Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

05/09/2016

La Collégiale Saint Martin du XIe Siècle à Bollène (84)

DSCN0605.jpg

Une bien belle découverte lors de nos nombreuses pérégrinations dans notre département mais aussi dans les départements voisins, en effet, en allant découvrir la Caverne du Pont d'Arc restitution de la Grotte Chauvet  au mois de mai 2016, nous avons découvert la Collégiale Saint Martin à Bollène. Quelques mots sur la Caverne du Pont d'Arc en attendant une note à part : la Grotte Chauvet (l'originale) est une grotte préhistorique ornée, elle fut découverte en Ardèche par Jean-Marie Chauvet, Eliette Brunel et Christian Hilaire en 1994 et classée au Patrimoine Mondial de l'Unesco en juin 2014.

Dernières actualités au 1er juin 2016 sur la polémique entre les découvreurs de la Grotte Chauvet et l'Etat et le Département de l'Ardèche :

http://www.grottechauvet-pontdarc.com/pages/p2-Etat.htm 

CAVERNE DU PONT D'ARC

(je ferais une note avec d'autres photos plus tard)

Avec des peintures datées de - 35 000 ans on comprit vite qu'elle était la grotte ornée la plus ancienne du monde, mais aussi la plus spectaculaire étant donné le nombre et la qualité des œuvres découvertes. Depuis son ouverture qui a eu lieu le 25 avril 2015, au bout d'un an 600 000 personnes ont visité la caverne. Par contre, un conseil : il vaut mieux vous faire un petit restaurant dans les villages à côté car à l'intérieur très cher et pas trop de choix. Nous n'avons pas eu de pain, le plat hors de prix nous avons choisi un plat de charcuterie à un prix exorbitant aussi, mais n'avions pas le choix, nous avons regrettée de ne pas avoir mangé en dehors du site.

L'AVANT DE L'ARCHE DU PONT D'ARC

(arche naturelle, haute de 66 mètres et longue de 60 mètres,

en dessous y coule la rivière Ardèche)

A  DSCN1341.jpg

L’ARRIÈRE DE L'ARCHE DU PONT D'ARC

ENTOURÉE DE SON IMMENSE CIRQUE CALCAIRE

A DSCN1319.jpg

Je vois un panneau qui indique la Collégiale Saint Martin à Bollène, on décide de s'y arrêter, elle a été entièrement restaurée, hélas nous n'avons pas pu la visiter car fermée. Ça me met en colère car, de plus en plus d'églises sont fermées au public, par rapport aux nombreux vols et dégradations qui ont lieu aussi dans nos belles églises, alors je comprends qu'on trouve porte close souvent mais, je suis déçue quand même.

Site Internet découvrez la Caverne du Pont d'ARC :

http://www.cavernedupontdarc.fr/decouvrez-la-caverne-du-pont-d-arc/

JARDIN DE LA COLLÉGIALE

 

Nous avons pu visiter le très beau jardin attenant à la Collégiale avec une vue exceptionnelle sur la ville de Bollène, la vallée du Lez et les montagnes de la Basse Drôme. Bollène possède un riche patrimoine à visiter, d'ailleurs l'Office du Tourisme de Bollène propose de suivre un circuit Historique et Médiéval nous n'avions pas pas trop le temps car nous n'étions que de passage. Je crois que nous y reviendrons avec l'association ou nous nous sommes inscrits, je leur ait proposé, d'ailleurs la saison commence avec une journée de visite à Marseille et ses musées, on va se régaler. Actuellement fermé pour cause d'éboulements le Village Troglodyte de Barry, nous espérons pouvoir aller le visiter après sa mise en sécurité. Je vous parlerais dans une autre note de la Chapelle des Trois Croix à Bollène aussi, ainsi que d'autres visites intéressantes comme la Ferme aux Crocodiles à Pierrelatte.

ESCALIER DESCENDANT AU CENTRE VILLE DE BOLLENE

A  DSCN0686.jpg 

Bollène dans le Vaucluse, ville-sanctuaire depuis 3000 ans...

Tout au début, il y a eu les Ligures (ITALIE) une population qui émerge de la protohistoire. Ils savent creuser la terre et dresser la pierre. Le point de départ de notre cité est en effet un monument mégalithique ou, plus exactement, un cromlech (ensemble de menhirs disposés en cercle ou demi-cercle. Au 2e millénaire avant J-C, les Celtes arrivent de l'est. Ils finissent par absorber la population pour donner les Celto Ligures. Le cromlech devient très probablement un sanctuaire de Bélenos, leur Dieu principal, qui représente le soleil, (ce serait une explication du nom de la ville, Bélenos : Bollène, tout simplement).

