Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

27/02/2017

Mémorial du Camp d'Internement pour Nomades à Saliers (13)

DSCN1549.JPG

Suite au décret du 6 avril 1940 interdisant la circulation aux Nomades (Gens du Voyage) sur la totalité du territoire métropolitain, la répression s'est amplifiée contre les Tsiganes français et étrangers conduisant à l'ouverture de nombreux Camps d'Internement en France. Créé en 1942 par le régime de Vichy, le Camps de Saliers à été le seul camp d'internement pour les Tsiganes de la zone Sud.

 

Officiellement ouvert le 15 juin 1942, son caractère concentrationnaire, car il s'agit de pallier la surpopulation du Camp de Rivesaltes. Raciste, car il regroupait des personnes selon un critère racial : les Gitans ou Nomades. La majorité des internés sont de nationalité française, ce qui démontre que pour le Régime de Vichy, la "race prime sur la nationalité et abolit la citoyenneté".

MÉMORIAL DANS LE CAMP DE RIVESALTES

(le Mémorial du Camps de Rivesaltes a été inauguré le 6 octobre 2015,

c'est une des portes d’entrée au camp, il y en avait plusieurs)

 DSCN3691.jpg

Les autorités voulaient faire du Camp de Saliers un instrument de propagande pour répondre aux nombreuses critiques venues de l'étranger sur les conditions d'internement dans les Camps Français. Or les réalités matérielles de vie sont négligées. Les travaux de construction des cabanes, de type camarguais, ne sont pas terminés lorsque arrivent 60 hommes en provenance du Camp de Rivesaltes les 3 et 21 juillet 1942. Ils vont devoir participer à la construction des cabanes *.

STÈLE POUR LES TSIGANES AU CAMP DE RIVESALTES

1629700557.JPG

L'inscription suivante y est gravée, pour ne jamais oublier :

Toi qui ne connais ni frontières ni chaînes,

Toi dont la liberté coule dans tes veines.

La folie des hommes... la folie Hitlérienne,

Ici t'ont enfermé aux portes de la haine.

Toi qui passe, prie, que cela jamais ne revienne,

Dis-le... crie-le au monde, afin qu'il se souvienne.

Ces larmes d'acier sont des larmes de sang,

Souffrances des Tsiganes, Roms et Gitans.

14 Janvier 2009

livre SALIERS.jpg

Fin novembre 1942, un premier convoi arrive de du Camp de Rivesaltes, en décembre, on décompte 380 internés à raison de 10 à 15 personnes par cabane de 4 X 8 mètres. La situation sanitaire est déplorable, les familles subissent "un séjour particulièrement odieux" (d'après le rapport de l'Inspecteur des camps du 5 décembre 1944) : état d’inachèvement des cabanes, contact direct avec les parasites, manque de luminosité, chauffage insuffisant, pas d'adduction d'eau potable, ni d'évacuation des eaux usées, sous-alimentation.

CAMP TZIGANES SALIERS   IMG_0284.jpg

Au total, 677 personnes ont été enfermées dans ce camp, 227 enfants ont dû être "évacués", c'est-à-dire arrachés des bras de leur mère et confiés à des organismes divers. 25 personnes, dont 6 enfants, sont morts ici dans des conditions déplorables d'enfermement. Plusieurs personnes, non répertoriées officiellement, sont décédés peu de temps après avoir quitté le camp des suites de la mal-nutrition et des mauvais traitements. Tous sont à ajouter aux centaines de milliers de victimes européennes du Samudaripen ou génocide des Tsiganes.

