Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

07/12/2014

57e Salon International des Santonniers en Arles (13)

arles.jpg

Voilà, cette année aussi nous allons pouvoir admirer les plus belles créations des santonniers de Provence et des alentours. Depuis décembre 1958 dans les salles du magnifique Cloître Saint-Trophime on peut voir différentes crèches, provençales mais aussi du monde entier (voir dans mes différentes notes).

http://jaimelesmuseesetvieillespierres.blogs.midilibre.com/archive/2013/11/18/56e-salon-international-des-santonniers-en-arles-13-789527.html

ÉGLISE SAINT-TROPHIME LE CLOCHER ROMAN

(vue de l’intérieur de la cour de l’Archevêché)

ZZ.jpg

C'est vraiment l'exposition qu'il faut voir, j'en ait vu des belles dans des villes et villages mais, celle d'Arles est vraiment la plus belle et la plus complète et la plus insolite. En la visitant je suis toujours étonnée de la qualité, la beauté et la mise en scène qui est faite avec gout par son Président Philippe Brochier et toute son Association, aux Santonniers bravo à vous tous, à bientôt Philippe. Elle réunit les plus belles représentations des crèches Provençales avec des pièces uniques ils arrivent toujours à nous surprendre chaque année.

LA SUPERBE FAÇADE DE L'EGLISE SAINT-TROPHIME

Z15.jpg

Le Salon International des Santonniers est ouvert du

15 novembre 2014 au 11 janvier 2015

"Cloître Saint-Trophime"

Place de la République

13 200 ARLES

LE PALAIS DE L’ARCHEVÊCHÉ 

(à gauche l'église Saint-Trophime)

AA.jpg

LE LUSTRE AUX SANTONS DE 1918

(GIBERT Jean-Amédée, collection particulière)

1 IMG_2588.jpg

Site Internet de l'Association, vous y verrez les photos de l'inauguration du 14 novembre :

http://salondessantonniers.over-blog.fr/

LE CLOCHER DE L’ÉGLISE SAINT TROPHIME

(clocher massif carré, il mesure 40 m de haut)

IMG_2861.jpg

Monument majeur de l'art roman provençal le Cloître Saint-Trophime est au centre des bâtiments de la cité épiscopale. La construction du Cloître a débuté au XIIe siècle mais ne prendra fin qu'a la fin du XIVe siècle en raison du déclin de l'influence d'Arles au profit d'Aix en Provence et d'Avignon. L'ensemble épiscopal d'Arles, est un des plus prestigieux de l'époque médiévale, l'église et sont Cloître sont Propriété de la Ville d'Arles et classés Monuments Historique en 1846 et 1943 et au Patrimoine Mondial de l'UNESCO en 1981.

LE CLOITRE VU DEPUIS LA TERRASSE A L’ÉTAGE

(en partie restauré l'année dernière)

IMG_2843.jpg

Sujets provençaux du XVIIe et XIXe siècle, le corps en paille pour le mannequin, cotonnades, extrémités en cire ou papier mâché, yeux sulfure ou peinture.

P.S. : Toutes les photos des crèches sont celles de l'Année 2013.

TRES BEAUX SUJETS PROVENÇAUX

A  IMG_2661.jpg

Les chanoines l'occupent peu de temps et les salles du cloître sont transformés en grenier et réserves avant d'être en partie occupées par des habitations après la révolution. Les galeries nord et son style roman, elles sont décorées par des statues de grande qualité. La galerie nord s'attache à la représentation des saints patrons de l'église d'Arles et du mystères pascal.

FRÉDÉRIC MISTRAL PAR PAUL FOUQUE 1964 

IMG_2615.JPG

La galerie est plus large, intègre de motifs gothiques, vous verrez sur les piliers l'évocation de la passion du Christ et sur les chapiteaux le récit de l'enfance et de la vie du Christ. Les deux autres galeries plus tardives et le grand portail sont de style gothiques.

Les chapiteaux de la galerie sud évoquent la vie de Saint-Trophime, la galerie ouest évoque des thèmes éclectiques dans son décor comme le couronnement de la Vierge ou le culte des saints de Béthanie. L’accès au Cloître se fait par la cour de l'Archevêché accessible depuis le Place de la République.

TAPISSERIES D'AUBUSSON DU XVIIe SIÈCLE

IMG_2558.JPG

Dans une des salles du Cloître, on peut admirer sept magnifiques Tapisseries d'Aubusson du XVIIe siècle, elles mettent en scène l'histoire de Godefroy de Bouillon conduisant la première croisade et libérant Jérusalem.

