Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

21/06/2013

La Maternité Suisse d'Elne - Château d'En Bardou (66)

ELNE A OK.jpg

La première fois ou j'ai entendu parler de la "Maternité Suisse d'Elne", c'était en 2011 lorsque j'ai visité le Camp d'Internement de Rivesaltes (voir liens notes plus bas). J'ai d'abord entendu parler de l'action qu'avait menée pendant la Seconde Guerre Mondiale, une jeune femme de 24 ans du nom d'Elisabeth EINDEBENZ (12 juin 1913 - 23 mai 2011).

ANCIENNE PORTE D'ENTREE DU CHATEAU

c.jpg

Voici un site Internet très intéressant, très bien documenté sur la Maternité Suisse avec des photos du château démoli, sa reconstruction, ses propriètaires dans les lieux, son architecture avec des photos de la coupole, des albums photos de cette période :

http://www.maternitesuissedelne.com/index.html 

ELISABETH AVEC UNE PETITE FILLE

(broderies sur papiers avec poèmes réalisés par les pensionnaires)

B3.jpg

Sur le premier cadre à gauche on peut lire écrit en espagnol le texte suivant :

Cette nuit en me réveillant,

il m'est passé par l'esprit,

que sans votre protection,

nous allions être en difficulté.

C'est pourquoi je vous souhaite,

pour l'année 1941,

beaucoup de prospérité.

(Juanito Gonzalez)

SILHOUETTE D'HOMME SUR LA PLAGE

AU CAMP D'ARGELES SUR MER

a9.jpg

(valises et couvertures à ses pieds)

elne.jpg

Il y en a plusieurs exposés, sur un autre cadre du montage on peut y lire :

Dans cette triste campagne,

une nouvelle année commence.

Nous la souhaitons plus qu'heureuse,

à Madame Isabel.

(Rolanda Gonzales)

a.jpg 

Elisabeth, jeune collaboratrice du Secours Suisse, la Maternité verra le jour grâce à elle, entre 1939 et 1944 des futures mères seront accueillies afin d'accoucher loin de l'horreur des camps ou elles étaient internées.

maternite elne 1.jpg

Elle était institutrice et infirmière et aura permis de faire naître et sauver (avec l'aide de ses collaboratrices) des centaines de bébés (597) de mères persecutées. Pour la plupart elles étaient réfugiées espagnoles, mais aussi des tziganes et des juives lors de cette période extrêmement difficile. Par la suite elle aura su extraire du génocide entre 1939 et 1944 des centaines d'enfants juifs.

ELISABETH EIDENBENZ

dd.jpg

Étant obligée de fermer la Maternité sous la pression des allemands en 1944, elle repartira en Suisse, puis pendant la libération participera au sauvetage de femmes qui subirent sévices et viols pendant l'arrivée des troupes soviétiques qui ont amené à la débacle définitive des nazis en Autriche en 1945. Elle aida aussi (avec le soutien de son réseau) les internés du Camp d'Argeles-sur-Mer à tenir le coup, en introduisant des l'hygiene dans le camps afin de freiner la propagation des épidemies.  

A4.jpg

Les mères espagnoles dans la Maternité l'appelaient "la Seniora Isabel", cet épisode historique, fut passé sous silence pendant des décennies, puis on commença à en reparler dans les années 1990.

a6.jpg

Elle se trouve un peu à l'écart d'Elne mais hélas, plusieurs fois je n'ait pas pu la visiter "fermée au public en attente de travaux" mais, j'ai pu au moins en voir l'exterieur. Je m'y suis rendue une autre fois en passant pour aller en Espagne, toujours fermée et elle vient d'ouvrir le 16 fevrièr 2013 après la fin des travaux de la 1ère tranche inaugurée par Christian Bourquin, Président de la Région.

