Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

27/02/2017

Mémorial du Camp d'Internement pour Nomades à Saliers (13)

DSCN1549.JPG

Suite au décret du 6 avril 1940 interdisant la circulation aux Nomades (Gens du Voyage) sur la totalité du territoire métropolitain, la répression s'est amplifiée contre les Tsiganes français et étrangers conduisant à l'ouverture de nombreux Camps d'Internement en France. Créé en 1942 par le régime de Vichy, le Camps de Saliers à été le seul camp d'internement pour les Tsiganes de la zone Sud.

 

Officiellement ouvert le 15 juin 1942, son caractère concentrationnaire, car il s'agit de pallier la surpopulation du Camp de Rivesaltes. Raciste, car il regroupait des personnes selon un critère racial : les Gitans ou Nomades. La majorité des internés sont de nationalité française, ce qui démontre que pour le Régime de Vichy, la "race prime sur la nationalité et abolit la citoyenneté".

MÉMORIAL DANS LE CAMP DE RIVESALTES

(le Mémorial du Camps de Rivesaltes a été inauguré le 6 octobre 2015,

c'est une des portes d’entrée au camp, il y en avait plusieurs)

 DSCN3691.jpg

Les autorités voulaient faire du Camp de Saliers un instrument de propagande pour répondre aux nombreuses critiques venues de l'étranger sur les conditions d'internement dans les Camps Français. Or les réalités matérielles de vie sont négligées. Les travaux de construction des cabanes, de type camarguais, ne sont pas terminés lorsque arrivent 60 hommes en provenance du Camp de Rivesaltes les 3 et 21 juillet 1942. Ils vont devoir participer à la construction des cabanes *.

STÈLE POUR LES TSIGANES AU CAMP DE RIVESALTES

1629700557.JPG

L'inscription suivante y est gravée, pour ne jamais oublier :

Toi qui ne connais ni frontières ni chaînes,

Toi dont la liberté coule dans tes veines.

La folie des hommes... la folie Hitlérienne,

Ici t'ont enfermé aux portes de la haine.

Toi qui passe, prie, que cela jamais ne revienne,

Dis-le... crie-le au monde, afin qu'il se souvienne.

Ces larmes d'acier sont des larmes de sang,

Souffrances des Tsiganes, Roms et Gitans.

14 Janvier 2009

livre SALIERS.jpg

Fin novembre 1942, un premier convoi arrive de du Camp de Rivesaltes, en décembre, on décompte 380 internés à raison de 10 à 15 personnes par cabane de 4 X 8 mètres. La situation sanitaire est déplorable, les familles subissent "un séjour particulièrement odieux" (d'après le rapport de l'Inspecteur des camps du 5 décembre 1944) : état d’inachèvement des cabanes, contact direct avec les parasites, manque de luminosité, chauffage insuffisant, pas d'adduction d'eau potable, ni d'évacuation des eaux usées, sous-alimentation.

CAMP TZIGANES SALIERS   IMG_0284.jpg

Au total, 677 personnes ont été enfermées dans ce camp, 227 enfants ont dû être "évacués", c'est-à-dire arrachés des bras de leur mère et confiés à des organismes divers. 25 personnes, dont 6 enfants, sont morts ici dans des conditions déplorables d'enfermement. Plusieurs personnes, non répertoriées officiellement, sont décédés peu de temps après avoir quitté le camp des suites de la mal-nutrition et des mauvais traitements. Tous sont à ajouter aux centaines de milliers de victimes européennes du Samudaripen ou génocide des Tsiganes.

2154398917.jpg

Voir note sur mon blog du Camp de Rivesaltes : 

http://jaimelesmuseesetvieillespierres.blogs.midilibre.com/archive/2011/02/09/musee-memorial-camps-de-rivesaltes.html

DES CHAMPS A PERTE DE VUE DERRIÈRE LA STÈLE DE SALIERS

(il ne reste plus rien du camp, ils ont voulu tout effacer de ce passé)

DSCN6400.JPG

Une très belle et émouvante exposition de Nicole BERGE que j'ai pu voir à Argeles-sur-Mer en 2013"Savoir une chose comme l'ayant vue" Rivesaltes. Elle a passé beaucoup de temps à arpenter de long en large cet immense Camp de Rivesaltes, ou elle a ramassés des centaines et des centaines d'objets dans le camp de la vie quotidienne des personnes enfermées. 

http://jaimelesmuseesetvieillespierres.blogs.midilibre.com/archive/2013/05/02/savoir-une-chose-comme-l-ayant-vue-de-nicole-berge.html

DSCN6382.JPG

Par confusion avec un camp militaire nazi, le camp subit une attaque aérienne alliée le 18 août 1944, 211 internés en profitent alors pour s'évader. Le Camp quasiment vide, ne sera dissout officiellement que le 15 octobre 1944, ses vestiges seront détruits en 1952, après le tournage du film de G. H. Clouzot "Le salaire de la peur". Par contre, des traces indélébiles ont marqué la mémoire des familles qui y ont vécu.

Ma Bister - N'Oublions Jamais !

(en langue Romani)  

Afin que jamais la mémoire ne défaille, la Ville d'Arles, en partenariat avec l'Association pour un Musée de la Résistance et de la Déportation du Pays d'Arles, décide de commémorer pour la première fois en 2006, le souvenir de ces hommes et femmes internés, sur ce lieu même où fut dressé le camp. La sculpture réalisée par Jean-Claude GUERRI perpétue le souvenir et devient dés lors le Mémorial du Camp d'Internement des Gitans à SALIERS

STÈLE DU MÉMORIAL DU CAMP DE SALIERS 

DSCN6370.JPG

* Les cabanes du Camp de Saliers, vous aurez plus de détails sur le camp, son histoire et les mémoires du camp, la construction des cabanes de gardians avec les toits en sagne- roseaux etc etc... 

Depuis l'année 2006, une stèle est et présente en bordure d'un immense champ, sur la Départementale 37 indiquant l'emplacement de l'entrée du Camp de Saliers.

