Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

12/02/2016

Conférence Mauguio - Montpellier : une convergence d'origine (XIe - XIIe siècles) à la Grande Motte (34)

GRANDE MOTTE 2016.jpg 

Présentée par Pierre-Joan Bernard, jeune archiviste aux Archives Municipales de Montpellier. L'historiographie concernant le moyen âge montpelliérain est l'objet de nombreuses recherches.

Pierre-Joan Bernard en s'appuyant sur les archives de Montpellier, em particulier les Cartulaires de Maguelone et des Guilhem, complétées par les dernières découvertes archéologiques vous livrera l'histoire de ces deux sœurs ennemies, Mauguio et Montpellier : deux familles qui vont s'affronter durant plus d'un siècle.

Contrats de mariage, testaments et actes divers de la dynastie des Guilhem de Montpellier et des Comtes de Melgueil racontent cette histoire qui a tout d'un roman de chevalerie : batailles, mariages et trahisons.

Entrée libre à 18 h 15

Adresse :

Centre Culturel La Grande Motte

Place du 1er Octobre 1974

34280 La Grande Motte

MELGUEIL DEVENU MAUGUIO EN 1622

(village circulaire édifié au Xe siècle)

IMG_0110.jpg

Le Château des Comtes - Évêques de Melgueil

En 1597, d'épaisses murailles crénelées semblables à celles d'Aigues-Mortes entouraient la ville. Elles étaient percées en cinq endroits : la porte du Rajol au sud-ouest, la porte Notre-Dame sur la route de Montpellier, la porte Saint-Jacques sur la route de Lunel, la porte Sainte-Croix en direction de l'étang. Le cinquième emplacement pourrait se trouver au niveau de la rue de la Portette.

PORTE D'ENTRÉE DE LA TOUR CARRÉE 

IMG_0165.jpg

Au XVIe siècle, pendant les Guerres de Religion, les melgoriens se tournent vers le protestantisme. En 1563, les catholiques ne sont plus qu'une vingtaine dans le bourg. La résistance s'organise et Mauguio en devient un lieu stratégique.

EGLISE SAINT JACQUES VUE DEPUIS LE JARDIN DE LA MOTTE

(on voit le clocher tour carrée)

EGLISE SAINT JACQUES IMG_0098.jpg 

En 1622, l'armée du Roi Louis XIII met le ville à sac et les soldats ne laissent derrière eux que ruines et misère. Durant cette période de trouble, les attaquants catholiques démantèlent les murailles et le château. Dès lors, seuls les fossés ou douves ceinturent la ville jusqu'au XXe siècle. L'évêque amorce avec les pierres, la reconstruction d'une demeure épiscopale sur les ruines du vieux château comtal.

LES DIVERSES PARTIES DU CHÂTEAU

 

Il ne reste plus aucune trace de l'époque médiévale du château. Les seuls vestiges encore visibles datent de la reconstruction du château vers 1626 : fenêtres à meneaux, galerie à arcades et tour carré de 15 mètres de hauteur environ à l'intérieur de laquelle se trouve un escalier en vis quadrangulaire, orné de trois trompes d'angles sculptés en coquille.

GALERIE AVEC ARCADES SUR COLONNES A CHAPITEAUX

IMG_0154.jpg

Le château est inscrit aux Monuments Historiques depuis 2007.

UNE PARTIE DE L'ANCIENNE DEMEURE ÉPISCOPALE

(rue Gambetta)

IMG_0156.jpg

Le comté de Melgueil toujours aussi prisé par les comtes de Toulouse et de Montpellier, suscite querelles et alliances diverses tout au long du XIVe siècle. Le pape Innocent III décide en 1215 de confier le comté à l’évêque de Maguelone, mais c'était sans compter les nouvelles revendications des rois de France, Philippe IV le Bel entre dans le conflit.

PETITE RENCONTRE TOUJOURS TRÈS SYMPATHIQUE

IMG_0121.jpg

Les papes installés en Avignon de 1309 à 1376 se désintéressent du comté de Melgueil pour ne pas déplaire aux rois de France, de plus en plus puissants. Ainsi abandonnés par la papauté, les évêques ne purent résister bien longtemps et le comté sera incorporé à la monarchie française sans aucune protestation. En 1338, les premiers consul de la commune sont élus par la population.

IMG_0126.jpg

Cette maison abrite une autre aile du château contenant une grande salle couverte d'une voûte d'arêtes au rez-de-chaussée et au premier étage, une autre grande salle, dans laquelle se trouve une cheminée de gypseries du XVIIe siècle. La présence de plusieurs fenêtres à croisées de de consoles sur les façades témoigne de l'ancienneté du bâtiment.

PLAN DE LA DEMEURE ÉPISCOPALE DU XVe AU XVIIe SIÈCLE

(reconstruite à l'emplacement du château seigneurial

des XIIe et XIIIe siècles)

IMG_0141.jpg

Je vous parlerais dans une autre note, du Réservoir - Belvédère, Jardin de la Motte Castrale de Mauguio ainsi que du Service des Eaux et de l'Eclairage assez particulier. 

VENEZ NOMBREUX ASSISTER A CETTE CONFÉRENCE

POUR EN SAVOIR PLUS SUR L'HISTOIRE DES RIVALITÉS 

ENTRE MAUGUIO ET MONTPELLIER

TRÈS CONNUES DES MONPELLIÉRAINS

 

 

Commentaires

Encore un bel article fort bien documenté et illustré mais hélas c'était un peu loin pour moi pour aller assister à la conférence

Écrit par : ulysse | 14/02/2016

Bonsoir Ulysse,
Merci pour ton commentaire, oui j'essaye toujours d'apporter le plus de précisions lors de mes notes.

Ce fut une conférence très intéressante, nous étions très très nombreux, j'ai pris des contacts pour d'autres sorties soit en covoiturage soit en bus. C'est vrai que parfois, même si intéressantes elles sont un peu loin de chez nous, dommage tu résides ou au fait du côté du Caroux.

Une autre conférence Vendredi 19 février :

Conférence « la loi sur la mémoire historique: Les artistes contemporains espagnols face au souvenir de la guerre civile ».

Par Mme Magali DUMOUSSEAU, Maître de Conférences à la Faculté d’Avignon. La conférence sera illustrée par de nombreuses vidéos de plasticiens, chanteurs et photographes contemporains.

Organisée par l’association Rojo y amarillo. Rendez-vous à 18h au Centre culturel.

Écrit par : Ornella | 14/02/2016

Les commentaires sont fermés.