C.jpg

Le Cloître de Saint-Trophime appartient à deux époques, deux galeries sont romanes et datent du XIIe siècle, les deux autres sont gothiques et datent du XIVe. Il y a aussi un décor sculpté exceptionnel avec un très riche bestiaire imaginaire. Là encore, on voit bien que les architectes ont réemployés les colonnes de l'antiquité romaine. Par ailleurs, vous pourrez aussi découvrir la Salle du Chapitre, le Réfectoire et un rarissime dortoir vouté des chanoines, le centre du Cloître est un ancien cimetière.

UNE PARTIE DU CLOITRE AVEC LE PUITS

ET LE BÉNITIER DES CHANOINES

1 308.jpg

La Salle occidentale du Cloître Saint-Trophime

http://www.patrimoine.ville-arles.fr/images/document/cloitre-st-trophime-arles-r%C3%A9fectoire-sintes.pdf

LE CLOCHER AVEC LE PUITS

(vue de l’intérieur de la cour de l’Archevêché)

I.jpg

La cour de l'ancien Archevêché abrite un magnifique escalier précédé d'une sculpture du XIXe siècle du pur style "pompier", l'Aveugle et le Paralytique. Le style Académique, aussi appelé "Pompier", est le courant dominant sous le second empire. Il a un gout très fort pour des grandes compositions historiques avec de beaux casques un peu partout. Peut-être est ce pour cela qu'on l'a appelé Pompier, à cause des casques bien brillants, ou bien parce que le style était pompeux. A part cela, le bâtiment a peu d’intérêt.

L'AVEUGLE ET LE PARALYTIQUE

(Jean Turcan sculpteur Arlésien 1846-1895)

Nous allons pouvoir admirer le magnifique Cloître enfin restauré, en effet les travaux ont débuté au printemps 2012 et nous avons pu voir les échafaudages et les premiers nettoyages des pierres lors des expositions des années 2012 et 2013. La différence entre le restauré et le non restauré était vraiment époustouflant, j'ai hâte d'aller voir l'exposition des crèches et le savoir-faire des Maîtres-Santonniers, mais aussi de pouvoir admirer le Cloître dans toute sa splendeur.

H.jpg

Le Cloître fait l'objet aux XIXe et au XXe siècle de plusieurs campagnes de restaurations qui lui rendent son volume originel et le consolident. Néanmoins, l'état des lieux du monument, réalisé en 2006, a révélé un état avancé de dégradations de la pierre et des sculptures, conséquences des désordres passés, de la pollution atmosphérique et des effets du climat.

A.jpg

Diagnostic archéologique du Cloître Saint-Trophime : premières découvertes

http://www.patrimoine.ville-arles.fr/images/document/cloitre-st-trophime-arles-archeologie-raynaud.pdf

G.jpg

La "ville d'Arles et l’État, avec l'aide financière de la Région Provence-Alpes-Côte d'Azur, du Département des Bouches-du-Rhône et le Mécénat du World Monument Fund", ont engagé un programme de restauration et de valorisation du cloître. L'objectif est de le protéger de nouvelles dégradations et rendre tout leur éclat à l'architecture et au décor sculpté.


Le programme de travaux de restauration, a été établi par le maître d’œuvre, il a été validé après expertise et essais par un comité scientifique composé de spécialistes internationaux. Les connaissances développées à l'occasion de la restauration exemplaire du portail de l'église Saint-Trophime ont servi de repère pour la restauration du cloître. Des travaux préalables à la restauration ont été réalisés, notamment pour résoudre le problème de l'écoulement de l'eau, cause principale des dégradations.

Z10.jpg

Un système d'évacuation performant et discret a été mis en place et le préau a reçu un aménagement minéral destiné à diminuer les apports en eau. La restauration a débuté au printemps 2012, le chantier est intervenu sur trois éléments : les maçonneries, les sculptures et les décors peints. Un laboratoire indépendant a été chargé de suivre chaque étape et validé les protocoles initiaux et les résultats obtenus.

B.jpg

Les crèches

La crèche est relatée depuis le XIIIe siècle, il s'agit en fait du lieu où Marie aurait déposé Jésus, sûrement dans la mangeoire garnie de paille, dans une étable où des animaux lui procuraient la chaleur. La légende raconte que c'est Saint François d'Assise qui, en 1223, imagina une crèche et l'installa dans une grotte afin de représenter la naissance du Christ.

IMG_2664.JPG

En France la tradition de faire une crèche de Noël est apparue vers le XIVe siècle et connut certaines difficultés durant la Révolution qui interdisait la représentation de scène religieuse. Mais la crèche resta dans le cœur des croyants pour nous parvenir plus tard.

IMG_2782.JPG

Les santons sont apparus en Provence vers le XVIIe siècle, les santons (santoun qui signifie petit saint) représentent alors les habitants du village se rendant à l'église (pécheur, berger, boulanger...). Mais à cette époque la crèche représentant la naissance de Jésus n'est encore visible que dans les églises. Il faudra encore attendre, avant que les crèches s'installent dans les maisons. Dans la maison, la crèche de Noël trouve souvent sa place sous l'ombre bienveillante de notre beau sapin de Noël.