DSCN6364 a.jpg

EN CES LIEUX

DIEU N'AVAIT PLUS DE LARMES

ET SON CŒUR

AVAIT CESSÉE DE BATTRE

(Source http://www.terres-fr.com/samudaripen.asp)

 

03/06/2016

Meeting de l'Air à la Base Aérienne 125 "Charles Monier" Istres (13)

les 4 et 5 juin 2016.jpg

Pour les passionnés d'aéronautique comme moi, j'aime beaucoup de choses dans la vie dont les avions, j'ai eu la chance de travailler dans une entreprise à Montpellier, comme sous-traitants pour : Dassault Aviation (Constructeur Aéronautique), Snecma (Société Nationale d'Essais et de Construction de Moteurs d'Avions) et l'Aérospatiale (Assemblages Hélicoptères Civils et Militaires) à Marignane.

 

Actuellement elle s'appelle Eurocopter j'y ait travaillé pendant près de 7 ans dont 3 ans sur le site même de l'Aérospatiale, la société se trouve derrière l'Aéroport Marseille Provence. Elle regroupe les lignes d'assemblage, un pôle d'essais, un centre de recherche sur la mécanique et les matériaux composites. La société emploie 8 500 employés et fabrique 33% des hélicoptères civils et militaires vendus dans le monde. 

ENTRÉE EUROCOPTER A MARIGNANE 

ANCIENNEMENT AÉROSPATIALE

(les photos du site sont interdites oups...

le gardien s'approche, quand je lui ait dit que

j'y avais travaillé, il m'as dit allez-y c'est bon)

IMG_8642.jpg

J'ai toujours aimé, depuis mon plus jeune âge les uniformes, dans le village à mon père je voyais passer les Carabiniers dans leurs beaux uniformes noirs avec des bandes rouges, la cartouchière blanche, le chapeau noir rigide avec la flamme or et leur voiture que j'aime toujours Alfa Romeo noire et rouge magnifique. J'aime tous les corps d'armée mais surtout les marins, peut-être parce que chez ma grand-mère paternelle il y avait une photo d'un oncle marin qui avait péri en mer, mais on ne nous a jamais vraiment raconté son histoire.

LA RADE DE TOULON ET SON PORT

(avec ses bateaux civils et militaires, vue depuis le Mont Faron

ce jour là le Porte Avions Charles de Gaulle se trouvait à quai)

IMG_8876.jpg

Et puis j'aime les marins car je les voyais souvent à Toulon ou nous prenions le bateau pour aller en Sardaigne ou en Corse, je voyais déjà les bâtiments militaires de la Marine Nationale. Lorsque j'avais 22 ans, j'ai même fait une demande pour m’enrôler dans l'Armée de Terre à Montpellier mais hélas pour moi j'ai été refusée car je venais de subir une intervention chirurgicale quelques mois avant, j'ai été très déçue car j'aurais aimée être militaire de carrière, mais bon je travaillais déjà alors tant pis. Voir la note sur cette très belle ville que j'aime et ou j'y ait pleins de beaux souvenirs :

http://jaimelesmuseesetvieillespierres.blogs.midilibre.com/archive/2014/07/30/le-memorial-du-debarquement-en-provence-83-812403.html 

L'ALPHA-JET A LA BASE 125 CHARLES MONIER A ISTRES

IMG_7103.JPG

Nous allons pouvoir assister au Meeting de l'Air d'Istres qui sera organisé les 4 et 5 juin 2016 sur la Base Aérienne 125 "Charles Monier". Je connais déjà cette base militaire car en 2013, je m'y suis rendue lors de la Fête de la Science. J'ai laissée ma voiture sur un parking, une navette avec des militaires de l'Armée de l'Air qui contrôlaient nos papiers nous emmenaient directement sur la piste ou se trouvaient les avions militaires, les hélicoptères, les moteurs, ainsi que de des expositions sur les avions etc.

LE ROND POINT DE LA PATROUILLE DE FRANCE

(inauguré en 1998 on y voit l'avion-école FOUGA MAGISTER

à Salon de Provence)

IMG_7990.jpg 

On pourras y voir une cinquantaine d'aéronefs, des avions civils et militaires, des avions français et étrangers ainsi que des avions anciens et modernes pour notre plus grands plaisir. On y verras aussi une démonstration de la Patrouille de France basée à Salon de Provence, pendant les années ou je travaillais à l'Aérospatiale, je les voyais souvent dans le ciel de Salon de Provence, c'était ma route pour rentrer à Montpellier, un spectacle éblouissant de les apercevoir.

FÊTE DE LA SCIENCE A ISTRES

A LA BASE AÉRIENNE 125 CHARLES MONIER

fete de la science istres.jpg1.jpg

Dans le cadre de Marseille-Provence 2013, Capitale Européenne de la Culture, la Fête de la Science avait installé 5 villages des Sciences sur : Aix en Provence, Marseille, Gardanne, Salon de Provence et Istres, du mercredi 9 au dimanche 13 octobre 2013.

BASE AÉRIENNE 125 CHARLES MONIER A ISTRES

(Fête de la Science année 2013)

Programme et plan sur le meeting du 4 et 5 juin 2016 :

http://fosa.fr/meetingdelair/wp-content/uploads/2016/01/Programme-et-Plan-meeting-Istres.pdf?980c2f 

13335572_1089353981122305_3505498714400882548_n.jpg

Istres possède la plus longue piste d’atterrissage d'Europe, sa longueur est de 5 km, elle a été choisie par les américains en cas de problème, pour que la navette spatiale américaine puisse se poser en toute sécurité.

LE C135 FR RAVITAILLEUR EN VOL BASÉE A ISTRES

IMG_7322.JPG 

AU BOUT DE LA PERCHE SE TROUVE LE PANIER

(pour le ravitaillement de carburant en vol)

IMG_7114.jpg

Pour vous monterer que j'adore tous les avions et hélicoptères de notre Armée de l'Air, mais aussi tous les avions anciens depuis Louis Blériot, j'ai visité au mois d’août 2015 le Musée des Avions de Chasse à Montélimar.

L'AVION LE BLÉRIOT XI AVEC LE MANNEQUIN LOUIS BLÉRIOT

DSCN1239.jpg

Magnifique musée ouvert en 1985, on peut y voir l'authentique avion Blériot XI construit en 1909 avec son moteur Anzani de 25 cv et de tous ses équipements d'origine. Il mesure 8 mètres de long pour 8 m 40 d'envergure, il a une vitesse de 65 km/heure pour un poids de 300 kg. Je vous ferais une note sur ce merveilleux et très intéressant musée des avions de chasse, on en a profité pour goûter au nougat de Montélimar.

MIRAGE F1 DANS UN DES HANGARS

AU MUSÉE DES AVIONS DE CHASSE A MONTÉLIMAR 

MIRAGE F1 DSCN1135.jpg

Je me suis rendue aux Portes Ouvertes de l'école ESMA Aviation Académie à Mauguio au Nord de Montpellier, elle prépare les étudiants qui souhaitent embrasser une carrière au sein du secteur de l'aviation aux différents métiers de l'air. On forme aux métiers de pilotes, hôtesses et stewards, mécaniciens de maintenance, agents d'escales et agents de pistes etc.

LE RAFALE A LA BASE AÉRIENNE 125 CHARLES MONIER A ISTRES

IMG_7192.JPG

JE VOUS INVITE TOUS A VOUS RENDRE

AU MEETING AÉRIEN A LA BASE AÉRIENNE 125

POUR UN WEEK-END DE FOLIE

VOUS RESTEREZ BOUCHE-BÉE

DEVANT CES MAGNIFIQUES AVIONS

 

22/05/2016

Conférence à la Grande Motte sur la vie de château pendant la Guerre de Cent Ans

Capture 2.JPG

Une nouvelle conférence "La Vie de Château pendant la Guerre de Cent Ans" avec le Cercle d'Initiatives Culturelles de la Grande Motte. Malgré et à cause des difficultés politiques, financières, économiques, démographiques et sociales que connait la France au XIVe et XVe siècle, émerge peu à peu un nouveau modèle curial, plus prestigieux et plus fastueux.

La Conférence aura lieu le :

Mardi 24 Mai 2016 à 18 h 15

Entrée Libre

LA GRANDE PYRAMIDE DE LA GRANDE MOTTE

(vue depuis la mer)

062.jpg

La guerre permet la concentration de la richesse autour du souverain qui met en scène la royauté et rassemble autour de lui une cour nombreuse et brillante, instrument de cohésion politique. Cette politique de prestige se traduit par la construction de nouveaux châteaux, plus confortables et plus hiérarchisés, par la ritualisation de la vie du roi et de la cour et par des fêtes somptueuses qui marquent les grands événements.

LA GRANDE MOTTE VUE DEPUIS LA MER

(une partie de la ville seulement) 

066.jpg

Adresse

Centre d'Initiatives Culturelles de la Grande Motte

Place du 1er Octobre 1974

34280 La Grande Motte

Ce modèle se répand dans toute la noblesse française et même dans la grande bourgeoisie urbaine qui se développe avec la reprise économique du XVe siècle. Seuls se retrouveront mis à l'écart les petits nobles de province ruinés.

LORS DE NOS PROMENADES SUR LA LONGUE PLAGE

(depuis Carnon jusqu'à la Grande Motte au loin,

très belle balade même en hiver)

033.jpg

Ainsi se développent de nouvelles normes de la société aristocratique et la recherche d'un nouveau modèle humain, "l'homme courtois".

Cette conférence seras donnée par : Madame Monique Dunoyer Agrégée d'Histoire

Mardi 24 Mai 2016 à 18 heures 15 précises entrée libre

LES PHARES DE L’ENTRÉE DU PORT DE PLAISANCE

DE LA GRANDE MOTTE 

118.jpg

VENEZ NOMBREUX ASSISTER AUX CONFÉRENCES

TOUJOURS TRÈS INTÉRESSANTES

 

24/08/2015

Cérémonies du 71e Anniversaire de la Libération de Montpellier (34)

22565_307_liberation.jpg

Le 29 et 30 août 2015, nous allons célébrer le "71e Anniversaire de la Libération de Montpellier le 29 août 1944". Les troupes françaises ont défilé dans les rues de Montpellier en présence du Général de Lattre de Tassigny (on peut voir les photos de la Libération des différentes villes Héraultaises au Centre Régional de la Résistance à Castelnau le Lez. La joie, le bonheur, les rires, les pleurs au passage des chars, camions, camionnettes remplies de militaires, pouvait se lire dans les yeux de l'immense foule venue les accueillir en héros le 2 septembre 1944.

Centre Régional d'Histoire de la Résistance et de la Déportation

à Castelnau le Lez

DSCN1368.JPG

Nous allons rendre hommage à tous ces hommes et femmes, à cette génération de la guerre, à tous ceux qui ont perdu leurs vies lors de ce conflit. Mais aussi à tous ceux qui ont souffert de cette guerre, à tous les survivants.

Centre Régional de la Résistance et de la Déportation

à Castelnau le Lez

IMG_1940.jpg

Mais aussi, pour "Ne Jamais Oublier" ce que ces hommes et ces femmes ont fait pour en sauver d'autres lors des événements de 1939 - 1945. La Libération de la France a débuté le 6 juin 1944 avec le débarquement des Alliés en Normandie.