2154398917.jpg

Voir note sur mon blog du Camp de Rivesaltes : 

http://jaimelesmuseesetvieillespierres.blogs.midilibre.com/archive/2011/02/09/musee-memorial-camps-de-rivesaltes.html

DES CHAMPS A PERTE DE VUE DERRIÈRE LA STÈLE DE SALIERS

(il ne reste plus rien du camp, ils ont voulu tout effacer de ce passé)

DSCN6400.JPG

Une très belle et émouvante exposition de Nicole BERGE que j'ai pu voir à Argeles-sur-Mer en 2013"Savoir une chose comme l'ayant vue" Rivesaltes. Elle a passé beaucoup de temps à arpenter de long en large cet immense Camp de Rivesaltes, ou elle a ramassés des centaines et des centaines d'objets dans le camp de la vie quotidienne des personnes enfermées. 

http://jaimelesmuseesetvieillespierres.blogs.midilibre.com/archive/2013/05/02/savoir-une-chose-comme-l-ayant-vue-de-nicole-berge.html

DSCN6382.JPG

Par confusion avec un camp militaire nazi, le camp subit une attaque aérienne alliée le 18 août 1944, 211 internés en profitent alors pour s'évader. Le Camp quasiment vide, ne sera dissout officiellement que le 15 octobre 1944, ses vestiges seront détruits en 1952, après le tournage du film de G. H. Clouzot "Le salaire de la peur". Par contre, des traces indélébiles ont marqué la mémoire des familles qui y ont vécu.

Ma Bister - N'Oublions Jamais !

(en langue Romani)  

Afin que jamais la mémoire ne défaille, la Ville d'Arles, en partenariat avec l'Association pour un Musée de la Résistance et de la Déportation du Pays d'Arles, décide de commémorer pour la première fois en 2006, le souvenir de ces hommes et femmes internés, sur ce lieu même où fut dressé le camp. La sculpture réalisée par Jean-Claude GUERRI perpétue le souvenir et devient dés lors le Mémorial du Camp d'Internement des Gitans à SALIERS

STÈLE DU MÉMORIAL DU CAMP DE SALIERS 

DSCN6370.JPG

* Les cabanes du Camp de Saliers, vous aurez plus de détails sur le camp, son histoire et les mémoires du camp, la construction des cabanes de gardians avec les toits en sagne- roseaux etc etc... 

Depuis l'année 2006, une stèle est et présente en bordure d'un immense champ, sur la Départementale 37 indiquant l'emplacement de l'entrée du Camp de Saliers.

DSCN6364 a.jpg

EN CES LIEUX

DIEU N'AVAIT PLUS DE LARMES

ET SON CŒUR

AVAIT CESSÉE DE BATTRE

(Source http://www.terres-fr.com/samudaripen.asp)

 

08/10/2015

Exposition et Conférence "la Retirada", dans le cadre de l'inauguration du Mémorial de Rivesaltes le 16 octobre 2015

Retirada JACOU 2015 OK.jpg

Dans le cadre de l'Inauguration du Mémorial du Camp de Rivesaltes le 16 octobre 2015, est organisée une exposition, par l'association Sonrisas y sol de Espana, avec le soutien de la Mairie de Jacou, la participation de l'association Histoire et Patrimoine, de l'association Mauguio Lorca, pour rendre hommage aux Républicains Espagnols qui ont fui la guerre civile en traversant les Pyrénées entre 1936 et 1939.

Affiche_Retirada_2014.jpg

Voir la note sur mon blog sur l'Inauguration du Mémorial du Camp de Rivesaltes le 16 octobre 2015 :

http://jaimelesmuseesetvieillespierres.blogs.midilibre.com/archive/2015/10/03/inauguration-du-memorial-du-camp-de-rivesaltes-66-840781.html

DANS LES PYRÉNÉES LES CHEMINS DE LA RETIRADA

CAMIN RETIRADA.jpg

Le Vendredi 9 octobre à 18 h 30, à la salle La Fabrique, aura lieu le vernissage de l'exposition "La Retirada" l'exode des réfugiés républicains espagnols en février 1939. Elle sera suivie d'une d'une conférence - débat animée par Monsieur Pierre Villa.

retirada prats de mollo 1939.jpg

P. S. : Projets de voyages à Rivesaltes et en Roussillon sur les lieux de mémoire de la Retirada.

MÉMORIAL DE LA RETIRADA

A SAINT LAURENT DE CERDANS DANS LES PYRÉNÉES

RETIRADA.jpg

Voici le Programme des Journées Mémoire :

Journées Mémoire.pdf 

LES VALISES DES RÉPUBLICAINS ESPAGNOLS

elne.jpg

VENEZ NOMBREUX ASSISTER A LA CONFÉRENCE

AUX DIVERSES MANIFESTATIONS,

POUR NE PAS OUBLIER  

 

04/10/2015

Inauguration du Mémorial du Camp de Rivesaltes (66)

SAM_2764.jpg

Ça y est il est enfin sorti de terre le Mémorial du Camp de Rivesaltes, oui il est semi-enterré, d'une longueur de 220 mètres de long, 20 mètres de large et 4 mètres de haut. Il est signée par Rudy Ricciotti et Romain Passelac & François Roques. Après les travaux débutés en 2010, moi j'ai visité le camp pour la première fois en 2009, ce fut très émouvant. Son inauguration aura lieu le 16 octobre 2015, ce sera un vrai moment d'émotion car il reste encore beaucoup de familles de déportés.

INAUGURATION DU MÉMORIAL LE 16 OCTOBRE 2015

PHOTO DE NICOLE BERGÉ DE L’ÎLOT F

LE MÉMORIAL EST IMPLANTÉ EN SON CENTRE

CAMP RIVESALTES ILOT F OK.jpg

Le Camp de Rivesaltes est un immense terrain de plus de 600 hectares, dans une partie y est installée l'armée. Le mémorial lui, tout en béton sa superficie est de 4 000 m² dont, 1 200 m² d'exposition permanente, 400 m² d'exposition temporaire, un auditorium de 139 places, un centre de documentation ainsi qu'un espace pédagogique, aucune fenêtre à l’extérieur du bâtiment. 

SAM_1175 B.jpg

Sur l'îlot F d'une superficie de 42 hectares, au centre même du camp, parmi les ruines, il accueille ce mémorial qui rend hommage aux femmes, enfants, hommes qui ont été internés lors des différents événements comme :

- La guerre d'Espagne,

- La Seconde Guerre mondiale,

- La guerre d'Algérie,

- La Shoah.

054.jpg

Vous aurez tous les détails sur l'histoire du camp, des photos du camp et des travaux du mémorial, sur tout ce qui a attrait aux événements politiques dans le monde qui ont fait que ce camp (parmi d'autres en France) a existé.

http://www.aphg.fr/IMG/pdf/rivesaltes-4.03.15-bd.pdf 

SAM_1234.jpg

Pendant quelques temps en 1997, on entendait des bruits sur la menace d'une destruction totale du camp, une pétition signée par de nombreux citoyens mais aussi des personnalités dont Madame Simone Veil (déportée elle aussi avec sa famille dans un camp dont elle reviendra avec ses deux soeurs).

SAM_1238.jpg

Puis, en 1998 Monsieur Christian Bourquin Président du Conseil Général des Pyrénées-Orientales de 1998-2010, puis Président du Conseil Régional du Languedoc-Roussillon de 2010-2014 ou il décédera d'un cancer du rein à 59 ans.

TEXTE ECRIT : NE PAS OUBLIER NI L'HISTOIRE NI NOS ENNEMIS

les cicatrices ne sont toujours pas refermées, le seront elles un jour ? 

SAM_2779.jpg

Il avait pris la suite de Monsieur Georges Frêche lui-même décédé en cours de mandat en octobre 2010 de son poste de Président du Conseil du Languedoc-Roussillon (2004-2010), Monsieur Frêche était Maire de Montpellier de 1977 à 2004. Monsieur Bourquin annulera la décision de raser le camp, il commencera avec les associations représentant les communautés internés à parler du projet de Mémorial. En 2000, le site du camp de Rivesaltes est inscrit à l'inventaire des Monuments Historiques par le Ministère de la Culture Française.

SAM_1248.jpg  

Voir la note sur le Camp de Rivesaltes lors de ma première visite en 2009, j'ai été très émue, triste, sidérée de me trouver au milieu de ces baraquements encore debout, pour certains en ruine. Je n'avais vu que des photos de camps dans les livres, mais me retrouver au milieu de ces baraquements à perte de vue, de penser à la souffrance endurée, aux morts, aux déportations près du camp le chemin de fer, ça fait quelque chose.

TERMINUS DU CHEMIN DE FER A QUELQUES MÈTRES DU CAMP

320.jpg

LES MAJESTUEUSES  PYRÉNÉES ENNEIGÉES

d'où le grand froid sur cette grande plaine, balayée par le vent

277.jpg

Plusieurs entrées dans le camp (vous les verrez dans la note ci-dessous), des barbelés partout, un vent glacial sur cette immense plaine de Rivesaltes devant les magnifiques Pyrénées. 

http://jaimelesmuseesetvieillespierres.blogs.midilibre.com/archive/2011/02/09/musee-memorial-camps-de-rivesaltes.html

DÉBUT DES TRAVAUX DU MÉMORIAL DU CAMP DE RIVESALTES

 

Je vais vous parler de Nicole Bergé qui a fait elle aussi une énorme travail de recherche sur le camp. En effet pendant une année elle a arpenté le camp par tous les temps pour ramasser des objets de la vie quotidienne ayant appartenu à toutes ces personnes déportés dans le camp.

berge nicole argeles.jpg

Elle en a fait une belle et émouvante exposition qu'elle fait connaître dans différentes villes, j'ai eu la chance d'aller la voir à Argeles-sur-Mer à la Médiathèque Jean Ferrat. L'exposition s'appelle "Savoir une chose comme l'ayant vue", elle met très bien en scène les divers objets récupérées sur le site du camp.

DIFFÉRENTS OBJETS DE L'EXPOSITION DE NICOLE BERGE

 

Ça va des couverts, bouteilles, fonds de bouteilles, réchauds, boites de lait de la Croix Rouge Suisse, restes de chaussures, gourdes, boites de conserves, tessons de verre, charnières de fenêtres et portes, cadenas, fioles de médicaments etc...

AUTOPORTRAIT

2109.jpg

Autoportrait

Par les nombreuses formes et origines, les bouts de fil de fer barbelé trouvés sur le camp permettent de saisir les différentes "périodes d'occupation". Avec des morceaux de toiture, j'ai construit un caisson. Au fond du caisson, un miroir, sur le devant du caisson, un entrelacs de barbelés. Chaque visiteur peut s'approcher, découvrir son visage à travers à travers cette grille dangereuse et coupante et se voir ainsi dans le camp, derrière les barbelés.

COUVERTS RAMASSÉS DANS LE CAMP PAR NICOLE BERGÉ

2218.jpg

Qui peut être complètement assuré de ne jamais vivre un jour un drame comme celui du Camp de Rivesaltes ?

Qui peut-être sûr, de ne pas à avoir à fuir un jour son pays ? Tirer leçon de l'Histoire, c'est se projeter...

Source du texte Autoportrait de Nicole Bergé

OBJETS RAMASSÉS DANS LE CAMP PAR NICOLE BERGÉ

2212.jpg

Vous en saurez plus pour Nicole Bergé et son travail dans la note ci-dessous :   

http://jaimelesmuseesetvieillespierres.blogs.midilibre.com/archive/2012/03/16/nicole-berge.html

MIRADOR DANS LE CAMP

il y en avait plusieurs

SAM_1354.jpg

UN PEUPLE QUI OUBLIE SON PASSÉ

 SE CONDAMNE A LE REVIVRE

Wiston Churchill

L’INDÉPENDANT DU 9 JUILLET 2015

Jeudi 9 juillet 2015 sur le Mémorial du camp de Rivesaltes dans l'Indépendant.jpg

VENEZ NOMBREUX VISITER CE LIEU DE MÉMOIRE

POUR QUE LES GÉNÉRATIONS FUTURES

SACHENT L'HORREUR QUI S'EST

DÉROULÉE DANS CES CAMPS A NOS PORTES

POUR NE JAMAIS OUBLIER

11873471_1172145009467862_5389283525605526675_n.jpg