Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

26/03/2014

Site Préhistorique de Filitosa à Sollacaro en Corse

FILITOSA.jpeg

Amoureuse depuis toujours des vieilles pierres et vieilles maisons, des sites archéologiques, des châteaux mais aussi de la nature, de la montagne mais aussi de la mer, je vous conseille un endroit à ne pas manquer si vous êtes dans les parages et surtout... si vous aimez ce genre de sites. Classé "Monument Historique", Filitosa est inscrit sur la liste des "Cent Sites Historiques" d’intérêt commun aux pays de la Méditerranée.

A16.jpg

Je vous parlerais dans une autre note du site Mégalithique de "CAURIA", composé d'un magnifique dolmen et de deux alignements de menhirs et d'autres à terre. Après une promenade de 800 m, on chemine parmi de splendides paysages, des gros rochers et des chênes lièges la nature est vraiment splendide par une belle journée de soleil.

 

Celui que je n'ait pas pu voir mais ce n'est que partie remise, c'est l'alignement de "Paddaghiu", une concentration de 258 monolithes, cela doit être impressionnant à voir autant en un seul site.

SITE MÉGALITHIQUE DE CAURIA 

CAURIA.jpg

A 20 km au nord de Propriano et à 50 km d'Ajaccio, dans des paysages vraiment magnifiques, Filitosa nous invite à remonter le temps plusieurs millénaires avant J.-C. Un éperon naturel domine une plaine traversée par deux ruisseaux que nous traversons pour rejoindre un olivier millénaire entouré de 5 statues-menhirs, des éléments idéaux pour une implantation humaine six mille ans avant notre ère.

IMG_5132.JPG

En raison de la concentration de statues-menhirs, c'est incontestablement l'un des sites majeurs de la Préhistoire Corse. Filitosa offre un incomparable ensemble de monuments mégalithiques, véritables sculptures aux formes le plus souvent anthropomorphes (humaines), qui sont les témoins des grandes civilisations qui régnèrent dans l'île avant notre ère, elles évoquent des rites religieux encore mystérieux.

IMG_5043.JPG       

C'est un endroit vraiment exceptionnel, on se balade dans un espace naturel ou des bornes intégrées dans le site nous expliquent en détail l'histoire de cet endroit si particulier. On peut admirer de nombreux abris sous roche, des vestiges de cabanes de l'Âge du bronze, une enceinte cyclopéenne, des alignements de statues-menhirs ainsi que des fragments de statues avec les détails bien visibles, de nombreuses pierres etc..., ce fut balade très instructive et agréable par une belle journée ensoleillée.

L'ARMEMENT DE LA STATUE-MENHIR FILITOSA V

(de face et de dos)

A1.jpg

La Statue-Menhir Filitosa V

La plus imposante et la mieux armée des statues-menhirs corses. Le sculpteur a figuré au dos des détails vestimentaires ou anatomiques (omoplates et colonne vertébrale).

A28.jpg       

8000 ans que Filitosa garde jalousement ses statues menhirs aux visages sculptés, certaines représentent des guerriers avec leurs armes, ses monuments circulaires "les Torre" et ses vestiges archéologiques, fragments de céramiques, armes et bien d'autres chefs-d’œuvre. "Les Torre"  sont des sortes de donjons et constituent l'élément central de ce système fortifié.

MONUMENT CULTUEL CENTRAL SUR LA BUTTE

A3.jpg

Le Monument Central

Les fragments de statues-menhirs et les statues-menhirs dégagées lors des fouilles sont exposées à l’extérieur du monument. Quelques gradins assurent le passage de la chambre vers l'extérieur. Appuyées contre le monument de gauche à droite, les statues-menhirs Filitosa VIII, XI, VII, IX, X, XIII. Derrière, la statue-menhir Filitosa VI.

LA CARRIÈRE DE PIERRE

(une partie)

CARRIERE.jpg

La Carrière de Pierres

La carrière qui a offert la matière première à la réalisation des statues-menhirs, redécouverte lors des travaux de démaquisage sur la butte qui fait face à l'éperon portant les "Torre" qu'on peut comparer aux Nuraghi en Sardaigne, on parle d'ailleurs dans le Musée des "TORREENS-SHARDANES", en Sardaigne on parle des "Guerriers Shardanes" peuple de la mer.

