Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

16/03/2012

Exposition "Savoir une chose comme l'ayant vue" (Rivesaltes)

RIVESALTES EXPO nicole berge 2012.jpg

Voici une exposition de l'Association "Trajectoires" en collaboration avec l'Atelier d'Urbanisme vous invite à découvrir l'Histoire du Camp d'Internement de Rivesaltes à travers l'exposition "Savoir une chose comme l'ayant vue" de la photographe Nicole BERGE.

Cette exposition montre, sous forme d'installations et de photographies, des objets que l'artiste a récoltés sur le camp de Rivesaltes et qu'elle a assemblée.

CAMP DE RIVESALTES - PHOTO N. BERGE--MMCR-CGPO

camp de Rivesaltes - N.Berg--MMCR_CGPO.jpg

Catalogue de l'exposition et site Internet de Nicole BERGE :

http://fr.calameo.com/read/0008972116cd813593807

http://www.nicoleberge.com/NicoleBerge.com/Nicole_Berge.html

L'exposition est ouverte du : 23 mars au 3 avril 2012 de 11 h à 17 h 30

L'Atelier d'Urbanisme

45, rue François Rabelais

66000 PERPIGNAN

BARBELES AU CAMP DE RIVESALTES

SAM_2799.JPG

Voir notes sur mon blog concernant le Camp de Rivesaltes :

Note du 22/03/2011 :

http://jaimelesmuseesetvieillespierres.blogs.midilibre.com/archive/2011/02/09/musee-memorial-camps-de-rivesaltes.html#c603282

Note du 13/09/2011 :

http://jaimelesmuseesetvieillespierres.blogs.midilibre.com/archive/2011/09/09/journees-du-patrimoine-2011-a-rivesaltes.html

Note du 19/12/2011 :

http://jaimelesmuseesetvieillespierres.blogs.midilibre.com/archive/2011/12/19/alerte-pour-le-camp-de-rivesaltes.html

Voici un bâtiment qui a la particularité d'avoir un lien direct avec le Camp de Rivesaltes. Il est en rapport avec les enfants qui se trouvaient dans les camps d'Agde et de Rivésaltes et qui, sont venus réapprendre à vivre à Palavas-les-Flots. 

"LE SOLARIUM MARIN" A PALAVAS LES FLOTS

 SAM_0070.JPG

Une coïncidence lors d'une promenade à Palavas-les-Flots, sur le bord de mer, un panneau montre un bâtiment sur la gauche qu'on appelait "LE SOLARIUM MARIN". En effet se trouvait dans ce bâtiment de 1941 à 1942, le centre de transit de OSE (Oeuvre de Secours aux Enfants) où des centaines d'enfants extraits des camps d'internement Français d'Agde et de Rivesaltes reprenaient goût à la liberté et à la vie.

Refusant de se soumettre aux ordres de Vichy, la Préfecture de l'Hérault par le biais de Jean Bénédetti, Camille Ernst et Roger Fridrici, contribua à secourir des enfants juifs en octroyant autorisations et certificats d'hébergement. Grâce au courage de l'équipe de OSE, notamment d'Andrée Salomon et Vivette Samuel qui sortaient les enfants des camps, grâce au dévouement des monitrices Dora Leidervarger et Marcelle Ajzenberg et à la ténacité de Sabine Zlatin (la Dame d'Izieu) le sauvetage de nombreux enfants juifs fut ici une réalité.

Face au nombre croissant d'enfants, le solarium devint trop exigu, alors le petit monde prit son baluchon pour se rendre par la plage, à 1,2 km d'ici, dans la "COLONIE" prêtée par l'Abbé Prévost à Sabine Zlatin avec en renfort Léon Reifman étudiant en médécine.

                    Toi qui passe,

                         garde la trace ...

                             Et de ces évènements

                                 conserve le mot tolérant !

Encore merci Nicole pour votre invitation (mail) au vernissage, j'aurais beaucoup aimé venir mais si vous m'envoyez le planning des dates d'exposition pour cette année, ce sera avec grand plaisir.

Allez y nombreux et profitez en pour aller visiter le Camp de Rivesaltes et voir le stèles sur la route du village d'OPUL, lieu de souvenir.

Bonne visite à tous...



19/12/2011

Alerte pour le Camp de Rivésaltes

ALERTE SIGNEZ LA PETITION 

Je relie cette information concernant le Camp de Rivésaltes, j'ai entendu qu'on ne pouvait plus se rendre sur le site de Mémoire du "Camp de Rivésaltes" parce que l'armée (a déjà fermé au public deux ilôts) veut en faire un centre d'entrainement. 

J'ai pu le visiter et j'ai été très touchée par ce lieu (voir notes du 22/03/2011 et le 13/09/2011), des associations et des personnes se battent pour garder, faire connaître et promouvoir ce lieu de mémoire, voir les adresses ci-dessous.

http://trajectoires66.over-blog.com/

http://www.calameo.com/read/0008972114c8f1c60b42b?authid=Lut3jLVCs0YQ

http://nicoleberge.com/NicoleBerge.com/Camp_de_Rivesaltes.html

3.JPG

Alerte
Disparition programmée d’un lieu chargé d’Histoire et de Mémoires

Le projet du Mémorial du camp de Rivesaltes connaît ces jours-ci des transformations (transfert du projet à la région, dissolution du bureau perpignanais….) dont nous sommes incapables à l’heure actuelle de mesurer les conséquences. Il y a peu, l’armée a réquisitionné deux îlots emblématiques de l’histoire de ce camp pour servir d’entraînement à la guérilla urbaine. Cela signifie la destruction rapide de vestiges inestimables pour le patrimoine mémoriel: voie de chemin de fer qui a servi en 1942, à l’acheminement de convois juifs vers les camps d'extermination ; baraques à l’exemple de la K 12 où ont œuvré des témoins importants comme l’infirmière suisse Friedel Bohny-Reiter. Ces îlots ont été au cœur de l’internement de certaines populations: les républicains espagnols, les juifs et les tziganes. A partir de 1962, ils ont fait partie du vaste espace qu'ont occupé les harkis. Demain, ces îlots seront un lieu d’entraînement militaire avec toutes les conséquences que l’on imagine pour ce patrimoine. Face à cette destruction programmée, nous tirons une sonnette d’alarme et nous invitons toutes les personnes qui se sentent concernées par ce scandale, à protester vivement auprès des pouvoirs publics (conseils général, régional, armée, etc.)

L’association « Trajectoires » (Association née en 2007 autour de la préservation de la mémoire du camp de Rivesaltes ; nous recueillons des témoignages et organisons des actions culturelles afin qu’on ne l'oublie pas)

4.JPG

J'ai signé la pétition et mis un mot qui n'a pas été pris en entier, je le remet sur mon site, je ne fais aucune politique, mais il faut absolument GARDER CE LIEU DE MEMOIRE qui fait partie (hélas) de notre histoire qu'on n'efface pas en le détruisant ou en le fermant aux visiteurs.

Je trouve scandaleux de vouloir effacer la "Mémoire" de ce camp, je l'ait visité en mars 2011 et j'ai été très émue et triste de me balader en pensant à toutes ces personnes qui ont souffert dans ce lieu, mais en même temps ça rend les choses plus réelles que de lire un livre.

1.JPG

Nous allons visiter Auschwitz, Birkenau et d'autres camps pour montrer aux générations futures ce que fut cette époque. Tous nos politiques lorsqu'ils sont en démonstration disent "Plus jamais ça", et là que nous avons un lieu de mémoire et de souvenir ou nos enfants peuvent s'y rendre pour voir de leurs propres yeux, on veut en effacer toute trace.

A toutes les bonnes volontés qui veulent garder intact ce lieu, SIGNEZ CETTE PETITION plus on sera nombreux et plus on sera écoutés.

2.JPG

MERCI DE SIGNER LA PETITION EN LIGNE :

http://www.petitionduweb.com/Petition_le_camp_de_rivesaltes_disparition_programmee-10447.html


23/11/2011

Le Prieuré de Carluc à Céreste

DSCN2935.JPG 

Une très jolie rencontre au milieu des bois un prieuré qui était un lieu de culte à l'époque médiévale. Il se trouve à environ 3 km du village de Céreste dans les Alpes de Hautes Provence, très belle région au paysages et villages typiques magnifiques.

CARTE IGN CERESTE

prieuré carluc céreste,saignon,nécropole.

DSCN2919.JPG

Le site se compose du prieuré, d'habitations rupestres, d'une ancienne source et d'une nécropole. Il se trouve à proximité de la via Domitia et fut une étape au Moyen-Âge pour les pélerins sur la route qui reliait l'Espagne à l'Italie via la Provence.

CELLULE MONACALE TROGLODYTIQUE

DSCN2920.JPG

Les premiers signes d'implantation du site dateraient du IXe siècle, la nécropole est creusée en partie dans la roche, il devait constituer un lieu de pélérinage des premiers chrétiens.

GALERIE COUVERTE AVEC TOMBES RUPESTRES

DSCN2913.JPG

Sur ce blog vous y verrez un diaporama sur le Prieuré avec de superbes photos :

http://labastido.canalblog.com/tag/Le%20prieur%C3%A9%20de%20CARLUC

TOMBES RUPESTRES EXTERIEURES

DSCN2927.JPG

Dans le prolongement de la nécropole, on peut voir une galerie taillée dans le roc qui débouche sur ce qui devait être une autre église de plan carrée.