L’ARRIÈRE DE LA COLLÉGIALE

A  DSCN0627.jpg

Au Ve siècle avant J-C, les Celto Ligures, que les Romains appelleront plus tard les Gaulois, vivent en peuplades semblables mais bien délimitées. La région de Bollène, qui va de Grignan jusqu'à l'Aigues, est celle des hommes du fer (en gaulois les Tricastini). Au Nord, les Ségouvellaunes, à l'Est, les Voconces, le site de Bollène est alors un centre religieux qui domine la campagne...

Et puis, vers 120 avant J-C, arrivent les Romains. Le pays devient la Provincia, c'est la fin des Tricastini et des Voconces. Le cromlech de Bélenos devient un temple consacré à Apollon, dieu romain qui représente la lumière. Plus tard les Romains édifieront à l'emplacement actuel de la collégiale, un temple de Mercure et l'agglomération restera consacrée à la vie cultuelle. Durant la Pax Romana, la chrétienté va se développer, le temple sera christianisé et par la suite une église y sera établie sous le titre de Saint Sauveur.  

PORTE D'ENTRÉE PRINCIPALE DE LA COLLÉGIALE

A DSCN0608.jpg

Dans les années 400, les invasions (vandales, wisigoths, ostrogoths, burgondes) ravagent la Provence. Une période troublée va s'ensuivre qui durera jusqu'à Charlemagne. La région dépendra, successivement, du Royaume Franc, puis celui de Provence et de Bourgogne. En l'An 971, un parchemin irréfutable va jeter une lueur sur ces temps sans mémoire. Le Roi de Bourgogne - Provence, Conrad le Pacifique, cite la "Villa d'Aboléna" dans une donation.

C'est la première fois que le nom de la ville apparaît. Le bien consiste en l'église du Puy, trois chapelles rurales et les terres et bâtiments qui leur sont attachés. Le Roi en fait don à l'Abbaye de l'Isle Barbe, sise au nord de Lyon. Environ 150 ans plus tard, cette première église sera remplacée par celle que Guy de Bourgogne (plus tard le Pape sous le nom de Calixte III), aurait consacrée vers 1112, sous le titre de Saint Sauveur, de la Bienheureuse Vierge Marie et de Saint Martin. C'est celle que nous voyons en partie aujourd'hui.

L'HOTEL DE VILLE DE BOLLÉNE DE STYLE HAUSSMANNIEN

(elle ressemble un peu à la Mairie de Paris)

A  DSCN0626.jpg

La Collégiale, dix siècles d'histoire...

Le Prieuré fut sécularisé en 1727 et l'église du Puy fut érigée en Collégiale desservie par un chapitre de Chanoines qui subsista jusqu'à la révolution. Le 14 Avril 1909, la Collégiale Saint Martin fut classée aux Monuments Historiques. En 1937, les Beaux-Arts refirent complètement la toiture, et dans les années suivantes d'importants travaux. L'église a été rendue au culte le 11 Novembre 1950 et des offices y sont célébrés plusieurs fois dans l'année et toujours pour la Saint Martin, le 11 Novembre, jour de la grande Foire de Bollène.

Au cours des guerres de religion et lors de la prise de Bollène par le Baron des Adrets en 1562, l'édifice fut en partie démoli. Il fut reconstruit mais par mesure d'économie on renonça à la voûte. Les travaux furent achevés en 1584. En 1618, une modification du du clocher lui donna sa forme actuelle.

L'AUTRE COTE DE LA COLLÉGIALE

A  DSCN0635.jpg

On entre dans l'église par un porche établi sur une croisée d'ogives dont l'extérieur est surmonté d'une accolade fleuronnée. A l'intérieur, la nef est un quadrilatère de 25,40 m de long, sur 16,40 m de large et d'une hauteur de 17,40 m au faîtage. L'angle en est coupé par le clocher dont l'axe n'est pas perpendiculaire à celui de la nef.

Le clocher, appelé autrefois Tour Saint Antoine, parait avoir fait partie des bâtiments du Prieuré qui s'élevaient au Nord  et à l'Ouest de l'église. En 1960, la toiture fut refaite sur le modèle de celle peinte sur une toile, conservée à la chapelle Notre-Dame du Pont, commémorative de la peste de l'An 1721.