LE CATALOGUE DU SITE

abcd.jpeg

Je vous mets le lien vers un site qui parle des "Shardana" mais je ne m'y suis pas trop intéressée :

http://pierluigimontalbano.blogspot.fr/2013/08/sardi-shardana-ed-el-ahwat-di-giovanni.html

L'INVENTEUR DE FILITOSA CHARLES-ANTOINE CESARI

DEVANT LA STATUE-MENHIR FILITOSA V

A76.jpg  

Véritable musée à ciel ouvert, Filitosa conserve les traces d'une très longue occupation, s'étalant du VIème millénaire avant notre ère jusqu'à la période romaine. Au IIème millénaire avant.J.-C., les tailleurs de pierre et les sculpteurs mégalithiques feront de Filitosa, le plus grand centre de l'art statuaire Corse, l'un des plus prodigieux de Méditerranée.

VUE DEPUIS LA BUTTE SUR LA PLAINE

LES 5 STATUES-MENHIRS ET L'OLIVIER A DROITE

IMG_4926.JPG

Ce site exceptionnel situé au cœur d'un espace naturel remarquable, a été découvert en 1946 par Monsieur Charles-Antoine CESARI et fouillé 20 ans durant, par l'archéologue et chercheur au CNRS, Monsieur Roger GROSJEAN.

A56.jpg

Classé Monument Historique en 1980, Filitosa est inscrit sur la liste des cent sites historiques d’intérêt commun aux pays de la Méditerranée. Il est en outre considéré aujourd'hui comme l'une des aventures archéologiques les plus riches de Corse.

MUSÉE ARCHÉOLOGIQUE

Site Internet officiel de Filitosa :

http://www.filitosa.fr/fr/

STATUES-MENHIRS A GAUCHE FILITOSA IX

B.jpg

Le site très bien entretenu, cela vaut vraiment le détour de par son étendue, sa diversité et son originalité, une belle promenade parmi ces rochers aux formes diverses et variées pleines d'histoire. Le système audio est bien fait et les explications intéressantes, nous avons passée un très bon moment.

Adresse : Site Préhistorique de Filitosa

20140 SOLLACARO

http://www.filitosa.fr/fr/

Je vous souhaite à tous une belle promenade

dans ces sites magiques et mystérieux...

Avvedeci à prestu  -  Au-revoir à bientôt

 

12/03/2014

Le chemin des Verriers - les Souffleurs de Verre de Couloubrines - la Halle du Verre à Claret (34)

A.jpg

Voici une jolie visite pour les amoureux de sites archéologiques, en effet dans le village de FERRIÈRES-les-VERRIERES qui se trouve à 40 km de Montpellier on découvre "l'Ancienne Verrerie Archéologique de Couloubrines. Le nom du village " FERRIÈRES-les-VERRERIES" provient de son développement autour du fer, entre le XIIIème siècle et la Révolution le village vit au rythme de l'industrie verrière.

LE VILLAGE DE FERRIERES LES VERRERIES

Restaurée en 1989, elle y abrite un four de verriers reconstitué à l'ancienne, elle se trouve en pleine nature et reste un témoignage de l'activité des "Gentilshommes Verriers" qui ont soufflé le verre sur le Causse de l'Hortus durant près de cinq siècles.

LE FOUR RECONSTITUE A L'ANCIENNE

IMG_5228.JPG

L'ancienne métairie forestière de Couloubrines, est un site archéologique en plein air qui est un témoignage historique de l'activité des gentilshommes verriers sur le Causse de l'Hortus. Cette verrerie a vraisemblablement vécu deux périodes de pleine activité : de 1511 à 1522 et de 1780 à la Révolution, moment où toutes les verreries du Causse de l'Hortus parmi les chênes blancs ont cessé leur activité.

IMG_5144.JPG

L'histoire de la métairie et celle de ses propriétaires comporte des lacunes, toutefois on sait d'après certains écrits que Firmin de la Roque qui était verrier, épousa en 1426 Marguerite de Pons de Couloubrines qui lui apporta en dot ce mas dans lequel il y installa une verrerie.

CARTE DE LA RÉGION

causse.jpg

Site internet du Chemin des Verriers :

http://gremlin.chez.com/verrerie.html

LA VERRERIE DE COULOUBRINE

(site archéologique)

SAM_0858.JPG

Enceinte et contreforts confèrent au bâtiment une allure de "maison forte", mais l'organisation spatiale reste difficile à saisir. Le corps de logis de trois étages abritait les pièces de vie des verriers. Devant ce bâtiment une vaste halle regroupait l'atelier du verrier, les fours de fusion et de recuisson, les entrepôts où étaient stockées les matières premières telles que le bois et la chaux.

