Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

18/06/2014

Aire d'Hastingues exposition-musée Saint Jacques de Compostelle (40)

ST JACQUES.jpeg

Une jolie rencontre sur l'autoroute A64 (la Pyrénéenne) entre Pau et Bayonne, une petite pause nous a permis de visiter l'exposition-musée sur Saint Jacques de Compostelle. En effet l'aire de repos d'HASTINGUES est placée sous le signe du pèlerinage de Saint-Jacques de Compostelle.

SAM_0833.JPG

HASTINGUES se trouve à quelques kilomètres de la croisée des 3 grands chemins que les pèlerins empruntaient au Moyen-Âge pour se rendre à Saint-Jacques de Compostelle, la voie du Puy, la voie de Vezelay et la voie de Tours.

LE CENTRE D'EXPOSITION-MUSÉE

988901408.jpeg

Il existe 4 routes qui mènent à Saint-Jacques de Compostelle et qui se regroupent en une seule en Espagne.

SAM_0766.JPG

1) La première passe par Saint-Gilles, Montpellier, Toulouse et le Somport.

2) La seconde passe par Notre-dame du puy, Sainte-Foy de Conques et Saint-Pierre de Moissac.

3) La troisième passe par Sainte-Marie-Madeleine de Vézelay, Saint-Léonard en Limousin et la ville de Périgueux.

4) La quatrième passe par Saint-Martin de Tours, Saint-Hilaire de Poitiers, Saint-Jean-d'Angély, Saint-Eutrope de Saintes et la ville de Bordeaux.

LA PESÉE DES ÂMES

SAM_0755.JPG

La pesée des âmes

Selon la légende, face à Saint Gilles, Saint Jacques équilibre la balance du jugement dernier avec les églises symbolisant les bonnes œuvres de l'empereur.

A4.jpg

COLONNE CENTRALE DANS LA CATHÉDRALE SAINT JACQUES DE COMPOSTELLE

(marque de la main droite)

SAM_0815.JPG

L'arbre

La colonne de marbre finement sculptée qui supporte la statue de Saint Jacques se dresse au centre du Portique de la Gloire (XIIème siècle). Chaque pèlerin (qu'on appelle Jacquet - celui qui va à Saint Jacques), arrivant à la fin de son pèlerinage à Saint jacques de Compostelle, pose sa main au bas de la colonne ou l'on peut voir sur le marbre la trace de ce geste rituel répété depuis dix siècles. Le motif sculpté qui l'orne, illustre un thème classique de l'iconographie religieuse, souvent représenté au Moyen-Age : l'arbre de Jessé. 

Site Internet sur les chemins vers Saint-Jacques de Compostelle :

http://www.chemindecompostelle.com/Itineraires/Itineraires.html

compostelle 4.jpg

Au centre se dresse une statue d'un pèlerin en bronze qu'on aperçoit de loin, coiffé d'un chapeau orné d'une coquille (emblème du Pèlerinage la coquille Saint-Jacques), muni de son bourdon ou bâton de pèlerin et sa besace avec la maigre pitance du marcheur. Le bourdon permettait aux gens de reconnaître les pèlerins et leur offrir ainsi hospitalité et assistance.

AIRE DE REPOS HASTINGUES (A64)

HASTINGUES.jpg

L’œuvre est du sculpteur Martin MAYER dont une copie se trouve dans la ville de "SPIRE", qui est le point de départ du pèlerinage Allemand. Des allées piétonnes symbolisent les chemins empruntés par les pèlerins sur lesquels se trouvent des pictogrammes gravés indiquant les grandes étapes des routes réelles.

LA CROIX DE MALEMORT (Corrèze)

SAM_0771.JPG

La Croix de Malemort

Cette croix, située au droit d'un carrefour au milieu des ruelles du village était un important repère sur le chemin de Clermont à Rocamadour.

SAM_0769.JPG

Site Internet "Le Bourdon du Pèlerin" très intéressant, ils fabriquent et vendent des bourdons mais on y apprend aussi beaucoup de détails sur les pèlerins et les chemins du pèlerinage :

http://www.bourdon-pelerin.com/LES-SECRETS-du-BOURDON.html

LE PÈLERIN DE SAINT JACQUES

(Pierre : 1770 - Hospice de Mézin reproduction Bellanger)

SAM_0798.JPG

Les routes du pèlerinage :

Plus encore que le culte des reliques de Saint-Jacques, le phénomène le plus étonnant du pèlerinage demeure celui de la constitution, à travers toute l’Europe, des chemins de Compostelle. Ces itinéraires, ponctués de nombreux souvenirs du passage des pèlerins depuis plus de mille ans, connaissent de nos jours une affluence croissante où l'intérêt culturel s'ajoute à la dimension religieuse.