PREMIERE PARTIE DE LA GALERIE

DSCN2928.JPG

On peut observer aussi divers aménagements rupestres qui appartenaient sûrement à des constructions à usage d'habitation ainsi que les restes d'un rempart.

11.jpg

C'est dommage car la chapelle était fermée, mais on peut admirer une falaise creusée de galeries, d'habitats rupestres et de tombes anthropomorphes souvent de petite taille.

FRISE EN DAMIER ORNANT LA CORNICHE DE L'ABSIDE

DSCN2934.JPG 

La chapelle ainsi qu'une une partie des restes du prieuré font l'objet d'un classement aux Monuments Historiques depuis le 19 mars 1982.

1.jpg

Comment venir au Prieuré de Carluc :

http://maps.google.fr/maps?q=Prieur%C3%A9+de+Carluc,+C%C3%A9reste&hl=fr&ie=UTF8&ll=43.866218,5.614014&spn=0.714831,1.755066&sll=46.75984,1.738281&sspn=5.433969,14.040527&vpsrc=6&hq=Prieur%C3%A9+de+Carluc,+C%C3%A9reste&t=m&z=9

prieuré carluc céreste,saignon,nécropole.

J'ai passée un agréable moment dans ce lieu si paisible, j'adore visiter ce genre de site qui me surprend toujours, il m'arrive de penser aux personnes qui y résidaient et à leur mode de vie.

DSCN2825.JPG

Pour pouvoir visiter le Prieuré de Carluc et la chapelle, vous pouvez contacter l'Office de Tourisme à Céreste :

www.cereste.fr

VIDEO OU VOUS VERREZ LE VILLAGE DE SAIGNON

Le vieux village de SAIGNON est très pittoresque avec ses ruelles étroites ou divers chats s'y prélassent tranquillement sans avoir peur des promeneurs. On peut y voir fontaines, places, le lavoir, l'ancien pressoir avec les meules, de très belles maisons de caractère. On peut aussi admirer des portes anciennes avec des butoirs divers et variés comme celui-ci (forme de pied - outil de cordonnier, j'avais un oncle cordonnier).

DSCN2858.JPG

Voici un site Internet ou vous pourrez voir d'autres superbes photos du village de Saignon : 

http://www.web-provence.com/balades/saignon.htm

PICASA MEULES1.jpg

LA NATURE DANS TOUTE SA BEAUTE

A1.jpg

Comment venir à SAIGNON :

http://maps.google.fr/maps?q=saignon&hl=fr&ie=UTF8&ll=43.942406,5.581055&spn=0.41629,0.883026&sll=46.75984,1.738281&sspn=6.33723,14.128418&vpsrc=6&hnear=Saignon,+Vaucluse,+Provence-Alpes-C%C3%B4te+d'Azur&t=m&z=10

prieuré carluc céreste,saignon,nécropole.

PORTE DES REMPARTS

PORTE AUROS.JPG

DSCN2819.JPG

CHAPELLE CASTRALE SAINT MICHEL DE TRANSI

(attestée depuis l'an 1032)

CHAPELLE SAIGNON.JPG

Le Rocher Belle-Vue selon la légende aurait abrité la "Prison de la Reine Jeanne", cavité qu'on peut encore voir sur le flanc du rocher. On y voit des murs, des escaliers, des citernes, des salles rupestres creusés dans le roc.

ROCHER BELLE-VUE

DSCN2799ROCHER BELLE VUE.JPG

Dés l'antiquité le rocher de Saignon, situé sur un promontoire d'une hauteur de 30 mètres environ, fut utilisé en tant qu'observatoire et servait à l'émission de signaux qu'on pouvait voir de très loin. L'accès au rocher est clairement indiqué (suivre toujours le chemin qui monte).

VUE DU VILLAGE DE SAIGNON DU HAUT DU ROCHER

DSCN2805.JPG

Soyez prudents au cours de l'ascension de l'escalier, une porte en fer en barre l'accés, une fois passée une table d'orientation vous attend au sommet. Une très belle vue depuis le sommet, au sud le montagne du Luberon et au nord au loin le Mont Ventoux. Grâce à ce rocher, Saignon joua un rôle défensif clé pour la ville d'Apt attaquée des siècles durant par de nombreuses invasions.

VESTIGES DES REMPARTS

DSCN2809.JPG

L'église Notre Dame de Pitié de Saignon est d'architecture romane de la fin du XIe, début XIIe siècle, avec un porche gothique du XVIe siècle. Elle fut un lieu privilégié de pélerinage pour toute la Provence mais aussi pour tous ceux qui se rendaient à Rome en empruntant la Via Domitia, ainsi que pour les pélerins de l'Italie vers Saint-Jacques de Compostelle.

EGLISE NOTRE DAME DE PITIE

A11.jpg

C'était une journée magnifique lors de ma visite, je vous invite donc à vous y rendre, vous passerez d'agréables moments loin du stress et des soucis au contact de la nature. Et pour ceux qui comme moi aiment les vieilles pierres, la région possède de magnifiques villages avec un patrimoine riche et varié.

ANCIEN PRESSOIR ET MEULE DU VILLAGE

PICASA MEULES.jpg 

Bon séjour à vous tous.


 

10/11/2011

Hommage aux Poilus à Palavas-les-Flots

SAM_1109 B.jpg

Voici un hommage aux "POILUS" en cette journée du 11 novembre qui fut le jour de la signature de l'Armistice en 1918, mettant ainsi fin à 4 années de guerre.

SAM_9108.JPG

Voici le programme des commémorations qui auront lieu à Palavas-les-Flots :

http://palavaslesflots.blogs.midilibre.com/archive/2011/11/09/commemoration-du-11-novembre.html

TAXI DE LA MARNE (les Taxis Parisiens) 

(ils furent réquisitionnés pour amener les Troupes au front

lors de la bataille de la Marne en septembre 1914)

musée de l'artisanat des poilus,première guerre mondiale,der des ders,armistice du 11 novembre 1918.

J'ai trouvé que l'occasion se prêtait pour vous parler d'une exposition permanente qu'on peut voir à Palavas-les-Flots dans le hall de la Mairie. C'est un espace dédié aux Poilus avec environ 700 objets fabriqués à partir de douilles d'obus et de tout ce qu'ils pouvaient trouver sur les champs de bataille.

musée de l'artisanat des poilus,première guerre mondiale,der des ders,armistice du 11 novembre 1918. 

Les douilles sculptées sont un exemple typique de l'artisanat des tranchées, ces objets sont souvent en laiton mais parfois en aluminium, en bois, en pierre ou en os.

musée de l'artisanat des poilus,première guerre mondiale,der des ders,armistice du 11 novembre 1918. 

OK.jpg

Face à une guerre de position désormais longue où le danger et le manque d'hygiène sont toujours présents, les "Poilus" nom familier donné aux Soldats Français de la Grande Guerre, ne se déplacent que de nuit, chargés d'un énorme barda, glissant dans la boue des boyaux.

SAM_9106.JPG

Ils subissent de dures épreuves, aussi cherchent-ils à donner une dimension humaine à leurs existences. Dans les tranchées ou dans les cantonnements immédiatement à l'arrière du front, les Poilus passent l'essentiel de leur temps à attendre.

SAM_9093.JPG

Les offensives n'occupant qu'une faible partie du temps, même en première ligne, la vie s'organise au quotidien. Ils s'occupent en se livrant, à une abondante correspondance et à un artisanat dit "de Tranchée" qui consiste à fabriquer des objets les plus divers recueillis sur le champ de bataille. Cette exposition est un hommage rendu aux Poilus.  

SAM_0215.JPG

Les Poilus sculptaient le moindre morceau d'os, de bois, de métal, sur des feuilles d'arbre ou même sur une peau de crapaud. C'est très émouvant de voir tous les objets qui y sont exposés, comme des pendentifs, des encriers, des vases, des bracelets, des bagues, des porte serviettes, des coupes papiers, des coupes.

SAM_0238.JPG

On y voit une centaine de briquets qu'on appelait "les briquets des Poilus", sans le ferrocérium, les briquets des Poilus n'auraient pas vu le jour. Grâce à une molette crantée, le ferrocérium produit des étincelles qui enflamme la mèche imbibée d'essence.

BRIQUETS DES POILUS

SAM_0249.JPG

SAM_0248.JPG

SAM_0247.JPG

On peut y admirer des témoignages très émouvants, on les imagine dans les tranchées en train de fabriquer tous ces objets. Pendant leurs longues heures à attendre ils fabriquaient ces objets pour s'occuper mais aussi pour les vendre et améliorer leur quotidien très difficile.

SAM_1110.JPG

Musée de l'Artisanat des Poilus

Hôtel de Ville

16, Boulevard Joffre

34250 Palavas-les-Flots

Entrée libre du lundi au vendredi,

de 8h30 à 12h00 et de 13h30 à 17h00.

CHANGEMENT DE LIEU

On peut les voir au Phare de Palavas-les-Flots

SAM_1100.JPG

Ce sont de très beaux objets exposés dans les vitrines du hall de la Mairie, mais cela mériterait un espace muséographique adapté afin de mettre ces objets en valeur comme ils le méritent.

SAM_0242.JPG 

Voici une poésie en hommage aux Poilus de la Grande Guerre de 1914 - 1918 :

Poème du "Poilu" Louis Fauré, 102 ans

 

Journée du souvenir, ou le labeur fait trêve.

Sous un signe de deuil, la pensée qui s'élève.

Vers le recueillement, fait revoir à nos yeux.