ENTRÉE DE LA VERRERIE ARCHÉOLOGIQUE DE COULOUBRINES

SAM_0933.JPG

Dans sa partie supérieure on peut voir comme la dentelle d'une frise et les vestiges d'un pigeonnier. Derrière le corps de logis se trouvait une construction à deux étages, abritant la JASSE (bergerie), le POUSSIEU (loge à cochon), le GALINIE (poulailler), le CELESTRE (séchoir).

LA FRISE ET LE PIGEONNIER DE LA VERRERIE

IMG_5230.JPG

Les fours dont les soles ont été mises à jour par les fouilles étaient construits sur le flanc sud des bâtiments. Durant la "réveillée" période de production allant d'octobre à juin, les fours étaient continuellement en chauffe, alimentés et surveillés par le Maître Tiseur.

IMG_3262.JPG

Le "Chemin des Verriers" est une route historique allant de Couloubrines (à 500 m de Ferrières-les-Verrières) à Sommières. Elle permet de suivre en voiture l'itinéraire qu’effectuaient les Gentilshommes Verriers, de la moitié du 15ème siècle à 1789, avec différentes étapes afin de comprendre l'histoire, l'origine, les gestes et le savoir-faire millénaire du travail du verre en Méditerranée.

IMG_5138.JPG

Suite à l’épidémie de peste et aux disettes, une grande partie de la population disparaît, laissant les terres en friche. Une végétation spontanée de chênes verts, de buis et de garrigues s'y développe.

claret 1.JPG

Vers 1350, des verreries forestières s'installent sur le Causse de l'Hortus, exploitant comme combustible l'immense réserve de bois. C'est par acte royal que va se transmettre le métier de verrier.

IMG_5181.JPG

En compensation des services rendus aux croisades, les verriers se voient attribuer par le roi Charles VII, le privilège d'exercer "l'Art et la Science de Verrerie" sans déroger. Signée en 1455, la charte de Sommières où se tenait le Syndicat des Verriers du Languedoc, réglemente cette activité et précise que "nul ne doit exhiber l'art de verrier s'il n'est noble et procrée de noble génération et de généalogie de verriers".

planclaret.gif

L'art de travailler le verre et les secrets de fabrication se transmettront de génération en génération. Pour fabriquer du verre, les verriers utilisaient de la silice provenant des galets de quartz du fleuve Hérault qui étaient "étonnés", broyés et réduits en sable.

IMG_5214.JPG

La soude, était achetée sous forme de blocs obtenus par la combustion de la salicorne cultivée sur le littoral méditerranéen, et de la chaux fabriquée sur place à partir du calcaire qu'on trouve sur le plateau. L'adjonction d'oxydes métalliques servait à colorer le verre.    


Les verreries (une vingtaine recensées sur le Causse) ont toutes fonctionné à des époques différentes, et ainsi, durant près de cinq siècles l'Hortus a accueilli des dynasties de souffleurs de verre.

SAM_0917.JPG

Le "Chemin des Verriers" nous invite à un véritable itinéraire touristique sillonnant les terres du Causse de l'Hortus (512 m) et du Pic Saint Loup (658 m) qu'on aperçoit depuis toute la région de Montpellier. Les Montpellierains s'y rendent régulièrement s'y balader, c'est un voyage à travers la garrigue et les vignobles, sur un territoire encore préservé, alliant authenticité et modernité. Voyage à travers l'histoire du verre et ses métiers d'art.

CAUSSE DE L'HORTUS ET PIC SAINT LOUP

(ils se font face, voici la légende du Pic Saint Loup)

1596.JPG

Une légende sur le Pic Saint Loup :

Au Moyen Age vivaient à Saint-Martin-de-Londres trois hommes riches et amoureux d'une même femme, ils s'appelaient : Loup, Guiral et Clair. Ayant avoué leur passion à la dame, cette dernière leur répondit qu'elle épouserait le plus glorieux. Tous les trois partiront à la guerre, quelques années plus tard, il revinrent couverts d'honneur mais leur gloire fut veine, car la jeune femme était morte pendant leur absence.

IMG_5343.JPG

Fous de chagrin, ils décidèrent d'un commun accord de vivre en ermites. Ils montèrent chacun sur l'un des trois pics formant un triangle autour du village et, chaque année à Noël ils allumaient un grand feu que l'on apercevait depuis de la plaine et qui signalait la présence de chacun.