Centre Régional d'Histoire de la Résistance et de la Déportation

à Castelnau le Lez

DSCN1415.JPG

Voir site Internet sur le 70e anniversaire de la Libération de la France et de la victoire sur le nazisme :

http://www.le70e.fr/fr 

Programme avec toutes les manifestations qui vont avoir lieu à Montpellier et Montferrier-sur-Lez ou furent fusillés par les allemands, six hommes la veille de la libération, les commémorations débuteront à Montferrier-sur-Lez.

http://mtp-info.fr/index.php/commune/montpellier/8658-montpellier-fete-la-liberation-les-29-et-30-aout-2015

STÈLE COMMÉMORATIVE A MONTFERRIER LE LEZ

(ce fut contre ce mur que les six hommes furent exécutés)

DSCN3917.JPG

IMAGE SUR LE SITE DE PIERRESVIVES

la Cité des Savoirs et du Sport pour Tous

plusieurs expositions s'y déroulent

(le blason de Montpellier Notre Dame des Tables)

montferrier.jpg

http://pierresvives.herault.fr/ressource/ao%C3%BBt-1944-lh%C3%A9rault-lib%C3%A9r%C3%A9

LA PLAQUE EN FACE DE LA VILLA DES ROSIERS

(lieu de torture de la Gestapo à Montpellier)

DSCN1847.JPG

La "Villa des Rosiers" se situe au 4, de l'avenue de Castelnau à Montpellier, elle fut le lieu privilégié de tortures à la fois physiques et morales. De l'autre côté de la rue y est apposée une plaque qui indique : En ce lieu, qui fut de novembre 1942 à juillet 1944 le siège de la "Gestapo", furent cruellement interrogés et torturés des centaines de résistants en préfiguration du peloton d’exécution ou de l'agonie lente des camps d'extermination nazis.

LA VILLA DES ROSIERS

(actuellement y sont installés de petits appartements)

VILLA DES ROSIERS  DSCN3997.jpg

P.S. : je ferais une note un peu plus tard sur les lieux (il y en quelques uns) ou la Gestapo torturait, dans des endroits insolites qui ont gardé ces "Lieux de Mémoire" tels quels, j'en ait visité quelques uns... C'est très émouvant de visiter ces lieux lorsqu'on connait l'histoire, voir les graffitis laissés par ces hommes et femmes qui n'en réchapperont pas c'est très triste.

HALL D’ENTRÉE DE LA VILLA DES ROSIERS

(après la porte en fer)

DSCN1924.jpg

Voir la chronologie de la libération de Montpellier :

http://www.voussaveztout.com/actu_en-live-suivez-en-photos-la-ceremonie-de-la-liberation-de-montpellier-libere-le-29-aout-1944.html

Centre Régional d'Histoire de la Résistance et de la Déportation

à Castelnau le Lez

DSCN1362.JPG

Cette année nous fêterons deux événements très importants, le premier, le "71e Anniversaire de la Libération de Montpellier" mais aussi, les "70 ans de la fin de la Seconde Guerre Mondiale 1939 - 1945". En effet le 8 mai 1945, les cloches de toutes les églises de France sonnaient la fin de la guerre.

LE GÉNÉRAL DE LATTRE DE TASSIGNY

DEVANT L'ARC DE TRIOMPHE A MONTPELLIER LE 2/09/1944

Centre Régional d'Histoire de la Résistance et de la Déportation

DSCN1370.jpg

L'ARC DE TRIOMPHE A MONTPELLIER DE NOS JOURS

123.jpg

POUR CEUX ET CELLES MORTS AU CHAMP D'HONNEUR

Ils ne vieilliront pas comme nous,

Qui leur avons survécu,

Ils ne connaîtront jamais,

L'outrage ni le poids des années.

Quand viendra l'heure du

Crépuscule et celle de l'aurore,

Nous nous souviendrons d'eux.

Cette portion d'un poème "Pour ceux morts au champ d'honneur" fut écrit par Laurence Binyon (1869 - 1943). On croit que le poème a été composé durant les premières semaines de la Première Guerre Mondiale alors que la liste des morts et blessés était très longue et que les perspectives pour l'avenir étaient très sombres.

(Source du poème)

http://ecolechataigniers.cattenieres.pagesperso-orange.fr/poemes%20guerre.htm

DSCN1351.jpg

La photo la plus célèbre du grand héros de la Résistance que fut Jean Moulin a été prise dans la Promenade Royale du Parc du Peyrou. S'y trouve un magnifique aqueduc de 7 km qui alimentait Montpellier en eau depuis la source du Lez, le réservoir est surmonté du très beau château d'eau. La plaque qui lui rends hommage lors du centenaire de sa naissance a été apposée le 20 juin 1999 par notre Député Maire Monsieur Georges Frêche aujourd'hui disparu.


POUR NE JAMAIS OUBLIER

TRANSMETTRE AUX GÉNÉRATIONS FUTURES

POUR QUE LA LIBERTÉ VIVE TOUJOURS

DANS NOTRE PAYS ET DANS LE MONDE

BOUGIE.jpg

 

06/05/2015

Le Musée Bunker 638 de la Seconde Guerre Mondiale à la Tamarissière à Agde (34)

AGDE LA BUNKER.jpg

Découvrez l'Histoire d'Agde pendant la Seconde Guerre Mondiale dans un authentique "Bunker" au cœur de la Tamarissière !

UN BUNKER EFFONDRÉ

(sur le haut une espèce de rampe de lancement en fer)

K.jpg

Après de longs mois de travaux réalisés, "l'Association Agde Histoire 39 - 45" est fière de vous annoncer l'inauguration du "Bunker de la Tamarissière". Elle se déroulera le week-end du 8, 9 et 10 mai 2015 (ouverture pour les visites de 9 h à 18 h).

LA PLAGE DE LA TAMARISSIERE

(à droite le bois de pins, le camping et les bunkers)

A5.jpg

Si vous souhaitez rejoindre cette association contactez David Mallen dont voici le mail :

agdehistoire3945@yahoo.fr

JE SUIS SUR LE TOIT D'UN BUNKER

(une partie de la plage de la Tamarissière)

A.jpg

Nous comptons sur votre présence pour cette première présentation de ce projet unique dans le Sud de la France.

Venez nombreux pour ce rendez-vous avec l'Histoire

Avec Notre Histoire !

(Source Hérault Tribune et David Mallen)

A6.jpg

JE PENSE QUE LE BUNKER 638 EST CELUI CI

(à vérifier car il se trouve à l'intérieur du Camping la Tamarissière)

A3.jpg

LIVRE DE DAVID MALLEN

agde 1.jpg

Sur la longue plage de la Tamarissière ou il fait bon se promener, adossée à la pinède on peut découvrir de nombreux blockhaus (bunkers) de la Seconde Guerre Mondiale. Certains sont en très bon état de conservation, certains ont gardé leur camouflage d'époque même si, certains sont tagués.

LES DEUX BUNKERS SUR LA PLAGE

A1.jpg

D'autres sont ensevelis on ne voit qu'un monticule de sable et un coin du bunker, mais d'autres sont entièrement à l'air libre en très bon état. C'est émouvant de les voir, les portes en fer, certaines sont condamnés par des serrures mais d'autres on pourrait pousser la porte et y entrer (ma curiosité me dit vas-y mais ma raison me dit, c'est quand même dangereux), alors non avec regret mais non.

UN AUTRE BUNKER AVEC L’ÉCHELLE ET L’ENTRÉE BOUCHÉE

(pour moitié dans le bois de pins, l'autre partie dans le camping)

B.jpg

Je monte sur le toit et j'aperçois des tubes en fer, je pense que ce sont des aérations pour le bunker, des échelles en fer au dessus de la porte d'entrée au 3/4 bouchée par le sable. En tout cas je trouve qu'on devrait les valoriser car c'est un Patrimoine Historique qu'il faut garder pour "Se Souvenir pour ne Jamais Oublier".

E.jpg

LA NATURE A REPRIS SES DROITS

(une très belle flore sur ces dunes et ces pins face à la mer)

A2.jpg

A Agde se trouvait un "Camp d'Internement" qui a fonctionné durant 5 ans. Avant de rejoindre les différents "Camps de la Mort", les déportés y séjournaient en transit, c'était le cas au camp d'Agde. Ce camp construit début 1939 a rassemblé jusqu'à 24 000 personnes, il a été détruit en août 1944 après le départ de l'armée allemande. A sa place aujourd'hui se trouve le "Collège René Cassin" place des Enfants d'Izieu, une plaque en explique son histoire :

Ici au Camp d'Agde, jusqu'à 1200 enfants juifs et tziganes

furent internés par le régime de Vichy et ses complices.

300 de ces enfants avaient moins de 3 ans.

En mars 1941, ils furent envoyés vers d'autres camps.

Enfin fin octobre 1940 et mars 1941,

120 enfants juifs et 15 tziganes

furent sauvés de la déportation vers les camps nazis

grâce au courage de Madame Sabine ZLATIN, "la Dame d'Izieu"

En mémoire de tous les enfants

qui ne sont jamais revenus des camps, nous n'oublierons pas.

LA STÈLE COMMÉMORANT LE CAMP D'AGDE

A4.jpg

Ici était le Camp d'Agde

Des dizaines de milliers d'hommes

Y séjournèrent

Dans leur marche vers la Liberté

UN COLLÈGE A L'EMPLACEMENT DU CAMP D'AGDE

(là ou des enfants ont souffert... maintenant des enfants rient et jouent)

A41.jpg

Voir les emplacements de ces bunkers sur la Tamarissière sur ce site avec des informations :

http://www.maquetland.com/article-phototheque/3019-herault-le-grau-d-agde-camping-de-la-tamarissiere

C.jpg

Venez nombreux visiter ce lieu de mémoire,

J'essayerais de faire des recherches sur ce lieu

Mais achetez le livre de David Mallen, vous en saurez plus

Sur Agde et l'occupation allemande à Agde

Jolies rencontres sur la Plage la Tamarissière

TAM.jpg

INAUGURATION DU BUNKER 638

Le Samedi 9 mai 2015

Voir les photos sur le site ci-dessous

http://www.herault-tribune.com/articles/27973/agde-la-tamarissiere-le-bunker-agathois-reveille-la-memoire-de-l-occupation/

 

27/01/2015

Commémoration du 70e anniversaire la Libération des Camps de la mort

CASTELNAU LE LEZ.jpg

TENUES DE DÉPORTÉS HOMMES ET FEMMES

(Musée de la Résistance et de la Déportation à Castelnau le Lez)

Il y a 70 ans, le 27 janvier 1945, l'armée soviétique libérait le "Camp d'Extermination d'Auschwitz-Birkenau en Pologne". Soixante dix ans plus tard, des cérémonies de commémoration sont organisées demain dans le camp, en présence de plusieurs chefs d’État et de plusieurs survivants.

LA VRAIE PORTE D’ENTRÉE DU CAMP D'AUSCHWITZ

auschwitz.jpg

RECONSTITUTION DE L’ENTRÉE DU CAMP D'AUSCHWITZ

"Arbeit Macht Frei - le Travail Rend Libre"

(Musée de la Résistance et de la Déportation à Castelnau le Lez) 

CASTELNAU LE LEZ.jpg1.jpg

Dans ces camps, régnait la mort en permanence, la peur, la souffrance, le désespoir, la faim, le froid plus d'un million de personnes y ont péri en cinq ans dont prés de 960 000 Juifs de plusieurs pays d'Europe. Nous avons ici même en France plusieurs Camps ou des enfermements, des déportations eurent lieu.

LE LIVRE DE DAVID MALLEN D'AGDE

(un blockhaus va devenir un musée de la guerre de 39 -45)

IMG_4951 couv.jpg

Urne en céramique contenant de la terre du Camp de Déportation de Buchenwald, bloc de granit provenant de la Carrière du Camp de Mauthausen et barbelés. Ils se trouvent au "Musée de la Résistance et de la Déportation de Castelnau le Lez", je vous en parlerais dans une autre note car il est très intéressant. 

CASTELNAU LE LEZ.jpg2.jpg

Vous verrez plus bas ceux que j'ai visité et qui m'ont beaucoup touchée, je ne croyais pas que si près de nous se trouvaient autant de Camps, certains n'existent plus comme le Camp d'Agde ou le Camp de Concentration d'Argeles-sur-Mer. Une association s'occupe de conserver "le souvenir du camp de réfugiés d'Agde", elle se nomme A.M.C.A soit : Association pour la Mémoire du Camp d'Agde.