LA DISTRIBUTION DE NOURRITURE

SAM_0793.JPG

La distribution de nourriture 

Les hôpitaux dispensant les soins du corps comme ceux de l'esprit, le pèlerin y trouve à la fois de quoi se nourrir et des paroles réconfortantes.

CARTE DES CHEMINS EUROPÉENS

HAS R.jpg

L'histoire de saint-Jacques :

Jacques, évangélisateur de l'Espagne, fait partie des premiers disciples du Christ. En 42, il retourne en Palestine où il est arrêté et condamné à mort, Jacques devient alors le premier apôtre martyr. Selon la légende, le savant Hermogène, et son disciple Philétus, auraient enlevé le corps du martyr pour le déposer dans une embarcation laissée à la dérive entre les mains de la divine Providence. Ainsi, le corps du saint échoue sur les rives de la Galice où il est enterré.

STATUE DU PÈLERIN AVEC SON BOURDON SUR LE CHEMIN

SAM_0745.JPG

Le début du pèlerinage à Compostelle :

En 835, l'évêque de l'Ira-Flavia, Théodomire reconnaît le tombeau, découvert par l'ermite Pelagius comme celui de l'apôtre Jacques. D'après la légende, Pelagius a trouvé la sépulture guidé par une étoile, d'où le nom de "Compostelle, Campo Stellae - le Champ des Etoiles". A cette époque, la plus grande partie de l’Espagne appartient encore à l’Émirat de Cordoue. De petits États indépendants chrétiens se maintiennent dans le Nord.

MARTYR ET TRANSPORT DU CORPS DE SAINT JACQUES

VITRAIL DU XVIème S. EGLISE DE NOTRE DAME DU CRANN

HASTINGUES VITRAIL 1.jpg

Ayant compris l'importance et les conséquences d'une telle découverte pour la reconquête chrétienne de la péninsule ibérique, le roi Alphonse II des Asturies y fait construire une église. Ainsi débute le pèlerinage qui est à l'origine de la ville de Compostelle et qui se répand en Europe au cours des Xe et XIe siècles. En 1121 le pape Calixte fait de Compostelle une ville sainte Côme Rome et Jérusalem et fait bâtir la cathédrale pour y recueillir les reliques. Afin d'assurer la dévotion de l'apôtre il suscite l'écriture du Codex Calixtinus.

SAM_0834.JPG

Le pèlerinage aujourd'hui :

Compostelle constitue avec Rome et Jérusalem un des lieux hautement symboliques de la chrétienté, aboutissement des trois plus importants pèlerinages du moyen-âge. Le pèlerinage vers Compostelle connaît son apogée tout au long du XIIe siècle, période qui marque également l'essor de la ville. S’affaiblissant à l'époque moderne le sanctuaire ne recevait presque plus de pèlerins au XIXe siècle. Le mouvement est relancé notamment par les actions du pape Léon XIII, qui reconnaît l’authenticité des reliques en 1884, et le pèlerinage du pape Jean-Paul II à Compostelle en 1982.

SAM_0775.JPG

A l'intérieur de ce bâtiment circulaire, on découvre l'exposition-musée qui retrace en détail l'histoire et le sens du pèlerinage de Saint-Jacques de Compostelle. Si vous passez entre Pau et Bayonne, prenez le temps de vous y arrêter quelques instants sur cette aire de repos pour voir cette exposition qui retrace avec de belles trouvailles ce qu'est le Pèlerinage à Compostelle, très intéressante exposition, je n'ait pas mis toutes les photos.

HOSPITALIER SOIGNANT UN PÈLERIN DE SAINT JACQUES

(groupe sculpté en pierre, Musée Gadagne à Lyon)

SAM_0826.JPG

Apparition de Saint Jacques à Charlemagne

La légende rapporte que Saint Jacques serait apparu à Charlemagne, pour que l'empereur, en suivant la Voie lactée, trouve et délivre des mains des Sarrasins le tombeau de l'apôtre.

APPARITION DE SAINT JACQUES A CHARLEMAGNE 

SAM_0746.JPG 

LE MIRACLE DES LANCES FLEURIES

1 (2).jpg

Le miracle des lances fleuries

Sur le chemin de Compostelle, la nuit précédant une bataille importante, les lances des guerriers qui allaient mourir le lendemain se mirent à fleurir.

PÈLERIN MARCHANT PÈLERIN PASSANT UN PONT

SAM_0776.JPG

Pèlerin marchant, Pèlerin passant un pont

Le Pèlerin, aidé de son bourdon, est confronté à la dureté de la marche, se défendre des bêtes comme des hommes, trouver son chemin traverser des rivières.

A6.jpg 

Bonne visite, à tous les pèlerins,

Et aux simples visiteurs curieux de ces lieux...

 

Les commentaires sont fermés.