IMG_5345.JPG

Un Noël, il n'y eut plus que deux brasiers, puis un seul, puis aucun, les trois ermites étaient morts. En hommage à leur courage on appela les pics par leurs prénoms :

  • Celui sur lequel vivait Guiral devint Saint-Guiral, il est situé près du Mont Aigoual.
  • Celui sur lequel vivait Clair fut nommé le Mont Saint-Clair, c'est à ses pieds qu'est bâtie la ville de Sète.
  • Celui sur lequel vivait Loup est devenu le Pic Saint-Loup.

SAM_0876.JPG

Site Internet du "Musée du Pic Saint Loup" ou l'on parle de la Grotte de l'Hortus dans laquelle ont étés découverts des fragments de la mâchoire d'un Néandertalien, voir la suite ci-dessous :

http://www.hominides.com/html/lieux/musee-du-pic-saint-loup.php    

 

Site Internet très intéressant sur la Grotte de l'Hortus "Patrimoine Préhistorique et Spéléologie" :

http://speleoclpa.free.fr/patrimoine/pages/hortus.htm

FALAISES CALCAIRES DU CAUSSE DE L'HORTUS

(on y pratique l'escalade "60 voies" voici quelques photos et sites)

http://climbingaway.fr/site-escalade/l-hortus

Poursuivez votre itinéraire avec une halte au Domaine des Baumes, lieu d'hébergement, de restauration et de découverte du milieu naturel. Découvrez le travail des artistes et artisans verriers à la Verrerie d'Art à Claret, à Vacquières et dans les villages environnants.

A.jpg

Le Mas de Baumes était une métairie devenue verrerie, autrefois halte de voyageurs et de bergers, le Mas a été entièrement rénové afin de pouvoir vous offrir, dans un cadre magnifique respectueux de la nature, confort, détente et gastronomie sont les maîtres mots.

LA VERRERIE DE COULOUBRINES

A perte de vue une nature sauvage, authentique avec le Pic Saint Loup en toile de fond Ici nous sommes au cœur de la garrigue Languedocienne, on pourra découvrir la cuisine méditerranéenne, simple et vraie comme les cuisiniers de vrais passionnés.      

Promenade au Mas de Baumes.pdf

CAPITELLE AU MAS DE BAUMES

IMG_5300.JPG

Site Internet du départ du "Sentier des Asphodèles" (au printemps on peut admirer des milliers d’asphodèles dans les champs). Ce sentier nous amène à la rencontre de l'histoire pastorale, des verriers, des charbonniers, on peut y voir des capitelles, des lavognes mais aussi des vestiges archéologiques (je ferais une note plus tard sur cette randonnée). 

http://www.tourisme-picsaintloup.fr/sites/otgpsl.korora.fr/files/u30/FRH-Asphodeles-150dpi.pdf

IMG_5265.JPG

Site Internet du Mas de Baumes :

http://www.masdebaumes.com/patrimoine.html   

1 (1).jpg

LE MAS DE BAUMES

(une partie)

IMG_5309.JPG

mas de baumes.jpg

Site Internet de la Halle du Verre, un espace d'exposition dédié au verre : 

http://www.cc-grandpicsaintloup.fr/Presentation,553.html

ABCD.jpg

Adresse : LA HALLE DU VERRE

50, avenue du Nouveau Monde

34270 CLARET (Hérault)

* * * * * * * *

LA HALLE DU VERRE

(ancienne verrerie d'art)

IMG_3259.JPG

Installée dans l'ancienne verrerie d'art de Claret, la Halle du Verre est un espace muséographique qui retrace l'histoire du verre et de ses techniques, de l'antiquité à nos jours, soit près de 4 000 ans d'un savoir-faire singulier.

UN TIRE LAIT ET UN BIBERON

IMG_3058.JPG

Le parcours, ludique et pédagogique, retrace notamment les origines du verre soufflé, le commerce du verre dans l'Antiquité autour de la Méditerranée, sans oublier l'histoire locale des "Gentilshommes verriers", présents sur le Causse de l'Hortus du Moyen-âge à la Révolution.

TOILES DES GEMMAIL

(ce ne sont que des morceaux de verre colorés)

Un atelier du verrier est installé au cœur même de la halle de verre, on peut admirer derrière une grande vitre le maître verrier nous proposer des démonstrations sur le travail du verre, le filage du verre etc.

IMG_5243.JPG

Bouteille à huile d'olive avec son contenu et son bouchon,

1839 Frontignan (34) de la fouille archéologique de l'épave de l'Amphitrite

diam fond : 9 cm ; H : 21 cm. Verre, huile et liège.

Coll DRASSM, Ministère de la Culture.