A3.jpg

Site Internet sur l'inauguration de la Maternité rénovée le 16 fevrièr 2013 à 11 heures avec les personnes nées à la Maternité, cela a du être un moment d'intense émotion se retrouver dans ce lieu qui les a vus naître, même moi j'ai été émue de me trouver dans ces lieux :

http://leblogabonnel.over-blog.com/article-maternite-d-elne-monument-d-histoire-monument-d-amour-elisabeth-eindenbez-association-d-a-m-e-115423776.html

LA MATERNITE AVANT TRAVAUX EN 2011

avant 1.jpg

ON APERCOIT LE GRAND ESCALIER

(avant sa destruction pour installer l'accueil)

avant 2.jpg

AVANT LES TRAVAUX A TRAVERS LE GRILLAGE EN 2011

AVANT.jpg

Une grande et magnifique bâtisse à l'écart du village d'Elne, elle est devenue un symbole d'humanité, Elisabeth Eidenbenz n'y reviendra qu'en 2002 et sera justement honorée.

  • En 2002, elle recevait à la Maternité même, la médaille des "Justes parmi les Justes entre les Nations attribuée par l'Etat d'Israël.
  • En 2006, la médaille de "l'Ordre civil de la Solidarité" décérnée par la Reine Sofia d'Espagne, ainsi que la "Creu de San Jordi" remise par la Generalitat de Catalunya (Gouvernement Catalan).
  • En 2007, elle était décorée de la "Légion d'Honneur" par la République Française.     

IMG_1396.JPG

En mars 2012, la ville a commencé la 1ère tranche des travaux de rénovation grâce au soutien de l'Europe, de la Région, du Département et de nombreux donateurs, permettant :

  • la création d'un espace d'accueil du public d'un seul niveau à l'emplacement de l'aile du château disparue, avec la création d'une salle audio-visuelle ou l'on peut voir un film en racontant son histoire.
  • l'installation d'un ascenseur permettant ainsi l'accés au château pour les personnes à mobilité réduite.
  • la mise en conformité de l'ensemble du bâtiment pour la sécurité du public.     

ELNE B.jpeg

Les années à venir verront la mise en oeuvre d'études muséographiques et architecturales pour prévoir la 2ème tranche de travaux concernant l'exposition permanente. Une réflexion est engagée pour prolonger l'action d'Elisabeth EIDENBENZ par la mise en oeuvre d'un foyer maternel à proximité de la Maternité.

PLAN DE LA 1ERE TRANCHE DES TRAVAUX

(source journal "Elne Citoyenne" d'août 2011)

maternite elne.jpg

Le portail est à moitiè ouvert, j'entre dans ce lieu un peu sur la pointe des pieds en pensant à ce que cette allée qui nous amène au château, ce parc, ce château ont été les témoins. On entend presque les gazouillis et les rires des enfants jouant dans le parc on s'attend presque à les voir courir en culottes courtes derrière la haie qui masque l'entrée au fur et à mésure que l'on avance.

ANCIEN MONTE-PLATS AU REZ DE CHAUSSEE

A5.jpg

On peut voir des photos dans l'exposition de moments avec les mères et les infirmières posant aux pieds de ce magnifique éscalier. Les bébés dans des paniers d'osier ou alors dans des cagettes en bois avec des pieds (cagettes de fruits et légumes).

LA MATERNITE EN TRAVAUX

(construction de l'accueil en 2012)

DSC_1042.JPG

DSC_1033.JPG

C'est très émouvant de se retrouver dans cet endroit ou la tristesse de ces années noires se mêlait la joie de mettre au monde un bébé, dévenir mère dans ces conditions.

FRISES SUR LES FACADES DU BATIMENT

(elles sont toutes différentes les unes des autres)

102CANON2.jpg

Malgré certaines esquisses de sourires, on voit bien les visages fermés des mères avec leurs bébés dans les bras qui ne savent pas ce qui les attend, ou qui se doutent... mais là, elles se sentent sécurité pour le moment. Beaucoup de femmes ont appelées leurs petites filles "ELNA" en rapport avec ELNE ou se trouvait la Maternité.

ELISABETH AVEC UNE PETITE FILLE DANS SES BRAS RIANT

ELLE NOUS ACCUEILLE DANS LA 1ERE SALLE

a8.jpg

Vous verrez sur le site au début de la note des articles de presse ou on explique la "valeur symbolique" de ce prénom "ELNA" pour les personnes qui on connu la Rétirada (exode des réfugiés espagnols lors de la guerre civile).

