions populaires,le castrum,le pont du diable.

 Le jour que je l'ai visité il y avait des échafaudages sur le site, le long du donjon, du mur arrière en vue de travaux de réhabilitation du lieu, à revoir dans quelques temps. Les ruines tout autour du donjon nous font imaginer la grandeur du château.

OLARGUES VILLE MONTAGE.jpg

Le musée dans l'éscalier de la Commanderie est très particulier, c'est une très belle maison bourgeoise avec ses 64 escaliers abrite une bonne partie de l'histoire d'Olargues.

1 MIS.jpg

Sur trois étages on trouve tous les thèmes de la vie d'Olargues, les expositions sur la vigne, la récolte des châtaignes, les ruches fabriqués dans un tronc d'arbre avec comme bouchon une plaque d'ardoise.

Des outils concernant l'agriculture, l'élevage des moutons on y trouve aussi des outils très anciens sur les vieux métiers d'autrefois, une visite très instructive.

ENTREE ESCALIER DE LA COMMANDERIE

15 AOUT 2010 OLARGUES 017.jpg

On y trouve des reconstitutions de la vie courante comme le forgeron, la lavandière, le cordonnier, des maquettes, une porte en pierre d'un four d'une boulangerie.

OLARGUES 2 MONTAGE.jpg

On trouve aussi des belles pièces préhistoriques datant de l'époque néolithique, tout un étage est consacré à des pierres et fossiles recueillis dans les environs avec l'explication de la géologie de la région.

SORTIE COMMANDERIE UNE FOIS MONTEES LES 64 MARCHES

15 AOUT 2010 OLARGUES 049A.jpg

Musée d'Arts et Traditions Populaires

Escalier de la Commanderie

34390 OLARGUES

Site web :

http://www.olargues.org

15 AOUT 2010 OLARGUES 129.jpg

Ce village nous permet de faire une agréable balade, marcher dans ses ruelles pavées et voir toutes ces vieilles maisons, il y a même des rues pavées avec des gros cailloux sortis de la rivière du JAUR, attention aux chevilles.

VIEILLE CHAPELLE EN MONTANT AU DONJON

15 AOUT 2010 OLARGUES 119.jpg

Toute l'année OLARGUES est le théâtre de nombreuses manifestations et festivités grâce à plusieurs associations culturelles et sportives.

PORTE NEUVE

15 AOUT 2010 OLARGUES 009.jpg

Moi je m'y suis rendue le 15 août et avait lieu la 14e édition de l'Estivale Bio, un grand marché avec beaucoup d'exposants de vins, viandes, fromages, miels, confitures, pains, huiles, des fruits et légumes, des plantes etc.

PANORAMA D'OLARGUES VU DU CASTRUM

 

15 AOUT 2010 OLARGUES 073.jpg

Beaucoup d'exposants de vêtements en laine et produits naturels bios, des livres, des produits sur l'habitat économique enfin on y trouve de tout.

15 AOUT 2010 OLARGUES 097.jpg

J'y ai acheté un bocal avec les alvéoles de cire (dans les rayons des ruches) remplies de miel qui sont délicieuses, beaucoup de visiteurs, une très belle journée d'été.

 

MIELE 2.JPG

j'espére vous avoir donnée envie d'aller y faire un tour c'est une très belle balade dans une région magnifique aux très beaux paysages, avec de vieux villages, vieilles chapelles, musées et tant d'autres belles choses à découvrir.

SAM_0710.JPG

Bonne balade à tous...