Ceux qui, dans l'au-delà, sombre et mystérieux.

Sont partis pour toujours laissant dans les coeurs.

 

De ceux qu'ils ont quittés, le vide et la douleur.

A tous ces êtres chers quand l'esprit s'abandonne.

En ce grand jour de Paix, offrons leur des couronnes.

Et qu'un pale soleil ajoute à son décor.

D'automne, la vision plus languissante encore.

 

Des feuilles qui tombent lentement dans la cime des arbres.

Sur le sol recouvert d'une fraîcheur de marbre.

Nous rappellent toujours, comment dans les combats.

Sur le front du devoir sont tombés nos soldats.

De la Marne à Verdun, en Champagne, en Argonne.

 

Et des forêts d'Alsace à l'Aisne et à la Somme.

Chaque sentier perdu a frémi sous les pas.

De ceux qu'on attendait, qui ne revinrent pas.

Et dans ces alentours, plus d'un poilu repose.

Sur sa tombe inconnue, aucun bouquet de roses.

musée de l'artisanat des poilus,première guerre mondiale,der des ders,armistice du 11 novembre 1918.

N'est venue se poser et pas même une croix.

De ce caveau muet vient marquer l'endroit.

Par deux fois en vingt ans, les fils de la Patrie.

Pour elles sont tombées, aux armes, aux maquis.

Au printemps de leur vie, si riche d'espérance.

 

Offrant ainsi leur corps pour sauver notre France.

Écoutons les accents de leurs voix d'outre-tombe.

Nous dire, il ne faut que le pays retombe.

Aux erreurs du passé, au langage des armes.

Qui sèment la douleur, la tristesse et les larmes.

 

Tous les hommes sont nés pour s'aimer, se comprendre.

Au lieu de frapper, leurs mains doivent se tendre.

La haine et le mépris cessant d'être à l'honneur.

Feront naître chez nous des sentiments meilleurs.

Les humains connaîtront la vue plus fraternelle.

Quand naîtra sur le monde la Paix, la Paix Universelle.

musée de l'artisanat des poilus,première guerre mondiale,der des ders,armistice du 11 novembre 1918.

REPRÉSENTATION D'UN POILU

SAM_1099.JPG

SAM_1113.JPG

Ce fut le plus grand conflit que le Monde ait connu, de par le nombre de pays engagés, mais aussi par le nombre de victimes qui s’élève à prés de 8 millions de morts et 6 millions d'invalides et infirmes dont les gueules cassées et les portés disparus.

musée de l'artisanat des poilus,première guerre mondiale,der des ders,armistice du 11 novembre 1918. 

On appelait cette guerre, la Première Guerre Mondiale, la Grande Guerre, la Der des Ders (la dernière des dernières) ou aussi la Guerre des Tranchées.

SAM_0239.JPG

Lors de cette commémoration du 11 novembre 2011, jour de signature de l'Armistice de 1918, va ouvrir ses portes à MEAUX en Seine et Marne, un magnifique musée qui parle de la Grande Guerre.

musée de l'artisanat des poilus,première guerre mondiale,der des ders,armistice du 11 novembre 1918.

Plus de 50 000 objets et documents sur ce terrible conflit, grâce à Monsieur Jean-Pierre VERNEY qui a collectionné tous ces objets pendant prés de 50 ans, chacun avec une histoire et une âme.

musée de l'artisanat des poilus,première guerre mondiale,der des ders,armistice du 11 novembre 1918.

Musée de la Grande Guerre du Pays de Meaux

Route de Vareddes

77100 MEAUX

Voici le site Internet ou vous aurez toutes les informations nécessaires pour en savoir plus, en tout cas ça me plairait beaucoup de le visiter j'ai prévu d'y aller un de ces jours, je pense qu'il va avoir beaucoup de succès.

http://www.museedelagrandeguerre.eu/

 

 

Ne les oublions pas

Bonne visite à vous tous...

 

 

13/09/2011

Journées du Patrimoine 2011 à Rivesaltes

RIVESALTES 3.jpg

Le samedi 17 et dimanche 18 septembre 2011 auront lieu les Journées du Patrimoine 2011 au Camp de Rivesaltes. On pourra visiter le camp ainsi que les ilots K et F qui accueilleront le futur Mémorial du Camp, voir note du 22/03/2011 lors de ma visite.

Blog de l'Association Trajectoires sur le Camp de Rivesaltes :

http://trajectoires66.over-blog.com/

SAM_2764.JPG

Programme des Journées du Patrimoine 2011 :

PATRIMOINE 2011 JEPMemorial-de-Rivesaltes.pdf

RIVESALTES 1.jpg

Voici le site Internet très intéressant de Nicole BERGE qui a passé beaucoup de temps et fait beaucoup de découvertes sur le Camp Joffre - Camp de Rivesaltes. Vous y lirez son parcours et y verrez de très belles et émouvantes photos des objets qu'elle a trouvés.

SAM_1234.JPG

Un ami m'a envoyé le lien ci-dessous, c'est comme ça que j'ai connu Nicole BERGE, on peut voir l'exposition sur la mémoire du camp, ses objets en prenant rendez-vous (voir son affiche en haut pour la contacter ou sur son site internet).

http://nicoleberge.com/NicoleBerge.com/Camp_de_Rivesaltes.html

A.jpg

Exposition de Nicole BERGE

"Savoir une chose comme l'ayant vue".

RIVESALTES 2.jpg

A voir documents de Nicole BERGE

La m-moire des barbel-s.ploitis.pdf

Patrimoine en R-gion-204-1.pdf 

 

Bonne visite à tous.

 

 

03/07/2011

Nécropole de Saint-Nizier de Moucherotte

DSCN44592009-07-22.JPG

Une autre nécropole aussi importante que celle de Vassieux-en-Vercors (voir note du 3/04/2011), voici la "Nécropole de Saint-Nizier de Moucherotte". Elle a pris le nom de la montagne qui se trouve juste derrière elle "Moucherotte". Elle fait partie de la longue barriére de calcaire du Vercors et culmine à 1 901 m en surplombant la ville de Grénoble.

DSCN44492009-07-22.JPG

Au pied de la Nécropole on peut admirer les 3 rochers mythiques qui s'appellent "Les 3 Pucelles de Saint-Nizier de Moucherotte", elles trônent fièrement sur ces crêtes et sont devenues le rendez-vous des passionnées d'escalade.

DSCN44472009-07-22.JPG

Les "3 Pucelles", sont trois hautes aiguilles de calcaire (à la droite du drapeau Français), longtemps restées non escaladées. Une légende raconte qu'il y a fort longtemps, 3 jeunes filles étaient poursuivies par des mécréants, elles invoquérent Saint-Nizier et furent aussitôt changées en 3 pics rocheux. La terre s'ouvrit alors pour engloutir leurs persécuteurs.

LE MOUCHEROTTE ET LES 3 PUCELLES

DSCN44582009-07-22.JPG

C'est sur ce lieu même, que 750 maquisards ont tenu tête aux assauts allemands tout au long de cette journée du 13 juin 1944. Hélas, ils ont du se replier sur de nouvelles positions suite à l'arrivée de plus d'un millier de soldats allemands.

DSCN44522009-07-22.JPG

La résistance héroique de ces hommes dirigés notamment par l'écrivain Jean Prévost (Capitaine Goderville), le Général Costa de Beauregard, le Capitaine Brissac et les lieutenants Chabal et Bouchier-Veyrat, constitue une des plus belles pages de la Résistance Française.

DSCN44462009-07-22.JPG

Les tombes de Jean Prévost mort en août 1944, et de nombreux héros du Vercors dont celle d'Eugène Chavant chef civil du maquis, sont réunis dans ce cimètière national. Il se trouve à l'emplacement exact où les maquisards ont exercé la plus vive et acharnée résistance aux allemands les 13 et 15 juin 1944.

DSCN44502009-07-22.JPG

Un lieu de mémoire et de recueillement au pied de cette belle montagne qu'est le Moucherotte avec de trés beaux paysages. Si vous ne connaissez pas encore, allez y vous en reviendrez enchantés.

frise_historique_memorial_st_nizier_du_moucherotte_.jpg

VOILA POURQUOI J'AIME LE VERCORS...

LIVRE SUR LA RESISTANCE EN VERCORS

ET LES LIEUX DE MEMOIRE

ASF CHEQUE 1 001.jpg

 

Bonne balade à tous... 

 


04/06/2011

Le Hameau de Valchevrière (Vercors)

DSCN44892009-07-22.JPG

Voici une autre visite très intéressante, un lieu de mémoire émouvant du Vercors, à 8 km de Villards de Lans il évoque ce que fut la Résistance dans ce lieu. Le village de Valchévrière se trouve en pleine forêt qui porte le nom de "Bois Barbu". Le village servait aux Maquisards de camp lors des terribles évènements de 1944, dans le Vercors de sévères affrontements sanglants s'y déroulèrent.

Quelques éléments au sujet du village de Valchevrière :

2007_2006_Valchevriere_V1.pdf

Valchevrière - des ruines tellement vivantes :

http://paroisse-croixdevalchevriere-cathisere.cef.fr/site/La-chapelle-de-Valchevriere.html

AU BOUT DU CHEMIN LES RUINES

DSCN44982009-07-22.JPG

Les 22 et 23 juillet 1944, un certain lieutenant CHABAL avec ses hommes se sacrifièrent sur le "Belvédère des Héros" qui surplombe le village, les armes à la main pour retarder l'avancée des troupes Allemandes. Les maisons furent ensuite incendiées, seule la chapelle restera debout, les ruines des maisons en gardent encore les traces sur les pierres noircies par le feu, le hameau est resté en l'état encore de nos jours.