MATERNITE APRES LES TRAVAUX EN 2013

FF.jpg 

Cette exposition nous montre la vie quotidienne de la Maternité, Elisabeth en parle en disant ceci (dans le livre Femmes en exil Mères des camps) :

 _500____img427_297.jpg

Notre Maternité d'Elne située au milieu des champs fertiles entre les Pyrénées, et où la cigogne de notre enfance descendait souvent plus d'une fois par jour par la cheminée pour y déposer un joli bébé rose, représentait pour de pauvres femmes réfugiées un oasis de paix et de bien-être pour les 6 à 8 semaines pendant lesquelles elles étaient hebergées. Tout autour naissait la plaine rose des fleurs de pêchers...

EXPOSITION AVANT TRAVAUX

 (source de la photo trouvée sur le net par une amie)

MATERNITE ELNE AVANT TRAVAUX.jpg

Je vous parlerais dans d'autres notes des diffèrentes expositions que j'ai visité sur la Retirada à Argèles-sur-Mer, mais aussi à Saint-Laurent-de-Cerdans et d'autres lieux dans les Albères et le Haut-Vallespir, lieux de passage des réfugiés.

CHEMINS EMPRUNTES PAR LES REFUGIES ESPAGNOLS

(de nombreuses randonnées sur les mêmes chemins)

CAMIN RETIRADA.jpg

MEMORIAL 1939 DE LA RETIRADA FAIT AVEC DES CHAINES

(à l'entrée de Saint-Laurent-de-Cerdans)

RETIRADA.jpg

3500.jpg

Une fois passé l'accueil, on regarde le film vidéo sur l'histoire de cette période, on y voit aussi Elisabeth qui parle de ces mères, des bébés de la vie quotidienne à la Maternité etc. Nous pouvons visiter librement on monte ce grand éscalier aux marches ébréchées ou cassées et reparées pour se plonger dans le passé.

ENTREE ACTUELLE DE LA MATERNITE DERRIERE NOUS

(début de l'exposition à gauche)

IMG_7619 OK.jpg

Une exposition de la Croix-Rouge Suisse est presentée dans le château, réalisée  par Helena Kanyar Becker qui est historienne, elle s'intitule :

 "FEMMES OUBLIEES"

l'aide humanitaire suisse aux enfants 1917 - 1948

a10 OK.jpg

J'ai été un peu deçue quand même, car on m'avait dit que l'on pouvait visiter toute la Maternité et monter jusqu'a la coupole mais, arrivés à l'étage un panneau interdiction, chantier en cours. Je demande à l'accueil et, effectivement les travaux ne sont pas terminés, tant pis j'y retournerais lorsque tout sera finalisée, j'ai beaucoup aimé quand même.

INVITATION POUR L'INAUGURATION JE N'AIT PAS PU M'Y RENDRE

invitation inauguration 16 02 2013 OK.jpg

SALLE D'ACCOUCHEMENT ELLE S'APPELLAIT "MARRUECOS"

BBBB.jpg 

Voir notes sur le Camp de Rivesaltes dit aussi Camp Joffre qui a un rapport avec la Maternité Suisse d'Elne :

http://jaimelesmuseesetvieillespierres.blogs.midilibre.com/archive/2011/02/09/musee-memorial-camps-de-rivesaltes.html

http://jaimelesmuseesetvieillespierres.blogs.midilibre.com/archive/2012/03/16/nicole-berge.html

http://jaimelesmuseesetvieillespierres.blogs.midilibre.com/archive/2013/05/02/savoir-une-chose-comme-l-ayant-vue-de-nicole-berge.html

LA PORTE D'ENTREE PRINCIPALE AVEC SON VITRAIL

(un grand escalier se trouvait derrière, actuellement l'accueil)

B1.jpg

Au pied de l'éscalier un grand panneau avec les noms de tous les enfants nés dans la Maternité, le premier un garçon est né le 7 décembre 1939 et la derniere une petite fille née le 30 avril 1944.

aaaaa.jpg

Je vous invite si vous le pouvez, à aller visiter la Maternité car la municipalité d'Elne l'a rachetée pour en faire non pas un simple musée, mais un lieu d'activité solidaire et de témoignage vivant de l'histoire, en exemple à tous ceux qui sont épris de paix et d'humanité en ce monde.

Une pensée pour ce lieu si particulier et émouvant,

pour toutes les personnes qui ont séjourné dans la Maternité,

pour tous les enfants qui y sont nés,

pour les mamans qui ont accouché dans ce lieu,

pour Elisabeth EIDENBENZ et son courage,

 et pour toutes les personnes qui l'ont aidée dans cette dure tache...

OO.jpg

 

Commentaires

je viens d'écouter l'émission sur france inter et j'en suis encore bouleversée d'émotion. Je ne connaissais pas encore ce pan d'histoire en les républicains espagnoles et la shoa. C'est étonnant que l'histoire fût "étouffée" pendant des decennies de part et d'autres, cela est récent que l'on parle " de la mémoire" et des justes dont beaucoup ont disparu avant d'être reconnu. Malheuresement, la plupart des êtres humains sont veules et lâches et ne s'engagent et sont plutôt délateurs, égoîstes etc. Heureusement, Elne est un exemple de courage et d'huminatée comme Chambon ou toute la population était unie pour sauver des juifs. Moi même j'ai un de mes comédiens qui a été sauvé à Drancy, il avait 6 ans. etc. vive la liberté

Écrit par : isabelle chapelle | 19/07/2014

Bonjour Isabelle,

Oui moi aussi j'ai été très émue la première fois ou j'ai vu la "Maternité d'Elne", un lieu très impressionnant lorsqu'on connait les faits qui s'y sont déroulés, j'ai imaginé combien de personnes avaient du souffrir dans ces lieux, et combien aussi de rires d'enfants dans ces lieux mais, aussi de pleurs de ces mamans.

J'ai aussi visité le "Camp de Rivesaltes" avec ses baraquements et me suis dite que nous avions des pans de notre histoire qui avait été cachés et qui sont si près de nous.
Je suis d'accord avec vous, pas tous, mais certains êtres humains sont lâches et égoïstes mais malheureusement c'est la vie, ils sont insensibles à la souffrance d'autrui, un jour peut-être... ils regretteront leurs comportements et en payeront (si ce n'est déjà fait) le prix, la vie nous donne parfois "des leçons de vie" même longtemps après.

Moi je suis un peu ces histoires terribles, heureusement que des personnes comme Elisabeth mais aussi tant d'autres personnes se sont révoltés et ont dit "NON" en aidant ces populations.

Hélas, on dit toujours "plus jamais ça" en croyant avoir compris les leçons du passé mais, nous allons fêter le Centenaire de la Grande Guerre de 14 - 18 et les faits qui se déroulent actuellement dans le monde nous montrent que l'être humain ne change pas, les choses et faits se répètent.

J'espère seulement que la suite... ne nous feras comprendre par la force des choses, qu'il faut redevenir, humbles, honnêtes, solidaires, aimant et aidant les gens sans regarder leur couleur de peau ni leur situation, en essayant de se parler et de se comprendre les uns les autres.

Oui je vous suis Isabelle, Vive la Liberté à bientôt peut-être.

Écrit par : Ornella | 21/07/2014

Oui en fait ce que les êtres humains n'ont toujours pas compris, c'est qu'il faut toujours essayer de dialoguer pour résoudre les problèmes, ça ne sert à rien de faire l’autruche et mettre sa tête dans le sable.
Ce que les gens ne font plus que virtuellement, se parler, se rencontrer sur facebook, twitter etc, etc, on devrait à nouveau prendre le temps de se parler les yeux dans les yeux car pour certains, derrière un écran les mots sont si simples à dire... plutôt écrire et si faux... tout est virtuel donc irréel.
Il n'y a rien de mieux qu'une discussion droit dans les yeux et non par clavier interposé, je me demande jusqu’où on ira.... nous sommes là pour tout voir.

Écrit par : Sandro | 22/07/2014

Oui Sandro,
Je suis d'accord avec toi mais après, les gens mettent les priorités de leur vie la ou ils veulent.
Ciao a presto

Écrit par : Ornella | 23/07/2014

Les commentaires sont fermés.