UNE CALADE ENTOURE LA COLLÉGIALE

A  DSCN0658.jpg  

La Chapelle de Saint Roch, située la plus près du chœur, fut construite à partir de 1580 dans le cadre de la reconstruction générale de l'édifice. Elle fut financée par Messire Bertrand de Roquard. La Chapelle de la Purification et de Saint Blaise, serait due à la générosité des Confréries des tisserands et des cardeurs. A partir de 1602, la Chapelle du Rosaire vit le jour grâce aux dons de la Confrérie du Chapelet (c'est la seule qui comporte deux travées en profondeur et a conservé son autel ainsi que son retable). La Chapelle de Notre Dame de Montaigut fut concédée à Messire Paul de Rippert (puis famille d'Alauzier).

Dans le mur Est, s'ouvrent une abside et deux absidioles, voûtées en cul de four éclairées chacune par une fenêtre axiale. Le maître-autel ayant eu beaucoup à souffrir d'un incendie en 1654, un nouveau tabernacle fut commandé en 1656 au sculpteur bollénois, Philippe Mézangeau, dit le Manceau (1638/1683). En 1667, on ajouta 3 tableaux aux cadres dorés. En 1668, ce maître-autel fut entièrement doré.

A  DSCN0683.jpg

La Chapelle gothique rayonnant de Notre Dame de l'Assomption, a deux travées d'ogives, construite en 1519, a échappé en grande partie aux destructions conduites par les troupes du Baron des Adrets en 1562, grâce à la reconquête de Bollène par les catholiques. En 1950, on y a transporté la statue de Notre Dame de Bonne Garde, due au ciseau de Jean-Baptiste Mézangeau, (1652/1734) sculpteur bollénois, érigée primitivement devant la porte du Pont, en reconnaissance de ce que la ville de Bolléne avait été préservée de la peste qui ravagea la Provence en 1721. La Chapelle adjacente, dite de Saint Crépin et Saint Crépinien fut construite sur croisée d'ogives en 1526 par la Confrérie des cordonniers.      

La restauration de la Collégiale Saint Martin a débuté en 2008, sur ce site Internet vous pourrez y découvrir pas à pas les travaux ainsi que les belles découvertes qui y on été faites :

http://www.ville-bollene.fr/ville-de-bollene-les-projets/ 

LA MAISON ROMANE DITE MAISON CARDINALE

A  DSCN0622.jpg

Cette grande bâtisse doit son nom au fait qu'elle aurait servi de demeure à des Cardinaux Commendataires lors de leur passage à Bollène. Bâtie vraisemblablement au milieu du XIe siècle, elle a conservé sont toit en pierre et des murs de plus de 1 mètre d'épaisseur. Elle a reçu le Pape Clément V, en 1311.

Le plan est très simple et la maison comprenait à l'origine la grande salle au premier étage, et la salle basse au rez-de-chaussée, d'environ 60 m² chacune. Ces deux salles communiquaient par une simple trappe.

A  DSCN0655.jpg

Des modifications importantes ont été apportées à la Renaissance, notamment par le percement de nouvelles ouvertures, aisément reconnaissables, ainsi qu'au XVIIIe et XIXe siècles, au cours desquels elle fut divisée en plusieurs appartements. Elle a été classée Monument Historique en 1947. Malgré cela, elle a été utilisée pendant 60 ans comme entrepôt, aujourd'hui, elle a été nettoyée et ouverte, pour la première fois au public, à l'occasion des Journées du Patrimoine en 2009

LA COLLÉGIALE SAINT MARTIN

A  DSCN0656.jpg

LA RÉGION OFFRE DIFFÉRENTES VISITES

PROFITEZ EN EN ALLANT VISITER

LA CAVERNE DU PONT D'ARC

BERCEAU DE L’HUMANITÉ

BONNES VISITES A TOUS

 

 

 

Commentaires

Votre blog est super Ornella, il est très bien avec la mise en page que vous avez choisi, on voit bien vos passions. Je connais bien Bollene et ses alentours.
Je vous enverrai sur votre mail des endroits insolites comme vous aimez.
Bonne continuation à vous à très bientôt Ornella par mail Philippe.

Écrit par : Philippe | 17/09/2016

Répondre à ce commentaire

Bonjour Philippe,
Merci pour votre commentaire, ravie de vous compter parmi mes amis, j'ai bien vu votre mail je vous y répondrais avec plaisir. Merci pour les lieux insolites à découvrir que vous m'avez envoyé.
Bonne continuation à vous, à bientôt Philippe.

Écrit par : Ornella | 06/10/2016

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire