Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

22/03/2011

Musée-Mémorial du Camp de Rivesaltes (66)

SAM_2750.JPG

Une visite très intéressante en allant à Perpignan voir l'exposition sur les "Dinosaures et l'Homme de Neandertal", je m'arrête pour voir de près, le fameux "Camp Joffre* connu sous le nom de Camp de Rivesaltes" il s'étend sur près de 600 hectares au pieds du Canigou. Le camp se trouve à environ 5 km de Rivesaltes avec plusieurs îlots (plusieurs baraquements dans un îlot) désignés chacun par une lettre de l'alphabet.

* On l'appelle aussi le "Camp Joffre", car l'idée venait du "Marechal Joffre" lui-même, la construction débutera en 1938.

CAMP JOFFRE - CAMP DE RIVESALTES

PHOTO N. BERGE--MMCR-CGPO

camp de Rivesaltes - N.Berg--MMCR_CGPO.jpg

J'y ait découvert un lieu de souvenir, de tristesse, de recueillement, de mémoire ou a eu lieu une partie tragique de l'histoire du XXéme siècle. Serge KLARSFELD disait de Rivesaltes que c'était "LE DRANCY de la Zone Libre".

UNE PARTIE DES CLÔTURES BARBELÉS

SAM_2799.JPG

De loin on aperçoit d'abord le "Parc Éolien de Rivesaltes" avec ses 8 énormes éoliennes, ses longues pales tournant à plein régime ce jour là. Aux pieds de celles-ci des panneaux en expliquent le fonctionnement, à leurs pieds on se sent bien petits...

PARC ÉOLIEN DE RIVESALTES

RIVESALTES MONTAGE4.jpg

En avançant on commence à apercevoir les ruines du camp mais, je n'imaginais pas ce que j'allais y voir, des baraquements à perte de vue. J'ai été très étonnée de voir ce camp si grand, émue de me retrouver parmi tous ces baraquements, parmi ces ruines à perte de vue. J'imaginais les personnes qui avaient pu vivre dans cette plaine désertique balayé par le vent, combien avaient'il souffert pour essayer de survivre, certains y ont laissé leur vie.

Site sur le Camp Joffre - Camp de Rivesaltes :

http://www.ajpn.org/internement-Camp-Joffre-a-Rivesaltes-169.html

camp de rivesaltes.

L'endroit est balayé par un vent glacial venant des Pyrénées pas loin, il vous transperce les os, ce jour là il y faisait très froid, le vent soufflait si fort qu'on l'entendait siffler dans nos oreilles. Y avait-il mêlées les plaintes dans ses ruines qu'on entend (ou qu'il m'a semblé entendre) de tous ces gens passés dans le camp, qui ont souffert, pleuré, subi, crié et qui pour certains sont morts... afin qu'on ne les oublie jamais.

SAM_1238.JPG

J'ai trouvée des baraquements encore debout et en bon état qui s'alignent à perte de vue, les vestiges des latrines à la Turque en plein air dans plusieurs endroits du camp tellement le camp est immense. Des ruines, des gravats jonchent le sol, des barbelés ou la végétation a repris peu à peu ses droits sur cet endroit de désolation.

LES LATRINES A LA TURQUE EN PLEIN AIR

 camp de rivesaltes.

J'imaginais les gens faisant la queue dans ces endroits, transis de froid essayant de se protéger tant bien que mal. Un bâtiment tout en longueur en béton, on monte 5 ou 6 marches les unes à coté des autres une dizaine de toilettes dont voici les photos.

LE BÂTIMENT DES LATRINES 

camp de rivesaltes.

Je n'imaginais pas voir un camp de ce genre si prés de chez moi, on devrait y amener les jeunes écoliers visiter les lieux de mémoire (certains le font heureusement), afin qu'ils prennent conscience de l'histoire qu'on ne lit que dans les livres mais qui semble tellement loin et seulement dans d'autres pays et pourtant si près de nous.

camp de rivesaltes.

De voir tous ces baraquements m'ont rendue très triste, certains baraquements étaient en bon état, les cadres des portes et fenêtres encore visibles, des bâtiments à perte de vue, d'autres à moitié démolis, d'autres complètement démolis, des fils barbelées un peu partout etc.

camp de rivesaltes.

Je suis entrée dans un baraquement encore intact pour prendre la photo, quelle tristesse et quelle peine, tant de souffrances endurés par ces enfants, ces femmes et hommes, j'imaginais les lits en bois alignés à droite et gauche que j'ai vu dans certains reportages.

LA MATERNITÉ D'ELNE OU "CHÂTEAU D'EN BARDOU"

(avant le début des travaux)

musée mémorial du camp de rivesaltes,camp d'internement et de déportation camp des milles encore inta 

Pendant cette période, un groupe de femmes va aider les femmes enceintes à sortir du Camp de Rivesaltes afin d'aller accoucher à la "Maternité d'Elne", mais je vous en parlerais plus en détail lors d'une prochaine note.

 

INTÉRIEUR DE CERTAINS BARAQUEMENTS

SAM_4165.JPG

Une fois quittée la nationale on traverse une ligne de chemin de fer, le pont au dessus de l'autoroute, devant un centre de formation de l'A.F.P.A. avec devant un ouvrage en réalisé en pierres sèches par des stagiaires (ils apprennent les métiers de la construction) en 1994, on passe aussi devant les éoliennes.

camp de rivesaltes.

On prend un chemin de terre et plus on se rapproche et plus on voit les baraquements et on se retrouve en plein milieu du camp, partout ou notre regard se porte des ruines, des piliers qui devaient être une parmi tant d'autres entrées.

LES RESTES DE PLUSIEURS ENTRÉES DU CAMP

RIVESALTES MONTAGE3.jpg

Le camp est tellement étendu, immense, à perte de vue qu'il possédait plusieurs entrées, beaucoup de fils barbelées un peu partout encore en place, c'est très émouvant de voir ces restes d'un passée si douloureux et se dire combien de souffrances ont eu lieu dans ce lieu.

DES BARBELÉS, ENCORE DES BARBELÉS... PARTOUT DES BARBELÉS 

camp de rivesaltes.

Certains témoignages diront que c'était un "Camp très dur" à l'hygiène épouvantable, la famine, le froid, les maladies telles que la typhoïde, la dysenterie, la faim étaient telles, qu'elles provoquaient la mort. Le marché noir était monnaie courante ainsi que les hivers très froids et les étés très chauds.

ENTRÉE AUX DEUX ARCHES CELLE DE DROITE EST PAR TERRE

camp de rivesaltes.

camp de rivesaltes.

camp de rivesaltes.

Sur la route du village de "OPUL" face à une des entrées du camp, le Conseil Général des Pyrénées-Orientales avec des associations, ont fait ériger des stèles commémoratives.

UNE PARTIE DES STÈLES

camp de rivesaltes.

Toutes ces stèles commémorent les hommages rendus aux "Juifs, Harkis, Tsiganes, aux victimes de la Shoah, aux civils et militaires lors de la Retirada Espagnole aux victimes de la Barbarie Nazie".

camp de rivesaltes.

Dans un coin du camp on trouve des panneaux nous en expliquant un peu l'histoire, je vais vous retranscrire ce que j'ai lu sur les panneaux :

NE PAS OUBLIER

Une plaine entre étangs et montagnes à quelques kilomètres de Perpignan,

au bord de l'autoroute.

Depuis combien de temps et pour combien de temps encore ces baraquements,

ces vestiges, ces restes de barbelés sont-ils encore là ?

Faut-il nettoyer les lieux, la mémoire ?

Est-il possible de traverser cette plaine sans se poser de question ?

En faire un lieu, où il ne se serait jamais rien passé ?

camp de rivesaltes.

musée mémorial du camp de rivesaltes.

Camp militaire, camp de transit pour les réfugiés espagnols, centre d'hébergement surveillé, centre régional de rassemblement des Israélites, camp de dépôt de matériel allemand, c'était aussi un camp de regroupement des Harkis et de leur famille, centre de transit pour les troupes du contingent.

camp de rivesaltes.

Lieu où les destins d'enfants, d'hommes et de femmes se sont croisés, au gré d'événements tragiques entre 1938 et 1970, le Camp de Rivesaltes est un témoin des années noires du XXème siècle. Ce site est singulier par sa spécificité historique, ses dimensions, son état de conservation qui permet encore de voir et ressentir ce qu'était un camp. Oui on est presque plongés dans un documentaire dont on serait les témoins de ce triste lieu.

camp de rivesaltes.

musée mémorial du camp de rivesaltes.

musée mémorial du camp de rivesaltes.

C'est pourquoi, dans une démarche de responsabilité citoyenne, le Conseil Général des Pyrénées-Orientales a décidé d'ériger un "Mémorial en lieu et place de l'ancien îlot F" (42 hectares) du Camp Joffre de Rivesaltes, dont le site est inscrit à l'Inventaire Supplémentaire des Monuments Historiques. L'architecte Rudy RICCIOTTI va s'occuper de la construction du Musée-Mémorial, sa superficie sera de près de 3 000 m² et devrait être terminée en 2014.

Voici le site Internet :

http://www.cg66.fr/52-le-memorial-de-rivesaltes.htm#par2511

camp de rivesaltes.

VUE AÉRIENNE DE L’ÎLOT F - PHOTO N. BERGE--MMCR-CGPO 

Copie2 de Vue a-rienne -lot F -  N.JPG

Ce mémorial deviendra un "Espace de Référence de l'Histoire de l'Internement en France depuis la Seconde Guerre Mondiale"Ce sera une sorte "d'Aide Mémoire" inscrit dans le temps, permettant aux générations actuelles et à venir, une prise de conscience, un travail de mémoire pour mieux comprendre et surtout pour ne jamais oublier.

camp de rivesaltes.

Site Musée-Mémorial Camp de Rivesaltes :

Lieu d'histoire et de mémoire, témoin de l'internement infligé à différentes communautés et populations civiles lors des conflits majeurs du XXe siècle :

  • la Guerre d'Espagne et l'exil des Républicains espagnols,
  • la Seconde Guerre Mondiale (ce camp fut un lieu de déportation des Juifs, d'internement des Espagnols et des Tsiganes),
  • La Guerre d’Algérie, pour l'hébergement des Harkis,

Il abrita aussi, jusqu'en 2007, un Centre de Rétention Administrative dont voici la stèle commémorative.

 camp de rivesaltes.

Dans la plaque il est écrit :

Ici, de Janvier 1985 à Décembre 2007, se trouvait un centre de rétention ou ont été enfermés des milliers de femmes et d'hommes dont le seul tort était d'être étrangers, considérés comme étant en situation irrégulière.

"Tous les êtres naissent libres et égaux en dignité et en droit"

- article 1 de la déclaration des droits de l'homme.

Cimade des Pyrenées-Orientales.

 

STÈLE EN HOMMAGE AUX TSIGANES

camp de rivesaltes.

Voici le texte qui s'y trouve gravée :

Toi qui ne connais ni frontières ni chaînes,

Toi dont la liberté coule dans tes veines.

  

La folie des hommes... la folie Hitlérienne,

Ici t'ont enfermé aux portes de la haine.

  

Toi qui passe, prie, que cela jamais ne revienne,

Dis le... crie-le au monde, afin qu'il se souvienne.

 

Ces larmes d'acier sont des larmes de sang,

Souffrances des TSIGANES, ROMS et GITANS.

14 Janvier 2009 

camp de rivesaltes.

Par la construction de ce "Musée-Mémorial du Camp de Rivesaltes" sur l'îlot F, le Conseil Général des Pyrénées-Orientales, le Conseil Régional Languedoc-Roussillon et leurs partenaires, proposent aux citoyens d'ici et d'ailleurs, à une réflexion historique et un hommage à la mémoire des enfants, des femmes et hommes internés dans ce lieu.

camp de rivesaltes.

Dans le dossier de presse que le Conseil Général m'a envoyée, de la documentation très intéressante dont voici une coupure de journal du POINT du 4 novembre 2010. On peut y voir une photo d'un baraquement des femmes.

LE POINT DU 4 NOVEMBRE 2010

camp de rivesaltes.

Il y avait aussi un courrier du Conseil Général avec un "APPEL A DOCUMENTS" qui est demandé avec les coordonnées ou l'on peut joindre la personne qui s'en occupe. Si vous ou quelqu'un que vous connaissez possède des témoignages de cette époque, n'hésitez pas à la contacter c'est important pour la mémoire.C'est aussi une façon de ne pas oublier en rendant hommage à toutes les personnes qui furent internées dans ce camp. 

camp de rivesaltes.

Voici le courrier :

camp de rivesaltes.

Dans la documentation il y a aussi des fiches "Parcours de Vies" qui parlent de la vie du camp, pourquoi et à quelle époque étaient-ils là comme par exemple : 

  • Madame Friedel Bohny-Reiter infirmière engagée dans le "Secours Suisse aux Enfants" de novembre 1941 à novembre 1942, elle est internée volontaire au Camp de Rivesaltes.

Site qui parle de Madame Friedel Bohny-Reiter née en 1912 à Vienne, est disparue en 2001, elle a reçu la Médaille des "JUSTES parmi les Nations" en  1990, les Justes, ont risqué leur vie pour venir en aide aux Juifs :

http://www.ajpn.org/juste-Friedel-Bohny-Reiter-266.html

Pendant cette période, elle tiendra son journal dans lequel elle consigne au jour le jour son travail auprès des internés. Ce journal, qui sera édité en 1993, deviendra un véritable document de référence pour l'histoire du camp de Rivesaltes 

camp de rivesaltes.

Les desseins de Friedel, particulièrement émouvants et chargés de cette expérience constituent également un témoignage important.

Il y a aussi la fiche de Monsieur Antoine de la Fuente y Ferras :

  • en février 1939, Antoine se trouve parmi les centaines de milliers de Républicains Espagnols qui fuient la dictature Franquiste pour se réfugier en France. Son histoire est l'histoire d'un exil, l'histoire des camps d'internements, l'histoire d'une longue et difficile intégration. 

camp de rivesaltes.

Il y a aussi Monsieur Paul Niedermann :

  • Paul a 13 ans en octobre 1940, lorsqu'il est pris avec sa famille dans une rafle en Allemagne. Son parcours témoigne des tragédies qui ont marqué la Seconde Guerre Mondiale mais participe aussi de l'ensemble des actions menées par les œuvres de secours. 

camp de rivesaltes.

En tout cas c'est une visite que je recommande à tous malgré l'émotion et la tristesse qu'elle dégage, elle nous rappelle que l'être humain est capable de tout... oui de tout... et que l'histoire peut toujours se répéter si l'on n'y prends garde !!!

On espère toujours, que plus jamais nous ne verrons ça, mais il suffit de regarder les informations à la télévision et de voir le "Monde bouger et de l'horreur partout", pour voir que personne n'a rien appris de cette triste époque à des degrés différents.

BARBELÉS PRÉSENTS PARTOUT DANS LE CAMP

 camp de rivesaltes.

Je vous parlerais plus tard, d'un autre "Camp d'Internement et de Déportation Français" encore intact qui sera accessible au public durant l'été 2012. C'est le "Site Mémorial du Camp des Milles 1939 - 1942", il se trouve à Aix-en-Provence 13547.

Voici le Dossier de Presse avec son histoire, des photos et diverses informations, dés son ouverture je m'y rendrais et vous le ferais découvrir :

http://www.campdesmilles.org/upload/campdesmilles-dossier-presentation.pdf

musée mémorial du camp de rivesaltes,camp d'internement et de déportation camp des milles encore inta

Dans ce bâtiment furent internés plus de 10 000 personnes dés le 2 septembre 1939, j'ai vu sa façade de briques de différentes couleurs avec ses 2 cheminées hautes vers le ciel. C'était une ancienne briqueterie désaffectée, on y voit un imposant bâtiment à la couleur brique, une vieille horloge à son sommet aux chiffres romains arrêtée ainsi qu'une Vierge Marie qui regarde vers le bas.

CAMP DES MILLES EN TRAVAUX OUVERTURE ÉTÉ 2012  

musée mémorial du camp de rivesaltes.

Une pensée pour toutes ces personnes,

du Camp de Rivesaltes,

et de tous les autres Camps...

Afin qu'on ne les oublie jamais...