LE BLOCKHAUS BIENTÔT MUSÉE

(il se trouve sur la plage de la TAMARISSIERE à AGDE)

IMG_5764.jpg

A ce jour, Place des Enfants d'Izieu, à la place du Camp d'Agde se trouve le Collège René Cassin (1887 - 1976). Le monument en demi cercle, a été inauguré le 12 février 1989, sur la stèle du milieu se trouve cette inscription :  1939 - 1943, ici était le Camp d'Agde, des dizaines de milliers d'hommes y séjournèrent dans leur marche vers la liberté.

AGDE CAMP.jpg

Une plaque sur la façade du "Collège René Cassin" dit :

Ici, au Camp d'Agde, jusqu'à 1200 enfants Juifs et Tziganes furent internés par le régime de Vichy et ses complices. 300 de ces enfants avaient moins de 3 ans. En mars 1941, ils furent envoyés vers d'autres camps. Entre fin octobre 1940 et mars 1941, 120 enfants Juifs et 15 enfants Tziganes furent sauvés de la déportation vers les camps nazis grâce au courage de Madame Sabine Zlatin, "la Dame d'Izieu". En mémoire de tous les enfants qui ne sont jamais revenus des camps, nous n'oublierons pas.

STÈLE OU SE TROUVAIT LE CAMP D'AGDE

AGDE CAMP.jpg1.jpg

Ce camp de concentration et de transit (construit début 1939, il fut détruit en août 1944 après le départ de l'armée allemande) a abrité de 1939 à 1943 des Espagnols, des Belges, des Tchèques, des Indochinois et des Juifs. Plusieurs expositions et conférences lui ont été consacrés à la Maison des Savoirs à Agde, très intéressantes.

Voir le site Hérault Tribune qui vous en apprendra plus sur le Camp d'Agde :

http://www.herault-tribune.com/articles/26022/agde-le-camp-de-concentration-et-d-internement-d-agde-a-fonctionne-durant-5-ans/ 

AGDE MEMOIRE DU CAMP D'AGDE 1939-1942.jpg

Voir note sur le "Camp de Rivesaltes" qui va devenir le "Site Musée-Mémorial du Camp de Rivesaltes", ce Camp fut un lieu de déportation des Juifs entre autre, les travaux sont cours. Le Musée va ouvrir ses portes en juin 2015, j'ai hâte de le visiter, ce sera certainement très émouvant. Déjà, rien que de se balader parmi les ruines de ce Camp, parmi les baraquements encore debout à perte de vue, c'est très difficile de penser à ce qui s'y est passé.

http://jaimelesmuseesetvieillespierres.blogs.midilibre.com/archive/2011/02/09/musee-memorial-camps-de-rivesaltes.html

GRENOBLE AFFICHE OK.jpg

Voir note sur la Maternité Suisse, une jeune infirmière de 24 ans, Élisabeth Eidenbenz fit naître et sauva 597 enfants et mamans qui se trouvaient au Camp de Rivesaltes :

http://jaimelesmuseesetvieillespierres.blogs.midilibre.com/archive/2013/06/21/maternite-d-elne.html

MUSÉE DE LA RÉSISTANCE ET DE LA DÉPORTATION A GRENOBLE

http://www.resistance-en-isere.fr/

IMG_5531.jpg

L’ÉTOILE JAUNE

(Musée de la Résistance et de la Déportation à Grenoble)

003.jpg

Cette étoile jaune a été portée à Paris par Charles Dreyfous (Fonds Jacques Mantoux, coll, MRDI - Musée de la Résistance et de la Déportation de Grenoble). L'obligation faite aux Juifs de plus de six ans de porter l'étoile jaune ne vaut que pour la zone occupée.

MATÉRIEL POUR LA FABRICATION DE FAUX PAPIERS

(Musée de la Résistance et de la Déportation à Grenoble)

1473031060.jpg

SITE MÉMORIAL DU CAMP DES MILLES A AIX EN PROVENCE

(c'était une ancienne tuilerie)

CAMP DES MILLES.jpg

De cet endroit, en aout et septembre 1942, plus de deux mille hommes, femmes et enfants Juifs ont été déportés du Camp des Milles au Camp d'extermination nazi d'Auschwitz, via Drancy.

LE WAGON - SOUVENIR DE LA DÉPORTATION VERS AUSCHWITZ

(dans ce wagon : 40 hommes mais 8 chevaux)

027.jpg

Réfugiés d'Europe centrale ou Juifs de France, Ils ont été livrés par le gouvernement de Vichy avant même l'occupation allemande de la zone sud. Parmi eux, une centaine d'enfants et d'adolescents, le plus jeune n'avait qu'un an.

023.jpg

Site Web du Camp des Milles à Aix en Provence, j'ai pu le visiter un peu trop vite pour moi, c'est très émouvant de s'y trouver et voir ces lieux ou tant d'êtres humains ont souffert avant d'être déportés.

GARE DES MILLES AVEC CHEMIN DE FER VERS LA MORT

(on l'appelait le Chemin des Déportés, un aller sans retour...)

009.jpg

Nous avions avec nous lors de la visite, une personne disparue depuis, qui était claustrophobe et ne supportait pas de se retrouver dans ce lieu, nous avons du un peu précipiter notre sortie. J'ai prévu d'y retourner, chaque personne devrait y aller, demain des commémorations importantes vont y avoir lieu :

http://www.campdesmilles.org/index.html

002.jpg

Gardons-en la Mémoire,

Pour aujourd'hui et pour demain.

 

24/12/2014

Joyeuses Fêtes à Tous, la Trêve de Noël de nos Poilus 1914 - 2014

bleuet.jpg

Symbole du Souvenir National, le Bleuet de France

Je n'avais pas envie de mettre un poème comme d'habitude pour ces fêtes de Noël, alors en cette année de commémoration de la Grande Guerre de 1914 - 1918, j'ai eu envie de rendre hommage à tous nos Poilus qui ont donné leur vie pour qu'on retrouve notre "Liberté". Mais aussi à tous ces soldats qui sont morts dans cette guerre dans le monde entier, sans aucune distinction de nationalité car, pleurer ses morts, avoir du chagrin est la même souffrance pour tous sans exception, personne ne souffre plus qu'un autre !

3.jpg

Dans un Forum j'ai trouvé ces écrits de Laurent59 en 2009 :

Bientôt Noël, je relis régulièrement quelques lettres de Poilus qui passent leur premier Noël de guerre en décembre 1914. Les illusions sont perdues et cette guerre qui se voulait courte, n'en finit pas de durer.

Voici un extrait de deux courriers écrits sur le "Front de l'Argonne" en hiver 1914, les deux hommes sont de la même Compagnie (19e), du même Régiment (272e) mais pas du même Rang.

Lettre datée du 25 décembre 1914, tranchées près de Servon, auteur : Capitaine Pierre Quentin Bauchart.

Le temps est presque beau, ce matin, juste assez de neige pour nous rappeler que c'est le soir de Noël, et les tranchées en sont saupoudrées. Comme réveillon, j'offre à mes hommes une avancée de quelques mètres vers les Boches (Allemands), les tranchées s’enchevêtrent et deviennent inextricables, d'autant plus que plupart sont inondées.

4.jpg

Je serais plein, non seulement de courage mais d'entrain si je pensais au moins à vous... Merry Christmas ! Quelle ironie ! Il est né le divin enfant qui apportera aux hommes la doctrine d’amour. Mais les hommes l'ont crucifié ! Et continuent à le faire... Vaillant Noël pour les femmes et les enfants de France ! Noël, c'est le jour de l'Espoir...

Dans la même tranchée, le même jour, le Caporal Louis Bénard écrit :

Jour de Noël ! Mais plutôt Noël des gueux ! Nous sommes dans la tranchée, le réveillon n'est guère réussi, nous avons mangé un biscuit avec une tasse de thé ! Quelle fête ! Un de mes camarades nous a chanté Minuit Chrétien, cela ne manquait pas d'une certaine grandeur au milieu de la fusillade intense. J'ai hâte de rentrer, tu me manques tellement, les enfants me manquent aussi. Ici on survit dans le froid et la misère, heureusement, notre Capitaine Pierre Quentin Bauchart veille sur nous.

Le Capitaine Pierre Quentin Bauchart sera tué le 7 octobre 1916 dans la Somme. Le Caporal Louis Bénard envoya une lettre par jour à sa femme bien-aimée, il survivra à cette guerre sans aucune blessure. Après ces quatre longues années de guerre, ces premiers mots seront... "j'ai honte d'être encore en vie" ! Émouvant n'est ce pas ?

Dans le gourbis "Noël 1914" avec les hommes de la 19e Compagnie Argonne.

B1.jpg

Je voulais aussi vous parler de cette fameuse "Trêve de Noël" qui a eu lieu dans certaines tranchées du Front. Ces fraternisations ont été longtemps tenues cachées, il ne fallait surtout pas en parler car les Français et les Allemands, vont sortir de leurs tranchées et venir à la rencontre les uns des autres, ils ont échangés des cigarettes, journaux etc, et puis la guerre à repris comme avant.

A1.jpg

Paroles de Poilus, lettres et carnets du front 1914-1918 - Librio-(extrait)

Tranchées-Palace, le 14 décembre 1914 :

Chers parents,

Il se passe des faits à la guerre que vous ne croiriez pas, moi-même, je ne l'aurais pas cru si je ne l'avais pas vu, la guerre semble autre chose, eh bien, elle est sabotée. Avant-hier et cela a duré deux jours dans les tranchées que le 90e occupe en ce moment. "Français et Allemands se sont serrés la main", incroyable je vous dis ! Pas moi, j'en aurais eu regret. Voilà comment cela est arrivé : les Boches (Allemands) arborent un drapeau blanc et gueulent : "Kamarades, Kamarades, rendez-vous".

1766345128.jpg

Ils sortent alors de leurs tranchées, sans armes, rien du tout, l'Officier en tête, nous en faisons autant et cela a été une visite d'une tranchée à l'autre, échange de cigares, cigarettes, et à cent mètres d'autres se tiraient dessus, je vous assure, si nous ne sommes pas propres, eux sont rudement sales, dégoûtants ils sont, et je crois qu'ils en ont marre eux aussi. Mais depuis, cela a changé on ne communique plus, je vous relate ce petit fait, mais n'en dites rien à personne, nous ne devons même pas en parler à d'autres soldats.

Je vous embrasse bien fort tous les trois.

Votre fils, Gervais.

boule de noêl 1.jpg

Celui qui n'a pas Noël dans le cœur,

Ne le trouvera jamais au pied d'un arbre.

(Roy Lemon Smith)

* * * * * * * * * *

Revenons aux choses essentielles,

Prenons garde, le Monde est fragile...

Une pensée pour tous les disparus de la Guerre,

Pour toutes les personnes qui nous manquent !

Pour nos familles et nos amis,

Je vous souhaite à toutes et tous,

De très Joyeuses fêtes de Noël.

 

10/11/2014

Pour Mémoire, commémoration de l'Armistice du 11 novembre 1918 en 2014

492169154.2.jpg

En cette année de "Commémoration du Centenaire de la Première Guerre Mondiale 14-18", le cycle des manifestations nationales et internationales on débuté. Cet événement sert à transmettre aux jeunes générations l'histoire et les mémoires de ce conflit.  Dans quelques jours nous allons fêter l'Armistice, dans un wagon à l’intérieur feutré, stationné dans la clairière de "Rethondes en forêt de Compiègne", le 11 novembre 1918 à 5 h 15 c'est là que fut signé "l'Armistice" (arrêt des combats) de la Première Grande Guerre par les Alliés et les Allemands. Il fut effectif à 11 h, le "Cessez-le-Feu" sonne sur le Front, mettant ainsi fin à quatre années de guerre. Ce cessez-le-feu marqua la fin de la Grande Guerre et la capitulation de l'Allemagne, dans toute la France, les cloches sonnèrent à la volée.

11-novembre.gif

Hommage aux Poilus, avec la très belle exposition de la "Collection de Monsieur Jean Pierre MALKA", avec de nombreux objets, elle se trouvait à l'époque à la Mairie de Palavas-les-Flots, actuellement elle se trouve au "Phare de Palavas-les-Flots" voir note ci-dessous :

http://jaimelesmuseesetvieillespierres.blogs.midilibre.com/archive/2011/11/07/hommage-aux-poilus.html

IMG_0304 OK.jpg

Après quatre années de batailles acharnées, le bilan était lourd : 8 millions de morts, 6 millions d'invalides et de gueules cassées, des pays, villes et villages sont à bout de souffle. Depuis, de nombreux hommages ont été rendus aux "Poilus", c'est les noms donnés aux soldats français de cette guerre.

IMG_0293OK.jpg

La première célébration en 1919 fut discrète, avec l'organisation d'une simple cérémonie dans la chapelle des Invalides en présence du Général Foch. La suivante, en 1920, fut consacrée pour la première fois aux soldats non identifiés morts sur le champ de bataille et dans les tranchées.

Voici le témoignage de "Monsieur PONTICELLI" dans une interview au journal Libération :

http://www.liberation.fr/societe/2014/08/05/lazare-ponticelli-le-temoignage-du-dernier-poilu_1075743

COLLECTION DE M. JEAN PIERRE MALKA

(il change parfois les objets, sa collection est exceptionnelle)

IMG_0407.JPG

A cette occasion, la dépouille d'un "Soldat Inconnu" fauché dans la fleur de l'âge à Verdun fut déposée sous "l'Arc de Triomphe à Paris". Une flamme du souvenir, ravivée tous les soirs à 18 h 30, brûle depuis 1923 sur cette tombe. A cette date, le 11 novembre avait déjà été institué comme jour férié en France.

3044159927_1_9_3ThhLqk6.jpg

Le "Dernier Poilu" s'est éteint hélas à l'âge de 110 ans, c'était Monsieur Lazare PONTICELLI le 12 mars 2008, la France lui a offert des "Obsèques Nationales" très émouvantes que j'ai suivi à la télévision. Voici la note qui vous en apprendra un peu plus sur lui et ses compagnons d'armes partis avant lui :

http://jaimelesmuseesetvieillespierres.blogs.midilibre.com/archive/2013/11/08/centenaire-de-la-premiere-guerre-mondiale-788345.html


Gaston BIRON, tué à 31 ans en septembre 1916,

Lettre à sa mère de  juin 1916,

Cité dans "Paroles de Poilus".

"J'avais rêvé avant mon départ en permission que ces six jours seraient pour moi six jours trop courts de bonheur, et que partout je serais reçu les bras ouverts, je pensais, avec juste raison je crois, que l'on serait aussi heureux de me revoir. Je me suis trompé, quelques-uns se sont montrés franchement indifférents, d'autres m'ont presque laissé comprendre qu'ils étaient étonnés que je ne sois pas encore tué.

COLLECTION DE M. JEAN PIERRE MALKA

 

Je vais donc essayer d'oublier comme on m'a oublié, ce sera certainement plus difficile. Maintenant je vais me sentir bien seul. Puissent les hasards de la guerre ne pas me faire infirme pour toujours, plutôt la mort, c'est maintenant mon seul espoir".

2773429132.jpg

N'oublions rien du passé,

Ce n'est qu'avec le passé,

Qu'on fait l'Avenir.

(Anatole France)

 

05/11/2014

Exposition sur "la Grande Guerre" au Musée du Colombier à Alès (30)

A.jpg

Une exposition sur la Grande Guerre à découvrir jusqu'au 16 novembre 2014 au "Musée du Colombier à Alès". On pourras y découvrir des témoignages photographiques et archéologiques sur la Grande Guerre de 14-18. Un voyage émouvant dans le passé, éclairé à la fois par les témoignages contemporains et les recherches actuelles. Une exposition à voir tous les jours de 14 h à 18 h jusqu'au 16 novembre 2014, l'entrée est gratuite.

IMG_3319.jpg

Adresse : Musée du Colombier

Rue Jean Mayodon

30100 ALES

IMG_0184 OK.jpg

A la fois proche et lointaine, la Grande Guerre de 1914-1918 a commencé il y a 100 ans, au travers des photographies d"époque, ses spécificités sont révélées au public. La vie dans les tranchées, les nouveaux armements ainsi que le terrible bilan du conflit sont évoqués de façon saisissante par des témoins directs, "les photographes".

SAM_9111.jpg

En complément, les fouilles archéologiques enrichissent notre connaissance de la vie des "Poilus" depuis plusieurs années. Une salle de l'exposition nous en dit plus sur les rapports de cette discipline, essentielle pour notre compréhension de la Première Guerre Mondiale.

IMG_3452.jpg

Cette exposition est organisée par Alès Agglomération - Musée d'Alès, les photographies sont issues de la "collection de Monsieur Jean-François GALLIER, président de l'Association Alèsienne de Conservation et de Promotion du Patrimoine - AACPP".

SAM_0225.jpg

Sur ma note du 8 février 2014 lors des commémorations du Centenaire de la Grande Guerre 14 - 18, vous pourrez voir des objets de "l'Artisanat des Poilus de la collection de Monsieur Jean-Pierre MALKA" à Palavas-les-Flots :

http://jaimelesmuseesetvieillespierres.blogs.midilibre.com/archive/2014/02/index.html 

IMG_3448.jpg

P. S. : les photos d'objets des Poilus, viennent de la Collection de M. Jean-Pierre Malka qui se trouvent au "Phare de Palavas-les-Flots", c'est une très belle collection avec un nombre d'objets importants.

IMG_0205 OK.jpg

* * * * * *

IMG_6397.jpg

Vous pourrez en profiter pour visiter le magnifique "Musée Minéralogique de l'Ecole des Mines d'Alès" ainsi que la "Mine Témoin d'Ales" qui offrent une visite exceptionnelle, avec une collection impressionnante de minéraux vraiment magnifiques, dont voici deux exemples.

http://jaimelesmuseesetvieillespierres.blogs.midilibre.com/archive/2012/08/14/la-mine-temoin-d-ales-30.html

IMG_6313.jpg

Bonne visite à tous