E.jpg

Santibelli

Littéralement les "Beaux Saints", il s'agit de petites statues de plâtre ou d'argile mais aussi partiellement de cire ou de papier mâché qui sont, à l'origine une création des artisans de la péninsule italienne et dont la mode a été rapportée à Marseille dont l'âge d'or se situe entre 1820 et 1860.

Leur taille variait de 25 à 50 cm, ils représentaient le plus souvent le Christ, la Vierge et tous les Saints, puis avec le temps bien d'autres sujets virent le jour. Ces figurines, ornées d'un décor naïf et coloré, sont souvent placées sous un globe de verre, chapelets, médailles ou fleurs artificielles enrichissent leur décoration surannée... Une niche creusée dans un mur de la salle commune pouvait l'accueillir, mais il pouvait être également posé sur une étagère ou un meuble.

IMG_2600.JPG

Paul Fouque

La dynastie est crée en 1934 par Jean Baptiste Fouque, en 1947, son fils Paul Fouque réalise sa première série de santons et en 1952, il crée le "Coup de Mistral" qui fera le tour du monde. Il obtiendra la médaille de Meilleur Ouvrier de France en 1968. En 1987, il prendra sa retraite et sa fille Mireille Fouque lui succède. En 2006, Emmanuel Fouque, le petit fils, rejoint l'entreprise.

A IMG_2708.jpg

Claude André Férigoule

Avignon 1863 - Arles 1946, déssinateur, statuaire et sculpteur, il fut l’élève de Falguiére et ami de Frédéric Mistral et Léo Lelée. Il est l'auteur des dioramas du Musée Arlaten dont il fut le conservateur de 1897 à 1924. Il travailla beaucoup sur les arlésiennes et l'on peut dire qu'il fut l'inspirateur des santonniers Toscan établis à Marseille pour tout ce qui est la partie folklore de leur œuvre.

A  IMG_2770.jpg

J'espère vous avoir donné envie d'aller voir l'exposition Internationale des Crèches, et par la même occasion pouvoir admirer le magnifique Cloître Saint-Trophime restauré. Dés que je m'y rends, je vous ferais une autre note pour vous montrer le Cloître restauré et vous parlerais en détail des Cryptoportiques que j'ai visité et qui sont vraiment incroyables à voir. Les Cryptoportiques sont les vestiges de l'ancien Forum qui sont à moitié enterrés, sous le magnifique Hôtel de Ville nous avons parcouru des galeries souterraines, c'est un lieu unique et super intéressant.

UNE PARTIE DES CRYPTOPORTIQUES

CRYPTOPORTIQUES.jpg

Vous pourrez aussi en profiter pour visiter en Arles, le riche patrimoine antique (monuments romains et romans) qui sont inscrits au Patrimoine Mondial de l'UNESCO depuis 1981 dont :

  • L’Amphithéâtre Romain,
  • Le Théâtre Antique,
  • Les Cryptoportiques,
  • Les Thermes Romains de Constantin,
  • Les vestiges du Cirque Romain,
  • Le Cloître Saint-Trophime (dont je vous ait parlé),
  • Les Alyscamps qui sont le départ du chemin d'Arles, l'une des trois voies menant à Saint Jacques de Compostelle.

A1.jpg

En espérant vous y voir nombreux,

Comme tous les ans d'ailleurs,

Nous allons pouvoir nous remémorer nos Noëls,

Lorsque nous étions des enfants,

Bonne visite à tous,

Bon voyage dans vos souvenirs...

 

Commentaires

Chère Ornella,

J'ai trouvé votre blog, magnifique, je viens de le découvrir, vos images sont belles et variées on voit votre passion pour les vieilles pierres comme vous dites, mais vous aimez aussi autre chose que les vieilles pierres.

Moi aussi je suis passionné d'archéologie mais aussi d'expositions, de musées, de balades dans la nature comme vous, je vais dés ce soir consulter tranquillement votre blog, je vois déjà beaucoup de beaux sujets traités.

Si vous avez un mail, je pourrais vous donner des idées de visite d'endroits insolites et de vieilles pierres à découvrir. Vu vos endroits de visite nous ne devons pas être si loin que ça.

Peut-être à plus tard ?

Écrit par : André | 24/11/2014

Bonjour André,
Merci pour votre commentaire, ravie que mon blog vous intéresse, voici mon mail ce sera avec plaisir que nous pourrons échanger des endroits à visiter car j'adore :
hubert182@orange.fr
A bientôt par mail, bonne journée à vous.

Écrit par : Ornella | 25/11/2014

Les commentaires sont fermés.