Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

10/11/2014

Pour Mémoire, commémoration de l'Armistice du 11 novembre 1918 en 2014

492169154.2.jpg

En cette année de "Commémoration du Centenaire de la Première Guerre Mondiale 14-18", le cycle des manifestations nationales et internationales on débuté. Cet événement sert à transmettre aux jeunes générations l'histoire et les mémoires de ce conflit.  Dans quelques jours nous allons fêter l'Armistice, dans un wagon à l’intérieur feutré, stationné dans la clairière de "Rethondes en forêt de Compiègne", le 11 novembre 1918 à 5 h 15 c'est là que fut signé "l'Armistice" (arrêt des combats) de la Première Grande Guerre par les Alliés et les Allemands. Il fut effectif à 11 h, le "Cessez-le-Feu" sonne sur le Front, mettant ainsi fin à quatre années de guerre. Ce cessez-le-feu marqua la fin de la Grande Guerre et la capitulation de l'Allemagne, dans toute la France, les cloches sonnèrent à la volée.

11-novembre.gif

Hommage aux Poilus, avec la très belle exposition de la "Collection de Monsieur Jean Pierre MALKA", avec de nombreux objets, elle se trouvait à l'époque à la Mairie de Palavas-les-Flots, actuellement elle se trouve au "Phare de Palavas-les-Flots" voir note ci-dessous :

http://jaimelesmuseesetvieillespierres.blogs.midilibre.com/archive/2011/11/07/hommage-aux-poilus.html

IMG_0304 OK.jpg

Après quatre années de batailles acharnées, le bilan était lourd : 8 millions de morts, 6 millions d'invalides et de gueules cassées, des pays, villes et villages sont à bout de souffle. Depuis, de nombreux hommages ont été rendus aux "Poilus", c'est les noms donnés aux soldats français de cette guerre.

IMG_0293OK.jpg

La première célébration en 1919 fut discrète, avec l'organisation d'une simple cérémonie dans la chapelle des Invalides en présence du Général Foch. La suivante, en 1920, fut consacrée pour la première fois aux soldats non identifiés morts sur le champ de bataille et dans les tranchées.

Voici le témoignage de "Monsieur PONTICELLI" dans une interview au journal Libération :

http://www.liberation.fr/societe/2014/08/05/lazare-ponticelli-le-temoignage-du-dernier-poilu_1075743

COLLECTION DE M. JEAN PIERRE MALKA

(il change parfois les objets, sa collection est exceptionnelle)

IMG_0407.JPG

A cette occasion, la dépouille d'un "Soldat Inconnu" fauché dans la fleur de l'âge à Verdun fut déposée sous "l'Arc de Triomphe à Paris". Une flamme du souvenir, ravivée tous les soirs à 18 h 30, brûle depuis 1923 sur cette tombe. A cette date, le 11 novembre avait déjà été institué comme jour férié en France.

3044159927_1_9_3ThhLqk6.jpg

Le "Dernier Poilu" s'est éteint hélas à l'âge de 110 ans, c'était Monsieur Lazare PONTICELLI le 12 mars 2008, la France lui a offert des "Obsèques Nationales" très émouvantes que j'ai suivi à la télévision. Voici la note qui vous en apprendra un peu plus sur lui et ses compagnons d'armes partis avant lui :

http://jaimelesmuseesetvieillespierres.blogs.midilibre.com/archive/2013/11/08/centenaire-de-la-premiere-guerre-mondiale-788345.html


Gaston BIRON, tué à 31 ans en septembre 1916,

Lettre à sa mère de  juin 1916,

Cité dans "Paroles de Poilus".

"J'avais rêvé avant mon départ en permission que ces six jours seraient pour moi six jours trop courts de bonheur, et que partout je serais reçu les bras ouverts, je pensais, avec juste raison je crois, que l'on serait aussi heureux de me revoir. Je me suis trompé, quelques-uns se sont montrés franchement indifférents, d'autres m'ont presque laissé comprendre qu'ils étaient étonnés que je ne sois pas encore tué.

COLLECTION DE M. JEAN PIERRE MALKA

 

Je vais donc essayer d'oublier comme on m'a oublié, ce sera certainement plus difficile. Maintenant je vais me sentir bien seul. Puissent les hasards de la guerre ne pas me faire infirme pour toujours, plutôt la mort, c'est maintenant mon seul espoir".

2773429132.jpg

N'oublions rien du passé,

Ce n'est qu'avec le passé,

Qu'on fait l'Avenir.

(Anatole France)

 

Les commentaires sont fermés.