IMG_3079.JPG

IMG_3086.JPG

On peut aussi y voir des outils dont se sert le verrier ainsi que des objets fabriqués lors de ces démonstrations. Vous pourrez découvrir des ateliers de verriers ouverts au public à Claret et Vaquières.

La vie professionnelle des anciens verriers du Languedoc par James BARRELET.pdf

LES DEUX AIGLES FACE A FACE

(ils représentent la fierté, la noblesse et le courage)IMG_3223 - Copie.JPG

J'ai eu la chance en 2012 de pouvoir admirer une exposition exceptionnelle de "GEMMAUX" qui est la contraction de "GEMME ", qui est une pierre précieuse, et "EMAIL", du liant qui sert à l'assemblage des morceaux de verre le composant.

OUTILS ET MATIÈRES PREMIÈRES

(pour faire un gemmail)

OUTILS ET VERRE.jpg

Je n'avais jamais rien vu d'aussi beau, j'ai admirée les dessins, les magnifiques couleurs chatoyantes que j'adore et qui étaient mises en valeur par le jeu de lumières vraiment exceptionnel. Les photos ne donnent qu'un petit aperçu de toute cette beauté, si vous avez un jour l'occasion d'aller les voir n’hésitez pas, vous en ressortirez avec plein d'étoiles de couleur dans les yeux.

LA TOILE L'AMPHORE

IMG_3217 - Copie.JPG

Le gemmail désigne un art original né en 1908 et qui consiste dans l'assemblage de fragments de verres colorés. Ces pièces translucides prennent vie par la lumière, c'est vraiment un travail d’orfèvre et c'est merveilleux à voir.

EXPOSITION DES TABLEAUX EN GEMMAIL

claret &.jpg   

A travers une mise en scène appropriée, faite d'ombres et de lumières (les tableaux sont éclairés par l'arrière), la collection de "l'Atelier Malherbe", unique en Europe et rarement dévoilée au grand public, permet de poser un autre regard sur les œuvres de Maîtres tels que : Gauguin, Braque, Cézanne, Van Gogh, Dufy, Modigliani, Toffoli, Soutine...

LA TOILE CARNAVAL

IMG_3239.JPG

Un gemmail est construit pièce par pièce, sur un panneau de verre clair portant le contour du motif, lorsque tous les fragments de verre ont étés collés et sont en place, le travail est plongé dans l'émail transparent et cuit au four. La technique s'est développée dans les années 1930 par l'artiste français Jean CROTTI.

VUE DEPUIS LE SENTIER DES ASPHODÈLES

IMG_5328.JPG

Une histoire de verre (source Halle du Verre)

Au commencement, le verre n'était que sable...

Mettre en valeur l'art verrier en se plaçant du point de vue de l'histoire, de l’archéologie, des gestes et des techniques, telle est la réflexion que poursuit ce lieu, installé dans une véritable halle de verriers.

DIFFÉRENTES COULEURS DU VERRE

IMG_3244.JPG

La plupart des artisans verriers de grandes civilisations du monde méditerranéen, depuis l'Antiquité jusqu'à nos jours, ont travaillé aux fours silice, fondants et oxydes pour obtenir des œuvres d'une infinie diversité.

IMG_3018.JPG

Parures, vaisselles, éléments d'architecture, ornementations, amulettes, contenants de luxe ou d'usage courant, objets d'art ou simple objet du quotidien, tel est le verre.

QUELQUES OUTILS DU MAITRE VERRIER

IMG_3098.JPG

En tout cas le "Chemin des Verriers" est une escapade vraiment intéressante, qui nous permet d'en apprendre plus sur les verreries forestières, sur les Maîtres Verriers, sur les charbonniers, enfin j'ai beaucoup aimé cette sortie.

LES ÉTAPES DE LA FABRICATION D'UN VERRE A PIED

IMG_3093.JPG

  1. Bloc de verre brut
  2. Buvant
  3. Réalisation de la jambe
  4. Pose du pied
  5. Mise au point et ouverture après avoir réchauffée le bord du verre

IMG_3094.JPG

Pour des informations complémentaires veuillez contacter :

"Hôtel de la Communauté des Communes du Grand Pic Saint-Loup"

34270 - Saint-Mathieu-de-Tréviers

Tél. : 04 67 55 16 83 

www.tourisme-picsaintloup.fr

IMG_3214.JPG

JE VOUS SOUHAITE A TOUS

UNE TRÈS BONNE BALADE EN FAMILLE

LE PRINTEMPS EST DEJA LA...