LA CHAPELLE DEBOUT PARMI LES RUINES

 AAA.jpg

CARTE VALCHEVRIERE ET VILLARDS DE LANS

A.jpg

En 1944, le hameau devient un camp d'entrainement pour la Résistance en Vercors. Jusqu'à cent vingt hommes y vivent, répartis dans les granges et les maisons. Les 22 et 23 juillet, une partie de l'armée de quinze mille hommes du général allemand Pflaum lancée à l'assaut du Vercors parvient à Valchevrière.

Le village est vide de ses rares habitants, seuls les maquisards sont sur place, le combat est inégal en nombre comme en armes, les Allemands viennent à bout d'une farouche résistance. Les combattants Français survivants réussissent à s'échapper en déjouant l'encerclement ennemi. Le crépuscule descend sur le hameau incendié par les Allemands, Valchevrière entre alors dans une longue nuit.

DSCN45072009-07-22.JPG

En venant de Villard-de-Lans on arrive au belvédère avec un panorama magnifique, une grande croix tournée vers le village et la vallée. On se gare (pour les personnes handicapés on peut accéder au village jusqu'en bas en voiture), on découvre une vue plongeante sur les ruines et la chapelle restée debout du village.

 

VUE DES RUINES DU HAMEAU DEPUIS LE BELVEDERE DES HEROS

DSCN45092009-07-22.JPG

On emprunte un chemin à travers la foret pour rejoindre le village, c'est très émouvant de l'emprunter à notre tour en s'arrêtant lire des panneaux explicatifs sur le chemin, sur l'histoire du village, sur le drame survenu. Un chemin de croix s'y trouve aussi avec à chaque station, un édifice différent et original (voici une photo) il relie les ruines à Villard de Lans. Le 8 septembre de chaque année un pèlerinage a lieu dont voici le site web ou vous pourrez y découvrir l'histoire du chemin de croix et y voir aussi les monuments des stations.

Site web :

http://paroisse-croixdevalchevriere-cathisere.cef.fr/site/Le-chemin-de-croix-de-Valchevriere.html

LA STATION N° 13 DU CHEMIN DE CROIX

DSCN45002009-07-22.JPG

Le chemin dans les bois était l'un des itinéraires pour se déplacer dans le Vercors. Equipés de guêtres, avec des mules, les hommes passaient par Valchevrière jusqu'en 1895. Pour empêcher l'érosion et la formation d'ornières dues aux passages répétés des charrettes, les voies de circulation étaient pavées avec des blocs de pierres disposés de chant, ainsi l'eau pouvait s'écouler sans faire de dégâts. Les abords de ces chemins étaient soutenus par des murs inclinés pour offrir une meilleure résistance mécanique à la poussée du terrain. Aux endroits plats et non encaissés, ils étaient souvent bordés de frênes.

CHAPELLE RESTEE DEBOUT

DSCN44952009-07-22.JPG

Je conseille à tous ceux qui aiment marcher et visiter en même temps, d'aller faire cette balade qui vaut vraiment le coup d'oeil. Lorsqu'on arrive au bout du chemin on aperçoit les premières maisons en ruines, en avançant un peu on embrasse toute la clairière du regard et on voit la chapelle debout au milieu de toutes ces en ruines.

DSCN44972009-07-22.JPG

J'ai été surprise de voir ce lieu, j'ai de suite imaginé pour l'avoir vu en documentaire, le village "D'ORADOUR SUR GLANE" qui lui ressemble un peu mais en plus important, l'on ne peut qu'imaginer bien sur, le drame qui s'y est déroulé.

http://www.oradour-souviens-toi.fr/

VALCHEVRIERE 2.jpg

Bonne visite à tous dans ce lieu de Mémoire.

 

 

21:55 Publié dans Souvenirs | Lien permanent | Commentaires (6)

03/04/2011

Nécropole à Vassieux-en-Vercors

DSCN39252009-07-19.JPG

En sortant du village de Vassieux-en-Vercors sur la route qui va à la Chapelle-en-Vercors (la Cour des Fusillés), après avoir visité le Mémorial de la Résistance au Col de la Chaux (voir note du 5/11/2010) on s'est arrêtés à la Nécropole de la Résistance.

DSCN39302009-07-19.JPG

On aperçoit l'enceinte d'un grand cimetière aux centaines de croix blanches, toutes alignées les unes à coté des autres, un grand portail vert avec l'inscription "NECROPOLE DE LA RESISTANCE - PIONNIERS DU VERCORS".

DSCN39382009-07-19.JPG

Site du Mémorial de la Résistance :

http://www.memorial-vercors.fr/

Ce cimetière honore les victimes des évènements tragiques qui eurent lieu en ce jour du 21 juillet 1944. C'est sur ce vaste plateau que se posérent les planeurs à croix noires allemands avec les troupes SS, elles y semèront la terreur et la mort en tuant des maquisards mais aussi des civils.

LE  CHANT DES PARTISANS

UN HOMMAGE A TOUS LES RESISTANTS

Les maquisards croyant à l'arrivée des Alliés comme promis, ont été surpris de voir les allemands, la plupart ont tués sur place par les troupes aéroportés en plus grand nombre.

"C'est du ciel qu'ils attendaient leur salut,

C'est du ciel qu'a surgi la mort"

TIMBRE SOUVENIR 1944 - 2009

TIMBRE VERCORS.jpg

Dans ce cimetière, s'y trouve une "Salle du Souvenir" (fermée) ou il y avait des panneaux, affiches, photographies et divers documents rélatant les principaux évènements de 1940 dont, la flamme du souvenir qui restait toujours allumée.

SALLE DU SOUVENIR (fermée) 

DSCN39292009-07-19.JPG

Des documents racontant l'histoire depuis le début de la guerre, des combats, de l'installation du régime de Vichy, de la résistance, on peut encore y voir des carcasses de planeurs allemands.

AAA.JPG

La salle est vide tout a été tranferé au Mémorial de la Résistance en Vercors, qui se trouve au Col de la Chaux juste au dessus depuis son ouverture, la route pour s'y rendre passe devant la Nécropole.

CARCASSE DE PLANEUR 

DSCN39402009-07-19.JPG

Site web du Centre Historique de la Résistance en Drôme et de la Déportation, on y trouve des informations sur la carcasse du planeur à Vassieux-en-Vercors et le schéma de reconstitution :

http://www.resistance-drome.org/vercors.vassieux.operation.aeroportee.2.shtml

C'est un lieu de recueillement, de silence, de prière, se souvenir de toutes ces personnes qui ont donné leurs vies pour en sauver d'autres et ainsi sauver la "LIBERTE".

LA NECROPOLE VUE DU BELVEDERE DU MEMORIAL

NECROPOLE AA.jpg

Toutes les croix sont tournées vers la plaine ou atterrirent les planeurs allemands, derriére sur le Col de la Chaux se trouve le Mémorial  de la Résistance. Les drapeaux Français volent aux vent, c'est très émouvant  de lire les noms sur toutes ces croix, ainsi que les hommages de camarades survivants.

LA NECROPOLE SOUS LA NEIGE EN HIVER

NECROPOLE VASSIEUX EN HIVER.jpg

"NECROPOLE DE LA RESISTANCE"

Route de la Chapelle en Vercors

26420 Vassieux-en-Vercors

CARCASSE DU POSTE DE PILOTAGE DE PLANEUR

DSCN39392009-07-19.JPG

Comme l'écrivait Monsieur Primo LEVI (écrivain 1919 - 1987 ayant connu Auschwitz) dans son livre "Les Naufragés et les Rescapés" :

"C'est arrivé,

Cela peut donc arriver de nouveau,

Tel est le noyau de ce que nous avons à dire.

Cela peut se passer et partout."

Je vous conseille de visiter tous ces lieux de Mémoire, de voir et d'écouter ce qu'était la vie à cette époque, on imagine ce qu'a été cette époque, on en ressent la peur et l'horreur en visitant ces lieux. Prenez votre temps pour visiter cette belle et agréable région qu'est le Vercors, chaque endroit merite qu'on s'y attarde afin de l'admirer, d'écouter et lire les documents qui en racontent son histoire.

LIEUX DE MEMOIRE 

B.jpg

La prochaine fois je vous parlerais des ruines du village de Valchevrière, un village en pleine forêt qui fut détruit et incendié par les allemands les 22 et 23 juillet 1944, il ne resta que la chapelle debout qui l'est encore au milieu des ruines.

APERCU DU HAMEAU DE VALCHEVRIERE (AVANT) 

NOUS SOMMES DEVANT CETTE TABLE (POINT ROUGE)

VALCHEVRIERE.jpg

Bonne visite à tous... 

 

 

22/03/2011

Musée-Mémorial du Camp de Rivesaltes (66)

SAM_2750.JPG

Une visite très intéressante en allant à Perpignan voir l'exposition sur les "Dinosaures et l'Homme de Neandertal", je m'arrête pour voir de près, le fameux "Camp Joffre* connu sous le nom de Camp de Rivesaltes" il s'étend sur près de 600 hectares au pieds du Canigou. Le camp se trouve à environ 5 km de Rivesaltes avec plusieurs îlots (plusieurs baraquements dans un îlot) désignés chacun par une lettre de l'alphabet.

* On l'appelle aussi le "Camp Joffre", car l'idée venait du "Marechal Joffre" lui-même, la construction débutera en 1938.

CAMP JOFFRE - CAMP DE RIVESALTES

PHOTO N. BERGE--MMCR-CGPO

camp de Rivesaltes - N.Berg--MMCR_CGPO.jpg

J'y ait découvert un lieu de souvenir, de tristesse, de recueillement, de mémoire ou a eu lieu une partie tragique de l'histoire du XXéme siècle. Serge KLARSFELD disait de Rivesaltes que c'était "LE DRANCY de la Zone Libre".

UNE PARTIE DES CLÔTURES BARBELÉS

SAM_2799.JPG

De loin on aperçoit d'abord le "Parc Éolien de Rivesaltes" avec ses 8 énormes éoliennes, ses longues pales tournant à plein régime ce jour là. Aux pieds de celles-ci des panneaux en expliquent le fonctionnement, à leurs pieds on se sent bien petits...

PARC ÉOLIEN DE RIVESALTES

RIVESALTES MONTAGE4.jpg

En avançant on commence à apercevoir les ruines du camp mais, je n'imaginais pas ce que j'allais y voir, des baraquements à perte de vue. J'ai été très étonnée de voir ce camp si grand, émue de me retrouver parmi tous ces baraquements, parmi ces ruines à perte de vue. J'imaginais les personnes qui avaient pu vivre dans cette plaine désertique balayé par le vent, combien avaient'il souffert pour essayer de survivre, certains y ont laissé leur vie.

Site sur le Camp Joffre - Camp de Rivesaltes :

http://www.ajpn.org/internement-Camp-Joffre-a-Rivesaltes-169.html

camp de rivesaltes.

L'endroit est balayé par un vent glacial venant des Pyrénées pas loin, il vous transperce les os, ce jour là il y faisait très froid, le vent soufflait si fort qu'on l'entendait siffler dans nos oreilles. Y avait-il mêlées les plaintes dans ses ruines qu'on entend (ou qu'il m'a semblé entendre) de tous ces gens passés dans le camp, qui ont souffert, pleuré, subi, crié et qui pour certains sont morts... afin qu'on ne les oublie jamais.

SAM_1238.JPG

J'ai trouvée des baraquements encore debout et en bon état qui s'alignent à perte de vue, les vestiges des latrines à la Turque en plein air dans plusieurs endroits du camp tellement le camp est immense. Des ruines, des gravats jonchent le sol, des barbelés ou la végétation a repris peu à peu ses droits sur cet endroit de désolation.

LES LATRINES A LA TURQUE EN PLEIN AIR

 camp de rivesaltes.

J'imaginais les gens faisant la queue dans ces endroits, transis de froid essayant de se protéger tant bien que mal. Un bâtiment tout en longueur en béton, on monte 5 ou 6 marches les unes à coté des autres une dizaine de toilettes dont voici les photos.

LE BÂTIMENT DES LATRINES 

camp de rivesaltes.

Je n'imaginais pas voir un camp de ce genre si prés de chez moi, on devrait y amener les jeunes écoliers visiter les lieux de mémoire (certains le font heureusement), afin qu'ils prennent conscience de l'histoire qu'on ne lit que dans les livres mais qui semble tellement loin et seulement dans d'autres pays et pourtant si près de nous.

camp de rivesaltes.

De voir tous ces baraquements m'ont rendue très triste, certains baraquements étaient en bon état, les cadres des portes et fenêtres encore visibles, des bâtiments à perte de vue, d'autres à moitié démolis, d'autres complètement démolis, des fils barbelées un peu partout etc.

camp de rivesaltes.

Je suis entrée dans un baraquement encore intact pour prendre la photo, quelle tristesse et quelle peine, tant de souffrances endurés par ces enfants, ces femmes et hommes, j'imaginais les lits en bois alignés à droite et gauche que j'ai vu dans certains reportages.

LA MATERNITÉ D'ELNE OU "CHÂTEAU D'EN BARDOU"

(avant le début des travaux)

musée mémorial du camp de rivesaltes,camp d'internement et de déportation camp des milles encore inta 

Pendant cette période, un groupe de femmes va aider les femmes enceintes à sortir du Camp de Rivesaltes afin d'aller accoucher à la "Maternité d'Elne", mais je vous en parlerais plus en détail lors d'une prochaine note.

 

INTÉRIEUR DE CERTAINS BARAQUEMENTS

SAM_4165.JPG

Une fois quittée la nationale on traverse une ligne de chemin de fer, le pont au dessus de l'autoroute, devant un centre de formation de l'A.F.P.A. avec devant un ouvrage en réalisé en pierres sèches par des stagiaires (ils apprennent les métiers de la construction) en 1994, on passe aussi devant les éoliennes.

camp de rivesaltes.

On prend un chemin de terre et plus on se rapproche et plus on voit les baraquements et on se retrouve en plein milieu du camp, partout ou notre regard se porte des ruines, des piliers qui devaient être une parmi tant d'autres entrées.

LES RESTES DE PLUSIEURS ENTRÉES DU CAMP

RIVESALTES MONTAGE3.jpg

Le camp est tellement étendu, immense, à perte de vue qu'il possédait plusieurs entrées, beaucoup de fils barbelées un peu partout encore en place, c'est très émouvant de voir ces restes d'un passée si douloureux et se dire combien de souffrances ont eu lieu dans ce lieu.

DES BARBELÉS, ENCORE DES BARBELÉS... PARTOUT DES BARBELÉS 

camp de rivesaltes.

Certains témoignages diront que c'était un "Camp très dur" à l'hygiène épouvantable, la famine, le froid, les maladies telles que la typhoïde, la dysenterie, la faim étaient telles, qu'elles provoquaient la mort. Le marché noir était monnaie courante ainsi que les hivers très froids et les étés très chauds.

ENTRÉE AUX DEUX ARCHES CELLE DE DROITE EST PAR TERRE

camp de rivesaltes.

camp de rivesaltes.

camp de rivesaltes.

Sur la route du village de "OPUL" face à une des entrées du camp, le Conseil Général des Pyrénées-Orientales avec des associations, ont fait ériger des stèles commémoratives.

UNE PARTIE DES STÈLES

camp de rivesaltes.

Toutes ces stèles commémorent les hommages rendus aux "Juifs, Harkis, Tsiganes, aux victimes de la Shoah, aux civils et militaires lors de la Retirada Espagnole aux victimes de la Barbarie Nazie".

camp de rivesaltes.

Dans un coin du camp on trouve des panneaux nous en expliquant un peu l'histoire, je vais vous retranscrire ce que j'ai lu sur les panneaux :

NE PAS OUBLIER

Une plaine entre étangs et montagnes à quelques kilomètres de Perpignan,

au bord de l'autoroute.

Depuis combien de temps et pour combien de temps encore ces baraquements,

ces vestiges, ces restes de barbelés sont-ils encore là ?

Faut-il nettoyer les lieux, la mémoire ?

Est-il possible de traverser cette plaine sans se poser de question ?

En faire un lieu, où il ne se serait jamais rien passé ?

camp de rivesaltes.

musée mémorial du camp de rivesaltes.

Camp militaire, camp de transit pour les réfugiés espagnols, centre d'hébergement surveillé, centre régional de rassemblement des Israélites, camp de dépôt de matériel allemand, c'était aussi un camp de regroupement des Harkis et de leur famille, centre de transit pour les troupes du contingent.

camp de rivesaltes.

Lieu où les destins d'enfants, d'hommes et de femmes se sont croisés, au gré d'événements tragiques entre 1938 et 1970, le Camp de Rivesaltes est un témoin des années noires du XXème siècle. Ce site est singulier par sa spécificité historique, ses dimensions, son état de conservation qui permet encore de voir et ressentir ce qu'était un camp. Oui on est presque plongés dans un documentaire dont on serait les témoins de ce triste lieu.

camp de rivesaltes.

musée mémorial du camp de rivesaltes.

musée mémorial du camp de rivesaltes.

C'est pourquoi, dans une démarche de responsabilité citoyenne, le Conseil Général des Pyrénées-Orientales a décidé d'ériger un "Mémorial en lieu et place de l'ancien îlot F" (42 hectares) du Camp Joffre de Rivesaltes, dont le site est inscrit à l'Inventaire Supplémentaire des Monuments Historiques. L'architecte Rudy RICCIOTTI va s'occuper de la construction du Musée-Mémorial, sa superficie sera de près de 3 000 m² et devrait être terminée en 2014.

Voici le site Internet :

http://www.cg66.fr/52-le-memorial-de-rivesaltes.htm#par2511

camp de rivesaltes.

VUE AÉRIENNE DE L’ÎLOT F - PHOTO N. BERGE--MMCR-CGPO 

Copie2 de Vue a-rienne -lot F -  N.JPG

Ce mémorial deviendra un "Espace de Référence de l'Histoire de l'Internement en France depuis la Seconde Guerre Mondiale"Ce sera une sorte "d'Aide Mémoire" inscrit dans le temps, permettant aux générations actuelles et à venir, une prise de conscience, un travail de mémoire pour mieux comprendre et surtout pour ne jamais oublier.

camp de rivesaltes.

Site Musée-Mémorial Camp de Rivesaltes :

Lieu d'histoire et de mémoire, témoin de l'internement infligé à différentes communautés et populations civiles lors des conflits majeurs du XXe siècle :

  • la Guerre d'Espagne et l'exil des Républicains espagnols,
  • la Seconde Guerre Mondiale (ce camp fut un lieu de déportation des Juifs, d'internement des Espagnols et des Tsiganes),
  • La Guerre d’Algérie, pour l'hébergement des Harkis,

Il abrita aussi, jusqu'en 2007, un Centre de Rétention Administrative dont voici la stèle commémorative.

 camp de rivesaltes.

Dans la plaque il est écrit :

Ici, de Janvier 1985 à Décembre 2007, se trouvait un centre de rétention ou ont été enfermés des milliers de femmes et d'hommes dont le seul tort était d'être étrangers, considérés comme étant en situation irrégulière.

"Tous les êtres naissent libres et égaux en dignité et en droit"

- article 1 de la déclaration des droits de l'homme.

Cimade des Pyrenées-Orientales.

 

STÈLE EN HOMMAGE AUX TSIGANES

camp de rivesaltes.

Voici le texte qui s'y trouve gravée :

Toi qui ne connais ni frontières ni chaînes,

Toi dont la liberté coule dans tes veines.

  

La folie des hommes... la folie Hitlérienne,

Ici t'ont enfermé aux portes de la haine.

  

Toi qui passe, prie, que cela jamais ne revienne,

Dis le... crie-le au monde, afin qu'il se souvienne.

 

Ces larmes d'acier sont des larmes de sang,

Souffrances des TSIGANES, ROMS et GITANS.

14 Janvier 2009 

camp de rivesaltes.

Par la construction de ce "Musée-Mémorial du Camp de Rivesaltes" sur l'îlot F, le Conseil Général des Pyrénées-Orientales, le Conseil Régional Languedoc-Roussillon et leurs partenaires, proposent aux citoyens d'ici et d'ailleurs, à une réflexion historique et un hommage à la mémoire des enfants, des femmes et hommes internés dans ce lieu.

camp de rivesaltes.

Dans le dossier de presse que le Conseil Général m'a envoyée, de la documentation très intéressante dont voici une coupure de journal du POINT du 4 novembre 2010. On peut y voir une photo d'un baraquement des femmes.

LE POINT DU 4 NOVEMBRE 2010

camp de rivesaltes.

Il y avait aussi un courrier du Conseil Général avec un "APPEL A DOCUMENTS" qui est demandé avec les coordonnées ou l'on peut joindre la personne qui s'en occupe. Si vous ou quelqu'un que vous connaissez possède des témoignages de cette époque, n'hésitez pas à la contacter c'est important pour la mémoire.C'est aussi une façon de ne pas oublier en rendant hommage à toutes les personnes qui furent internées dans ce camp. 

camp de rivesaltes.

Voici le courrier :

camp de rivesaltes.

Dans la documentation il y a aussi des fiches "Parcours de Vies" qui parlent de la vie du camp, pourquoi et à quelle époque étaient-ils là comme par exemple : 

  • Madame Friedel Bohny-Reiter infirmière engagée dans le "Secours Suisse aux Enfants" de novembre 1941 à novembre 1942, elle est internée volontaire au Camp de Rivesaltes.

Site qui parle de Madame Friedel Bohny-Reiter née en 1912 à Vienne, est disparue en 2001, elle a reçu la Médaille des "JUSTES parmi les Nations" en  1990, les Justes, ont risqué leur vie pour venir en aide aux Juifs :

http://www.ajpn.org/juste-Friedel-Bohny-Reiter-266.html

Pendant cette période, elle tiendra son journal dans lequel elle consigne au jour le jour son travail auprès des internés. Ce journal, qui sera édité en 1993, deviendra un véritable document de référence pour l'histoire du camp de Rivesaltes 

camp de rivesaltes.

Les desseins de Friedel, particulièrement émouvants et chargés de cette expérience constituent également un témoignage important.

Il y a aussi la fiche de Monsieur Antoine de la Fuente y Ferras :

  • en février 1939, Antoine se trouve parmi les centaines de milliers de Républicains Espagnols qui fuient la dictature Franquiste pour se réfugier en France. Son histoire est l'histoire d'un exil, l'histoire des camps d'internements, l'histoire d'une longue et difficile intégration. 

camp de rivesaltes.

Il y a aussi Monsieur Paul Niedermann :

  • Paul a 13 ans en octobre 1940, lorsqu'il est pris avec sa famille dans une rafle en Allemagne. Son parcours témoigne des tragédies qui ont marqué la Seconde Guerre Mondiale mais participe aussi de l'ensemble des actions menées par les œuvres de secours. 

camp de rivesaltes.

En tout cas c'est une visite que je recommande à tous malgré l'émotion et la tristesse qu'elle dégage, elle nous rappelle que l'être humain est capable de tout... oui de tout... et que l'histoire peut toujours se répéter si l'on n'y prends garde !!!

On espère toujours, que plus jamais nous ne verrons ça, mais il suffit de regarder les informations à la télévision et de voir le "Monde bouger et de l'horreur partout", pour voir que personne n'a rien appris de cette triste époque à des degrés différents.

BARBELÉS PRÉSENTS PARTOUT DANS LE CAMP

 camp de rivesaltes.

Je vous parlerais plus tard, d'un autre "Camp d'Internement et de Déportation Français" encore intact qui sera accessible au public durant l'été 2012. C'est le "Site Mémorial du Camp des Milles 1939 - 1942", il se trouve à Aix-en-Provence 13547.

Voici le Dossier de Presse avec son histoire, des photos et diverses informations, dés son ouverture je m'y rendrais et vous le ferais découvrir :

http://www.campdesmilles.org/upload/campdesmilles-dossier-presentation.pdf

musée mémorial du camp de rivesaltes,camp d'internement et de déportation camp des milles encore inta

Dans ce bâtiment furent internés plus de 10 000 personnes dés le 2 septembre 1939, j'ai vu sa façade de briques de différentes couleurs avec ses 2 cheminées hautes vers le ciel. C'était une ancienne briqueterie désaffectée, on y voit un imposant bâtiment à la couleur brique, une vieille horloge à son sommet aux chiffres romains arrêtée ainsi qu'une Vierge Marie qui regarde vers le bas.

CAMP DES MILLES EN TRAVAUX OUVERTURE ÉTÉ 2012  

musée mémorial du camp de rivesaltes.

Une pensée pour toutes ces personnes,

du Camp de Rivesaltes,

et de tous les autres Camps...

Afin qu'on ne les oublie jamais...

  

19/02/2011

Vercors la Cour des Fusillés à la Chapelle-en-Vercors

la cour des fusillés à la chapelle-en-vercors.

Un autre "LIEU DE MEMOIRE" très important qui se trouve à La Chapelle-en-Vercors, un joli petit village entouré de paysages verdoyants, qui a payé un lourd tribut pendant la guerre.

la cour des fusillés à la chapelle-en-vercors,musée.

C'est le premier village que j'ai visité dans le Vercors il y a plusieurs années, je dois dire que cela m'avait énormement marquée. Être dans cette "COUR DES FUSILLES" avait été un moment très émouvant, penser à la tragédie qui s'était déroulée dans ce lieu me rendait très triste.

DSCN42222009-07-21.JPG

Dans cette cour on retrouve dans une grange restaurée qui jouxte la cour, un espace muséographique rendant hommage aux martyrs. Un endroit intéressant ou l'on pouvait voir (je n'ait pas pu visiter le musée en 2009) des objets que je n'avait vu que dans les livres ou la télévision, c'était très émouvant et triste.

Beaucoup d'images, d'affiches, de documents, des casques allemands, des armes, divers objets ayant appartenu à des résistants. Des lettres émouvantes, des images de villages en feu, des avions allemands bombardant les villages et tant d'autres objets, j'étais sortie de la atterrée par tout ce que ce village et le Vercors en général avaient subi.

la cour des fusillés à la chapelle-en-vercors,musée.

Lors de ma dernière visite j'ai regrettée de ne pas avoir revu le musée, comment avait il évolué, je me suis baladée dans la Cour des Fusillés ou je me suis recueillie un moment en pensant à tous ces jeunes gens. J'essayerais d'y retourner pour revoir ces endroits de souvenirs, cela doit être un moment privilegié de pouvoir assister aux commémorations qui ont lieu dans le Vercors.

Le village est classé "Station Verte de Vacances et village de Neige". Le Vercors est très agréable en hiver avec ses stations de ski. Au printemps la nature se reveille avec ses prés verts, ses fleurs, les chants d'oiseaux ou les vaches dans les champs avec les sons de cloches. L'été beaucoup d'éspaces et de paysages somptueux pour aller faire des randonnées et découvrir des grottes et lieux de mémoire sur la résistance.

la cour des fusillés à la chapelle-en-vercors.

Le 25 juillet 1944 les soldats allemands entrent dans la Chapelle-en-Vercors, ils rassemblent toute la population et prennent en otage 16 jeunes entre 17 et 38 ans. Le soir même le village est incendié, les jeunes sont froidement executés dans la cour de la ferme ALBERT appelée la "COUR DES FUSILLES".

Dans cette ferme d'ALBERT ne restent que deux pans de mur, un escalier qui encadre la cour ou a eu lieu le drame, l'ouverture d'une fenêtre, le mur sert de support aux plaques commémoratives.

la cour des fusillés à la chapelle-en-vercors.

la cour des fusillés à la chapelle-en-vercors,musée.

Au milieu de la cour trône une grande plaque en verre avec gravés les noms et âges de chaque jeune assassiné avec cette phrase inscrite :

En ce lieu, le 25 juillet 1944,

Seize hommes de la Chapelle-en-Vercors,

Ont étés abattus par les nazis.

Un panneau du Site National Historique de la Résistance accroché au mur, raconte ce qui s'y est passée :

la cour des fusillés à la chapelle-en-vercors.

A partir du 21 juillet 1944, les soldats allemands lancent de violentes offensives contre les maquisards et les habitants du Vercors. A la Chapelle-en-Vercors, les soldats recherchent armes et terroristes, ils exigent la collaboration du maire Elie REVOL et du Curé PITAVY qui refusent.

Rassemblés dans la soirée, la population est alors divisée en deux groupes, un rassemblant les jeunes hommes, l'autre les hommes plus âgés. Les femmes et les enfants sont alors enfermés dans l'école avec le Maire et le Curé.

la cour des fusillés à la chapelle-en-vercors.

Dans la nuit du 25 juillet les soldats allemands détruisent et incendient une centaine de maisons et fusillent 16 jeunes hommes dans la cour de la ferme Albert qu'ils incendient aussi.

Pour évoquer cette tragédie, une stèle en verre a été installée dans la cour de l'ancienne ferme, un éspace muséographique crée afin de retracer les évenements, une invitation à se souvenir et se recueillir.

Destruction et reconstruction :

Après le passage meurtrier des troupes allemandes, le Vercors est dans un état de désolation. De nombreux villages et fermes isolées ont été bombardées, incendiées et pillées. Sur 573 bâtiments détruits, 459 sont situés dans le Vercors Drômois.

Dés 1945 architectes et ingénieurs élaborent des projets d'aménagement conçus selon trois principes urbains : le zoning, la salubrité et la monumentalité.

la cour des fusillés à la chapelle-en-vercors.

Le bourg est alors recomposé avec de grands axes et deux places, tandis que l'église était désenclavée. trois cent fermes sont aussi rebâties, avec pour objectif la modernisation des habitations et des bâtiments agricoles.

En 2003 le Label Patrimoine du XXe siècle est attribué par le Ministère de la Culture à la Chapelle-en-Vercors, ainsi qu'à la ferme des Aubanneaux, pour la qualité de cette reconstruction.

la cour des fusillés à la chapelle-en-vercors.

Comment venir à la Chapelle-en-Vercors :

http://maps.google.fr/maps?f=q&source=s_q&hl=fr&a...

La Cour des Fusillés

Le Village

26420 La Chapelle-en-Vercors

"RESPECT"

Pour toutes les personnes qui se sont battues,

Qui ont donné leurs vies,

Pour que nous puissions être "LIBRES",

Ne les oublions pas.

Jamais. . .

 

05/11/2010

Le Vercors haut lieu de la Résistance et du Martyr (1)

vercors,lieux de mémoire,route des grands goulets,mémorial de la résistance à vassieux-en-vercors,col de rousset.

Ami, entends-tu le vol noir des corbeaux sur la plaine ?

Ami, entends-tu les cris sourds du pays qu'on enchaine ?

Ohé, partisans, ouvriers et paysans, c'est l'alarme.

Ce soir l'ennemi connaîtra le prix du sang et les larmes. 

Voici comment commence le "Chant des Partisans" que le Maquis et les habitants du Vercors chantaient pendant l'été 1944. Le Vercors est le symbole de la "Résistance et du Martyr", ce massif garde les souvenirs tragiques des épisodes de la Seconde Guerre Mondiale. Il est un lieu de Mémoire comme Verdun en est un de la Première Guerre Mondiale, plusieurs sites émouvants à découvrir.

vercors,lieux de mémoire,route des grands goulets,mémorial de la résistance à vassieux-en-vercors,col de rousset.

Chants des Partisans :

http://youtu.be/sUZWlf_vuKg

Je vais commencer par vous parler de ce qui m'a énormément touchée et émue lors de mon séjour en juillet 2009 dans le Vercors, j'ai admirée des paysages fantastiques et grandioses, des lieux tellement chargés d'histoire, des endroits si calmes par de très belles journées ensoleillés, des lieux que j'adore, c'est la deuxième fois et pas la dernière fois que je viens dans ces lieux.

VERCORS PLAQUETTE 2.jpg

Pendant cette semaine, j'ai vu beaucoup de beaux endroits et d'autres que j’aurais souhaitée voir et que je n'ait pas pu, je ferais une note pour chaque lieu visité. Cet endroit invite au recueillement en pensant à toutes ces personnes qui ont donné "leurs vies" pour en sauver d'autres afin que le mot "LIBERTÉ" garde tout son sens et redevienne réalité.

VASSIEUX-EN-VERCORS VU DU BELVÉDÈRE DU MÉMORIAL

VERCORS 2.jpg

Tous ces sites nous rappellent les tragédies qui s'y sont déroulés, lors de mon séjour j'ai fait ce que ma mère faisait lorsqu’au détour d'une route on rencontrait des monuments aux morts.

Elle disait dans sa tète une prière par trois fois "l'eterno riposo dona loro Signore, splenda ad essi la luce perpetua, riposino in pace cosi sia", le repos éternel donne leur Seigneur, resplendisse en eux la lumière éternelle, qu'ils reposent en paix, ainsi soit-il.

ROUTE DES GRANDS GOULETS

(aujourd'hui fermée dommage j'y suis passée en 1986 )

ROUTE DES GRANDS GOULETS MONTAGE.jpg

Site web du Mémorial du Vercors :

www.memorial-vercors.fr

Ce territoire est grandiose, haut lieu de la Résistance le Vercors est connu par tous et l'on rencontre le long des routes ou des chemins, une stéle, une croix, une nécropole ou un monument qui nous rappelle que, les hommes et les femmes ont resisté à l'envahisseur dans ces lieux parfois isolés.

vercors,lieux de mémoire,route des grands goulets,mémorial de la résistance à vassieux-en-vercors,col de rousset.

Images d'archives de 1947 en noir et blanc, sur les "ROUTES en VERCORS" dont celle des Grands Goulets :

http://vercorstv.wmaker.tv/mymodule/3124193/?popup=1&java=false&v=e336179bb3a80241614273824aca93be41fba1a2

Partout on se rend compte que c'est un lieu de mémoire, de souvenir et de recueillement, on aperçoit des paysages magnifiques à vous couper le souffle, des routes taillées dans la montagne même, on aperçoit les coupes dans la roche c'est très bizarre et en même temps très beau à voir.

ROUTE DES GRANDS GOULETS ET PETITS GOULETS

ROUTE GRAND GOULETS ET PETITS.jpg

Le Vercors est une forteresse naturelle avec ses falaises en calcaire qui tombent vertigineusement dans les vallées en contrebas, elle racontent l'une des pages les plus historiques de l'histoire qui va s'y dérouler pendant la Deuxième Guerre Mondiale.

Voici une vidéo qui montre certains sites que j'ai vu comme, le Col du Rousset, les ruines du village de Valchevrière, le cirque de Combe Laval qui vaut le détour, c'est une route très pittoresque taillées aussi dans la montagne (je ne l'ait pas vue hélas), le Plateau de Beurre que je n'ait pas vu non plus.

VERCORS EN 2009

(ça aurait pu être ma vidéo)

Il y a quelques années (1986) j'ai parcouru la mythique "ROUTE DES GRANDS GOULETS" classée site en 1949, elle est très connue même à l'étranger, on venait de loin pour l'admirer avec ses lacets encastrés dans la montagne. La rivière VERNAISON coule en contrebas, beaucoup de gens à pied (on gare sa voiture et on s'arrete voir la rivière) dont je faisait partie, mais aussi admirer les endroits les plus spectaculaires de cette route.

Voici un site Internet très intéressant ou vous pourrez découvrir de très belles et intéressantes vidéos qui nous parlent du Vercors. On peut y découvrir des images et photos d'époque sur les travaux de construction de la Route des Grands Goulets en hommage aux ouvriers, sur le Musée de la Résistance à Vassieux en Vercors, sur le village des Maquisards de Malleval etc :

http://vercorstv.wmaker.tv/Les-Routes-du-Vercors_v541.html

Elle avait été démarrée en 1843 et achevée en 1854 sur une roche friable qui a été le théatre d'importants éboulements , bloquant  ou emportant la chaussée et mettant en danger la circulation, je me souviens il y avait toujours des rochers sur la route et parfois on devait les éviter.

PERCEMENT DU TUNNEL DES GRANDS GOULETS

Le "TUNNEL DES GRANDS GOULETS" l'a remplacée depuis le 28 juin 2008 jour de son inauguration. Sa construction a démarrée en 2005 suite à la dangerosité de celle des Grands Goulets qui se trouve à peine à quelques mètres du tunnel et est fermée par une grille, c'est le plus long tunnel construit sur une Route Départementale, il mesure 1 700 mètres, mais voici un document sur les travaux.

Le tunnel des Grands Goulets travaux.pdf

Sur la plaquette Résistance du "MEMORIAL DE LA RESISTANCE"  à Vassieux-en-Vercors il est écrit :

Pour ne pas oublier, dans le Vercors, ma mémoire des combats reste vive chez ceux qui ont vécu ces moments, mais ils ne peuvent plus à eux seuls, assumer le devoir de Mémoire. C'est pourquoi est né le projet du Site National Historique de la Résistance. Il s'agit de faire entendre le message de la Résistance, de toute Résistance au plus grand nombre.

LES VÉLOS DE L'EXODE

DSCN45242009-07-23.JPG

Pour les générations futures, en faire un site National Historique est légitime, l'exemple de la résistance en Vercors doit servir aux générations à venir, à la fois comme témoin de toutes les résistances et comme explication des stigmates portés par un territoire après un demi-siècle.

Le Vercors marqué dans sa chair fait réfléchir l'homme encore aujourd'hui. Il nous rappelle les deux faces les plus contradictoires de notre humanité, ombre et lumière, il y a d'un coté l’héroïsme de ces jeunes combattants, offrant leurs vies pour sauver nos libertés.

LE MÉMORIAL DE LA RÉSISTANCE (INTÉRIEUR)

VERCORS memorial.jpg

De l'autre la répression sauvage exécutée sur ordre pour "chasser les terroristes", les représailles impitoyables sur la population, sans oublier la lâcheté et la traîtrise de certains Français au service ennemi. Héros ou barbare, l'homme est capable d'être l'un et l'autre, il faut s'en souvenir car aujourd'hui encore la barbarie nous guette.

C'est cet aspect de "CITADELLE NATURELLE" qui a fait germer dans l’esprit des initiateurs, le "PLAN MONTAGNARDS", l'idée d'en faire un bastion de la Résistance Française, une base avancée pour la reconquête du pays occupé.

STATUES DE MAQUISARDS

DSCN45342009-07-23.JPG

Les accès à cette forteresse sont rares , les routes n'ont étés taillées dans les falaises qu'a la fin du 19e siècle et les "PAS" qui permettent de franchir les barrières rocheuses d'une vallée à l'autre, sont étroits et faciles à garder. Ils n'auront pourtant pas suffi à contenir l'assaut final de juillet 1944.

A l'origine de ce territoire à l'identité très forte, justifiant pleinement son classement en Parc Naturel Régional, il y a bien  sur des sites naturel magnifiques, une faune et une flore très riche mais aussi une société rurale en mutation encore rythmée par l'agriculture, qui façonne depuis des millénaires des paysages si diversifiés.

MÉMORIAL DE LA RÉSISTANCE A VASSIEUX

B.jpg

Le Mémorial de la Résistance est l'étape centrale d'un parcours qui incite à découvrir dans tout le massif, les lieux où se sont déroulés les évènements et à mieux comprendre ce qui c'est passé, la visite dure environ 1 heure.

Inauguré le 21 juillet 1994 à l'occasion du 50e anniversaire des combats du Vercors, le Mémorial est une réalisation destinée à se souvenir des évènements tragiques qui s'y sont déroulés.

LE MÉMORIAL

(caché comme les maquisards dans le Vercors)

A.jpg

Il rend hommage aux hommes, femmes et enfants qui ont combattu pour la liberté. Vous vous trouverez plongés dés votre arrivée dans le cadre des maquis.

Le choix de l'implantation du Mémorial est le point fort de cette évocation du souvenir, il ne pouvait que s'inscrire sur le territoire de la commune de Vassieux-en-Vercors car il résume à la fois l'espoir et le drame du Vercors :

"C'est du ciel qu'ils attendaient leur salut,

c'est du ciel qu'a surgi la mort"

Le site offre une vue depuis le belvédère sur l'ensemble du massif du Vercors avec une table d'orientation, sur le vaste champ de bataille ou un 21 juillet 1944 se posèrent les planeurs allemands aux croix noires, un lieu presque caché, gardé  par ses veilleurs attentifs, camouflé dans les hêtres et les genévriers, vêtu des couleurs des hommes de l'ombre qu'étaient les Maquisards.

C.jpg

Un lieu discret à peine deviné du village de Vassieux-en-Vercors, un lieu qui dépayse, qui questionne, qui incite à la réflexion et au souvenir. Il est pleinement significatif du refuge forestier rappelant l'engagement individuel et la clandestinité.

L'architecture , le bâtiment de 1 200 m² respecte le site et s'encastre dans le terrain, dans la roche, l'émotion du visiteur est grande car içi tout est conçu pour à la fois comprendre et ressentir ce que furent les espoirs et les drames des hommes, femmes et enfants du Vercors.

DSCN45362009-07-23.JPG

Le Mémorial n'est pas un musée ou l'on voit beaucoup d'objets, quelques uns très chargés en émotion, beaucoup de vidéos, images et sons qui soulignent  l'émotion des témoignages qu'on voit et entend.

Le parcours su Site National Historique de la Résistance en Vercors, relie de nombreux lieux de mémoire, le Mémorial en est le pôle central et sa visite constitue un excellent point de départ vers "Les Chemins de la Liberté".

CARTE DES LIEUX DE MÉMOIRE

944067168.jpg

La liste des lieux de Mémoire avec les dates des événements passés que j'ai visité (voir carte), je ferais une note pour chaque site :

  • 1 - Le village de Malleval - 29 janvier 1944 (pas vu)
  • 2 - La Nécropole de St-Nizier-duMoucherotte - du 13 au 15 juin 1944
  • 3 - Le village de Vassieux-en-Vercors - juillet 1944
  • 4 - Le Musée de la Résistance du Vercors à Vassieux-en-Vercors
  • 5 - La Nécropole de Vassieux-en-Vercors
  • 6 - Le Pas de l'Aiguille - 22 juillet 1944 (pas vu)
  • 7 - Les Ruines de Valchevrière - 22 et 23 juillet 1944
  • 8 - La Cour des Fusillés à la Chapelle-en-Vercors - 25 juillet 1944 (vue de l’extérieur)
  • 9 - Le Porche de la Grotte de la Luire, à 4 km de St-Agnan-en-Vercors - 27 juillet 1944

Le Mémorial se trouve au Col de la Chau qui se trouve à 3 km de Vassieux-en-Vercors, face aux hauts plateaux du Vercors, le Vercors est une forteresse naturelle qui a inspiré le "PLAN MONTAGNARDS" qui était les cheval de Troie pour les commandos aéroportés.

COL DU ROUSSET AVEC LA ROUTE JUSQU'AU COL

COL ROUSSET MONTAGE.jpg

Les maquisards ont d'abord cru qu'arrivaient les avions des Alliés comme ils leurs avaient promis, mais ont été surpris et la plupart tués sur place. Les commandos aeroportés allemands se réfugierement dans le village, en attendant que d'autres troupes arrivent par les airs dans les jours suivants qui sèmeront la terreur dans les rues du village.

Images de 1947 sur la guerre, très intéressante vidéo :

http://vercorstv.wmaker.tv/mymodule/3124193/?popup=1&...

Un autre site web sur les chemins de Mémoire :

http://www.cheminsdememoire.gouv.fr/page/affichelieu.php?...

Lorsqu'on entre dans le Mémorial on entre dans un grand bâtiment sombre et froid, de grands espaces aux murs en béton brut gris et froids, c'est peut être une impression ou, moi qui l'ait vécu comme ça, j'ai grelotté tout le long de la visite. On entre dans le monde de la guerre, l'exode et la résistance, une visite émouvante et intéressante.

ROUTES PITTORESQUES

(creusées à même la montagne, en contrebas la rivière)

ROUTE DES GRANDS GOULETS MONTAGE1.jpg

Dés la première salle on entend le discours du Général De Gaulle qui appelle à la résistance, on fait un bond en arrière en l'entendant parler, puis des affiches , documents accrochés aux murs nous expliquent l'histoire.

SUR LA TABLE DIVERS OUTILS POUR LA TORTURE

(j'en avais froid dans le dos)

DSCN45222009-07-23.JPG

La deuxième salle évoque la vie des Français sous l'occupation, on peut voir des objets tels que les vélos de l'exode avec des matelas et des objets qu'ils pouvaient amener avec eux dans la fuite.

Dans une autre salle des mannequins de résistants en tenue de maquis, nous écoutons les témoignages émouvants de combattants avec des casques individuels, sur les murs de grandes affiches, des vidéos qui montrent la résistance dans la région.

LE CORRIDOR DES FEUILLES DE PLOMB

DSCN45452009-07-23.JPG

Au détour d'un couloir on découvre "LE CORRIDOR DES FEUILLES DE PLOMB", c'est un lieu de recueillement, on aperçoit un pan de mur avec 840 petites niches ou sont pliés 840 petits papiers de plomb, de petits écoliers ont contribué en mettant à l'intérieur des petits papiers, les noms des 840 victimes tombés en combattant pour la LIBERTÉ dans le Vercors.

plaquette vercors.jpg

C'est une très belle destination pour allier, vacances et histoire, les jeunes devraient visiter ces lieux empreints du sacrifice que tous ces hommes, femmes et enfants ont payé de leur vie afin que le mot LIBERTE continue à avoir tout son sens.

Voici la dernière page de la plaquette, il n'y a rien à ajouter sinon de vous y rendre, vous pourrez constater par vous même de ce qui s'est déroulé dans cette région, moi ça me donne envie d'y retourner et de prendre le temps de visiter à nouveau les lieux de Mémoire tranquillement. Je vous dis à bientôt pour la suite des notes.

LA VUE DEPUIS LE BELVÉDÈRE DU MÉMORIAL

VERCORS BELVEDERE.jpg

Un hommage

aux hommes et femmes de la Résistance,

qui ont fait de Leurs Vies,

"Notre Lliberté"

Surtout... ne pas l'oublier...

vercors,lieux de mémoire,route des grands goulets,mémorial de la résistance à vassieux-en-vercors,col de rousset.